Articles

08/03/2017 (Brève 935) ALERTE ROUGE – Sous la signature d’Ali Omar Ewado, en qualité de Président de la LDDH, un communiqué pour dénoncer l’arrestation arbitraire et la séquestration avec sévices physiques d’Idriss Hassan Mohamed (Plus un appel Urgent de l’ARDHD)

COMMUNIQUE de PRESSE
Arrestation des Internautes à Djibouti      

Selon les informations sûres et concordantes recueillies par la LDDH, Monsieur IDRISS HASSAN MOHAMED a été arrêté par les services de la SDS puis porte disparu 5 (cinq) jours durant lesquelles sa famille et restée sans nouvelle de son état et ignore le lieu de sa détention.

Finalement, il aurait été localisé à la sinistre villa Christophe, au lieu de torture, et ce, à partir de lundi 06 Mars 2017.

En outre, il nous a été rapporté qu’il aurait une jambe fracturée suite aux tortures et sévices subies.

Fidèle internaute, IDRISS avait critiqué dans sa dernière publication, une fidèle partisane du régime ce lui aurait valu cet interrogatoire musclé ayant causé la fracture d’une jambe.

Pour le moment la LDDH ignore si la victime n’a pas subi d’autres sévices, tenu dans un secret total peu d’information nous parviennent de ses conditions réelles de détention.

Une autre arrestation nous est également parvenue. Il s’agit d’un bloggeur djiboutien de renommée nationale connu sous le diminutif de Omar Zohra.

Aussitôt après son arrestation survenu dans la nuit du 08 mars 2017, à son domicile par la Gendarmerie de PK12, il est détenu dans leur service (Commune de BALBALA) où il est tenu au secret. 

Enfin la LDDH condamne énergiquement et sans réserve les arrestations de ces internautes par la seule cause d’avoir émis des idées contraires et critique à la pensée unique qui prévaut dans ce pays depuis 4 décennies et demande la libération immédiate et sans condition de ce jeune internaute et exigé également la traduction devant les Tribunaux des auteurs de ces sévices physiques et morale.

Le Président de la LDDH
OMAR ALI EWADO

______________________ APPEL URGENT de l’ARDHD
Toute l’équipe de l’ARDHD se joint aux appels des internautes et de la LDDH pour exiger la libération immédiate de ces deux malheureuses personnes.

Nous demandons à toutes celles et à tous ceux qui pourraient nous fournir l’identité des Gendarmes impliqués dans ces arrestations et dans les actes de torture ET SURTOUT des officiers qui les commandent, de nous les envoyer. L’anonymat de nos informateurs est toujours garanti.

Nous rappelons que la dénonciation des criminels qui abusent de leur autorité pour se livrer à des actes violents, inhumains et dégradants, est un acte civique et un devoir.. C’est la seule solution pour éviter qu’ils continuent à commettre leurs méfaits à l’encontre des populations civiles dans défense.