17/05/08 (B499) La voix au chapitre : « IL FAUT SAUVER L’ELEVE OFFICIER BARKATLEH ! « (Par Aïnaché)


Retrouvez toutes les chroniques d’Ainaché : Lien
Contrairement à la version officielle relayée sans vergogne par les médias officiels :

‘’le séminaire de réflexion sur l’action gouvernementale’’ ne fut pas un succès, encore moins un succès indiscutable.

Comme je l’ai signalé dans une précédente chronique, le pouvoir n’a pas hésité à le qualifier de succès en dépit de ce que nous savons, et avons entendu et vu.

Voici ce qu’ affirme le président de la république : Je dis bien succès, à la hauteur de la participation importante et à la qualité du débat qui eut lieu durant cette longue semaine. Dixit IOG.

Le jeune Elève Officier qui n’a pas pu prendre la parole appréciera.

Comme chacun d’entre nous, j’ai été estomaqué de découvrir la vidéo extraite des images de la RTD sur la tentative de vouloir poser une question du jeune Elève Officier Barkatleh Hassan.

Manifestement, ce jeune homme a pris au mot la propagande officielle parlant d’un « séminaire de réflexion de dialogue direct entre gouvernants et gouvernés ».

Bien mal lui en a pris, il n’a même pas pu poser sa question.

A peine s’est il acquitté des louanges obligatoires envers le président, comme la sourate du coran qu’on doit réciter avant chaque prière, que le pauvre futur officier s’est vu interrompre par le 1er des ministres qui s’inquiétait de ne pas le trouver sur sa liste d’intervenants.

Comme vous avez pu voir par vous-même, le 1er des ministres l’a dit sans ambages, ce jeune homme ne fait pas parti de la liste des intervenants sélectionnés et invités à poser des questions.

Je suis admiratif également de l’autre jeune officier qui a pris la parole aussi promptement après lui et qui a voulu préciser leurs démarches. Ce dernier non plus n’a pas pu finir sa phrase.

Et la suite vous connaissez.

Pour ceux qui n’ont pas vu encore cette vidéo, préparez vous à un choc redoutable. Vous verrez de quelle manière les jeunes Elèves Officiers se sont fait confisquer la parole, humiliés publiquement et en plus en direct à la télévision. :

ARDHD :
lien avec l’article
YOUTUBE :
http://www.youtube.com/watch?v=YsqFLRNcvyw

Le pouvoir a voulu radio/téléviser le séminaire afin de se forger une image moderne et démocratique. Il était sure du contrôle qu’il avait organisé sur les participants.

Patatra, l’Elève Officier Barkatleh fut le grain de sable qui a montré le véritable visage du pouvoir.

Ce qui est sur, et que le monde entier retiendra de ce séminaire sera, à n’en pas douter, l’intervention avorté de l’Elève Officier BARKADLEH et surtout la réaction épidermique du Président de la République.

De nombreuses personnalités présentes et non les moindres ont été ébahis devant la tirade présidentielle.

Nous n’avons pas vu comment les jeunes Elèves Officiers se sont fait évacuer de la salle et où ils se trouvent en ce moment. Nous sommes légitiment inquiets pour eux.

Ces jeunes ont eu le seul tort de vouloir poliment poser une question afin de participer au séminaire en principe ouvert à tous.

Dans ma chronique ‘’ La voix au chapitre’’ du 04.05.2009. J’ai suggéré aux fonctionnaires de poser des questions à nos dirigeants afin de faire avancer la démocratie (voir ARDHD-B497)

Je constate que se sont des jeunes Elèves Officiers qui, voyant que personnes n’osaient intervenir ont voulu participer poliment et d’une manière citoyenne au séminaire.

Nous avons l’obligation de suivre attentivement le sort de ces jeunes Elèves Officiers. Notre devoir civique nous enseigne que :

NOUS DEVONS SAUVER L’OFFICIER BARKATLEH ….et ses camarades.

AÏNACHÉ – le 17 mai 2009