Articles

21/09/2016 (Brève 842) LDDH : exécution extra-judiciciaire de deux jeunes chameliers près du Mont Moussa Ali.

LDDH
Ligue Djiboutienne des Droits Humains

Djibouti, le 21 septembre 2016
                           

Communiqué de Presse

La Ligue Djiboutienne des Droits Humains (LDDH) vient d’apprendre l’exécution
extrajudiciaire de 2 jeunes chameliers au pied de Mont Moussa Ali (District de TADJOUAH) par les forces gouvernementales. Cela s’est passé le 17 Septembre
2016.

Les 2 personnes exécutées sont:
HOUMED KAMIL MOHAMED
ALI OUMAR MOHAMED

Il y a lieu de rappeler :


La mort sous la torture de 2 civils innocents HOUMED ISMAEL et de ABDO
MOHAMED MOMIN le 14 Février 2016 dans la gendarmerie de TADJOURAH.
– Un jeune djiboutien dénommé ALI MOHAMED HAISSAMA avait été exécuté le 23 Août 2015 à ASSAL.

Les auteurs de toutes ces exécutions bénéficient de l’impunité totale du Pouvoir
Central et les proches de ces victimes n’ont même pas osé de porter plainte à de peur des représailles et vivent les deuils de leurs proches en silence.

La LDDH dénonce et condamne vigoureusement ces exécutions extrajudiciaires et demande que justice soit rendue car la vie humaine est trop précieuse.

Enfin la LDDH lance un appel à tous les défenseurs des droits humains de par le monde, à tous les pays amis démocratiques de Djibouti de faire pression sur le Pouvoir en Place à Djibouti pour l’arrêt des exécutions extrajudiciaires.


Le Président de la LDDH
Omar Ali Ewado