11/09/03 (B211) Un geste de solidarité au profit d’une concitoyenne. MARDIA a besoin de notre aide !(Fouroun)

Je remercie l’ARDHD de
relayer mon appel à destination de tous les Djiboutiens, afin que nous
venions en aide à l’une de nos concitoyennes.

En passant, je dois dire
que son cas et la tragique situation dans laquelle, elle est plongée
actuellement, est une nouvelle marque de honte pour le régime de Guelleh
qui n’a aucun respect des citoyens …

PS : est-il nécessaire
de rappeller que l’ARDHD a contribué à aider plusieurs djiboutiens
en difficultes sociale, politique et/ou économique comme le cas du
petit Hassan, il y a un ans…etc

Vive l’ARDHD et à
bas le régime sanguinaire d’IOG.

________________________________________________________

Sauvons Mardia

Qui ne connaît
pas Mardia ?

Cette artiste célèbre
a joué de nombreuses pièces de théâtres nationales
en langue Somali. Comédienne, confirmée déjà très
jeune, grâce à son immense talent.

Elle est née à
Djibouti, en 1966, dans l’un des plus vieux quartiers de la capitale, au Q4.

Depuis plusieurs années,
Mardia souffre de sérieux problèmes de santé qui nécessitent,
de l’avis des médecins spécialistes qu’elle a consultés,
une intervention chirurgicale délicate. Une telle intervention ne peut
pas être réalisée dans notre pays..

La seule chance de la
sauver est d’organiser son transfert et l’intervention à l’étranger.
Si cela est tout à fait réalisable, les moyens lui font grandement
défaut.

Face à cette situation
critique et urgente, Mardia Saïd n’a plus d’autres choix que de lancer
un appel à l’ensemble de ses concitoyens pour lui venir en aide.

Trés jeune, Mardia
a joué dans la cour des grands

En effet, c’est dans les
années 80, que la jeune Mardia, agée d’une quinzaine d’années,
se lance dans les milieux artistiques. Un milieu qu’elle a toujours rêvé
d’intégrer dès sa plus tendre enfance.

En 1982, elle débute
sa carrière de comédienne avec la troupe ” Gacan Macan
“, dans la célèbre pièce de théâtre
intitulée GAF JACAYL, qui se donnait à guichet fermé.
Elle incarnait le rôle d’une sourde muette. Un rôle qu’elle jouera
avec un professionnalisme reconnu de tous.

Par la suite, Mardia jouera
dans des nombreuses autres pièces dont notamment ” JACAYLKAGU
QAHIRA ” et dernièrement dans JUXO, avec la troupe DEGAAN aux
côtés de Gafaneh et Aws, le duo, les rois du rire.

Les choses changent pour
elle et en 2000, elle est employée à l’ADI en qualité
de…. femme de ménage. Une tâche qu’elle exécute avec
grand peine, en raison de son état de santé qui s’agrave.

Elle est l’épouse
de Mahamoud Mohamed, plus connu sous le sobriquet de Arbo, qui est aussi un
artiste, mais musicien. Un guitariste talentueux qui a joué avec des
nombreux groupes dont Gacan Macan, Charaf band et la troupe Harbi…

ADjibouti, comme ailleurs,
“l’art ne nourrit pas toujours son homme”. Le couple n’a pas échappé
à cette règle comme bien d’autres artistes, ô combien
nombreux.

Aujourd’hui, il n’y a
qu’un seul remède pour sauver Mardia : c’est la solidarité de
nous tous et nous ne pouvons pas nous esquiver.

A cet effet, une chaîne
de solidarité a été organisée et un compte bancaire
spécifique a été ouvert à Djibouti auprès
de la BCI Mer Rouge sous le N° 0497060268.

Il est urgent que nous
puissions avoir réuni les moyens avant qu’il ne soit trop tard. Pour
tous renseignements et pour adresser vos dons généreux, merci
de contacter Saad, employé à la RTD, tél. : 83 03.34.

Un geste de solidarité
au profit d’une concitoyenne.