12/03/05 (B289) Radio-Trottoir : le lion est mort hier soir (De notre correspondant spécial)

Les confessions d’un
candidat de malheur et solitaire.
Le vieux cheval va concourir avec son ombre

La course des chevaux
s’est avérée, comme prévu, en véritable fiasco.
Un seul cheval se retrouve seul avant tout départ.

Combien de chevaux vont
courir ? Alors là, ce tiercé est voué à l’échec,
et le stade ” des Long-champs ” à la djiboutienne risquent
désespérément, faute de coureurs, d’être totalement
vide. On ne va pas se déranger pour un vieux cheval physiquement dérangé,
et moralement déprimé.

D’ailleurs il fallait
suivre le studio de la RTD en direct mais enregistré déjà
depuis mercredi dernier au Palais présidentiel. Son attitude fait penser
à la chanson “…le lion est mort ce soir…”

Gros plan sur un candidat
de malheur, visionné en cachette au Palais du Chef de l’Etat, afin
d’être protégé contre ceux qui veulent prendre sa place.

N’oubliez pas que ce vieux
cheval, qui a perdu tous ces poils dans ce fichu local, ne peut pas aller
ailleurs, surtout qu’il s’est bêtement créé des ennemis
de tous bords, il veut terminer, ici, les pieds allongés, car aucun
pays, ne pourra l’accueillir comme simple réfugié, même
pas Dubai Authority Port, qui ne veut que conserver ses avantages avec toutes
les Autorités djiboutiennes qui veulent bien mettre fin aux groupes
des mercenaires actuellement au Gouvernement.

Il n’est nullement nécessaire
de vous décrire, cette émission qui devait lancer la campagne
à travers le ” Gros Plan ” du vendredi 11 mars 2005, émission
malheureusement lamentable dans un français aux éructations
exécrables, dans un langue pâteuse au ton sans vie ni relief.

Un point phonétique
est à retenir, trié dans les tas de mensonges surtout quant
on connaît la politique des détournements des Fonds publics en
République de Djibouti à savoir : (et sans hésiter de
la transcription des répétitions des, lai, lai, …. aux
bas fonds des ” bégaiements stressants aux sonorités flagrantes
“) :

1. Notre politique est claire, n’est-ce pas, pour cela, nous avons créé
lai, lai, l’Inspection Général de l’Etat nous avons créé
lai, lai, la Cour des Comptes toutes ces institutions sont chargées
de la lutte contre la corruption et lai, lai, lai, qualité, si vous
voulez, des services et le respect de la réglementation, dans notre
pays la magistrature aussi doit faire son travail , ce(ux) sont ces institutions
qui doivent et le gouvernement est intransigeant, n’est pas sur le problème
de la corruption si ..eh eh les faits se sont avérés il n’ y
a pas de pitié, pour çà.

A suivre avec les
funérailles du vieux lion