07/12/03 (B224) Communiqué du Centre djiboutien d’Ottawa : “Le Roi et la Reine de la Corruption a Djibouti”.

Le Centre djiboutien d’Ottawa
lance un appel à tous les citoyens Djiboutiens pour qu’ils mettent
fin à la dictature du petit-fils de Guelleh-Batal.

Nous avons réalisé
une étude sur les détournements de fonds et sur la corruption
organisée par le Roi IOG et pas ses valets. Nous nous sommes arrêtés
sur les dépense somptuaires au sein de l’administration de Djibouti
:


Cette illustration accompgane et enrichit
le Communiqué.
Selon nos informations et au titre de la propriète
intellectuelle, nous indiquons que la source d’origine semble devoir
être attribuée au site du GED.
Assoiffés
de pouvoir et de richesse, les Ministres possèdent maintenant jusqu’à
QUATRE Jeep Land-Cruiser d’une valeur d’achat de 12 millions, chacune
étant conduite par un chauffeur payé par l’Administration
!!.

Les Directeurs de l’Administration
possèdent eux aussi DEUX ou TROIS Land-Cruiser d’une même valeur
avec chauffeurs !.

Nous avons établi
la liste (par ordre décroissant) des secteurs de l’Administration où
la corruption est la plus forte. Voici les secteurs de premier niveau :

La Défense Nationale
Le Ministère de l’Economie et finance
La Banque Nationale
Djibouti Telecom

De plus, certains Ddirecteurs
ou Chefs de service ont repris une méthode ancienne, peu fatigante,
pour s’enrichir. C’est une méthode tout à fait spécifique
à notre pays : elle consite à devenir ‘Bras cassé’. Le
Bras cassé perçoit son salaire, mais il n’a plus d’obligation.
Il est donc libre toute la journée, puisqu’il n’a plus de travail à
rendre !!

En conséquence,
le Centre djiboutien d’Ottawa s’élève contre ces pratiques immorales
et il encourage le peuple djiboutien à se mobiliser pour mettre un
terme à ce régime qui détourne et qui capte à
son seul profit, toutes les richesses du pays..

Ali Moussa Waberi
Porte-Parole du C.D.O