09/04/2016 (Brève 749) LDDH / Communiqué de Presse / La complicité objective des chancelleries occidentale

Logo LDDH DjiboutiLDDH
Ligue Djiboutienne des Droits Humains

Djibouti, le10 Avril 2016

Communiqué de Presse
La complicité objective des chancelleries occidentales

La Ligue Djiboutienne des Droits Humains (LDDH) est une ONG issue de la Société Civile Djiboutienne qui a pour missions, la protection et la promotion des Droits de l’Homme et enfin l’avènement d’une culture démocratique en République de Djibouti.

Notre organisation s’est inscrite au chapitre d’observateurs nationaux des élections pour l’élection Présidentielle du 08 Avril 2016, conformément aux recommandations de la mission d’observateurs de l’Union Africaine dans son rapport concernant les élections législatives de février 2013.

Pour mener à bien sa mission d’observations, la LDDH avait besoin de l’assistance tant matérielle qu’immatérielle.


Pour ce faire, nous avons fait des requêtes auprès des chancelleries des pays occidentaux qui défendent les valeurs démocratiques et les droits de l’Homme, mais nous nous sommes heurtés à des refus catégoriques.

Nous  ne sommes pas sans savoir que les Ambassades étrangères ne sont pas habilitées à s’immiscer ou intervenir  dans les affaires internes d’un pays souverain.

Or ceci n’empêche pas cela ! C’est-à-dire que ces mêmes chancelleries sont souvent amenées à aider financièrement et parfois  donner des formations aux membres des autres associations (approuvées par le régime en place à Djibouti) de la société civile.

La LDDH dénonce ces agissements hypocrites et demande à ce que les actions soient conformes aux paroles.

L’équipe de la LDDH