Articles

04/01/2017 (Brève 904) Curieuse épidémie au sein de la dictature djiboutienne. Le ou les doigts tendus vers le haut ! S’agirait-il de la confirmation d’une menace sur la population ?(Humour ARDHD)

Sans ne chercher toutes les photos semblables, l’équipe de l’ARDHD a relevé des détails curieux.

  • D’abord, le RPP s’affiche avec un doigt tendu vers le haut,
  • Ensuite
    Guelleh avec deux, (car c’est le plus fort ?).

Quand on connaît la signification populaire d’un doigt tendu vers le haut (nous ne la rappelerons pas ici, pour des raisons évidentes de politesse) on ne peut que s’étonner.

RPP Guelleh

Ce geste considéré comme très vulgaire, au moins en Europe, s’adresse-t-il aux populations djiboutiennes, qui ne cessent de subir la Loi de Guelleh et de ses obligés, de perdre son mince pouvoir d’achat, d’être asservi par une organisation impitoyable qui les écrase.

Si c’est bien le cas, ces gestes n’ont qu’un seul mérite : celui d’être clair ! Comme cela les Djiboutiennes et les Djiboutiens ne pourront pas dire qu’ils ne savaient pas qu’ils se faisaient « entuber » par les grands mafieux !!!