16/01/06 (B333-A) Confirmation. L’ARD, dans un communiqué de presse, confirme qu’elle a déposé une plainte à Djibouti contre le régime.

ARD
ARD
Alliance Républicaine pour le Développement

Communiqué de presse

L’ARD porte plainte contre le régime

C’est avec anxiété que nos compatriotes avaient pris acte de notre dénonciation, le 24 septembre dernier, de l’Accord de paix du 12 mai 2001 et du silence irresponsable par lequel le régime a traité cette grave décision. Or, lui-même coupable de multiples crimes et délits, le régime djiboutien aurait récemment saisi la Cour Internationale de Justice de La Haye dans le cadre d’une affaire Borrel.

Pour sa part, l’ARD fidèle à sa posture légaliste et outrée par l’arrogance d’un pouvoir djiboutien accordant plus d’importance à “l’irrespect” d’une France, dont la Justice un peu plus indépendante qu’ici, refuse de lui transmettre certains dossiers, qu’aux traumatismes d’un conflit civil dont il refuse encore de traiter les causes et les conséquences, informe l’opinion publique nationale et internationale que, depuis la dénonciation des Accords de paix, elle prépare le dossier d’une plainte en justice contre le régime djiboutien.

Plainte motivée par :

  1. La violation de l’Accord de paix,
  2. L’impunité assurée aux Officiers, Sous-officiers, Hommes de troupe coupables de crimes contre des civils, crimes dont certains ont été commis depuis 1999, que ce soit dans le cadre du conflit, lors de manifestations pacifiques ou comme à Arhiba, les 18 décembre 1991 et 30 novembre dernier,
  3. Le refus d’indemniser les milliers de civils dont les biens ont été pillés ou détruits par les troupes gouvernementales durant le conflit.

Forte du soutien populaire et convaincue de la justesse de sa cause, l’ARD est confiante dans l’issue de sa démarche : nul ne peut être durablement privé de tout recours légal.

Le Président de l’ARD
Ahmed Youssouf Houmed

sign