Articles

23/01/2017 (Brève 911) L’UDJ canal historique, appelle au boycott des élections municipales en dénonçant une ènième mascarade électorale. Selon un communiqué signé par son secrétaire général.

Enième mascarade électorale : L’U.D.J appelle au boycott

UDJ canal historiqueLes élections municipales de 2017 qui permettront la formation des équipes qui dirigeront les différentes communes de la capitale et des conseils régionaux
pointent leur nez et nous interpellent, nous responsables politiques de l’opposition.

La victoire de l’USN aux législatives de février 2013, fruit de l’engouement et de l’engagement de la population djiboutienne fut usurpée par le régime en place sans autre forme de procès.

Une répression féroce qui avait pour objectif d’étouffer les aspirations légitimes du peuple fut la seule réponse du régime face aux manifestations pacifiques.

Après plusieurs mois de face à face tendu, le régime lâcha du lest en initiant un accord-cadre trompeur après moult réunions de préparation. Ce rapprochement entre les deux parties suscita beaucoup d’espoir au sein de la population qui voulait en finir avec l’impasse politique née de la crise postélectorale. Comme chaque régime dictatorial qui se respecte, il enterra unilatéralement l’accord et accusa l’opposition.

Profitant de la cacophonie créée par les divergences de points de vue au sein de l’opposition, les élections présidentielles de 2016 furent une promenade de santé pour l’usurpateur de Djibouti.

Pour revenir aux pseudo-élections municipales de 04 février 2017, il faut être crédule pour espérer des élections libres et transparentes.

Fait surprenant, toutes les listes électorales sont triées par le Secrétaire Général du RPP, Monsieur Ilyas Moussa Dawaleh, ministre-commerçant, cet homme qui monte aux yeux de la famille régnante, joue au faiseur de roi.

Le régime n’est plus intéressé par cette élection, pour preuve il n’y a pas des bailleurs, l’absence remarqué des observateurs électoraux qui n’apparaissent que le jour de l’élection. Des sources sures nous rapportent qu’il n’y a plus de cartes d’électeurs pour voter. Désormais, la carte d’identité suffira ; une première à Djibouti, ce qui n’augure rien de bon.

Ni l’opposition ni la société civile digne de ce nom ne sont représentées dans ces élections communales. Force est de constater que des nouveaux groupes ont fait leur apparition, ces derniers jours, pour se présenter et légitimer encore une fois cette mascarade du régime, mais personne n’est dupe. Tout le monde s’accorde à dire que ces listes dites indépendantes sont des ramifications du parti au pouvoir censées habiller cette énième usurpation du pouvoir du peuple.

Pour L’U.D. J, forte de son expérience, rejette et ne participera pas à cette nouvelle mascarade communale et par conséquent appelle la population djiboutienne au boycott massif parce que c’est une tromperie de plus.

Fait à Paris, le 22 janvier 2017.
Le Secrétaire Général de l’UDJ :
Hachin Loita Ahmed


E-mail: hachinloita@email.com

Signé Hachin Loyta Ahmed