Articles

13/04/2016 (Brève 763) Selon nos correspondants, la situation des femmes victimes de viols et leurs demandes légitimes ont été évoquées au Vatican … (Info correspondant)

La solidarité avec les femmes Djiboutiennes dépasse les frontières nationales françaises (#Stop Viols Djibouti).

Au Vatican,
Mariam Escaisch, qui était l’une des responsables de Femmes Solidaires en 1999, lors de la 1ère grève de faim des djiboutiens/nes pour dénoncer les conditions des prisonniers politiques à la prison de Gabode à Djibouti, au cours d’une visite à Rome, a pu faire passer un message le 12 avril au pape par l’intermédiaire de la Garde Suisse.

L’objet de ce message était d’informer le Souverain Pontife
des viols commis sur des Femmes Afar par l’armée de Djibouti.

Elle attend actuellement la réponse du pape ou de son secrétariat.

Mariam Escaisch s’était illustrée en 1999 en occupant l’ambassade de Djibouti avec d’autres démocrates, pour dénoncer les violations des droits humains et les viols des femmes à Djibouti
.