27/04/08 (B445) Romandie News / Piraterie en Somalie: Madrid dit n’avoir payé aucune rançon.

Madrid a assuré n’avoir payé aucune rançon pour obtenir la libération de l’équipage du navire de pêche espagnol pris en otages sur les côtes somaliennes. Un organisme d’assistance aux marins basé au Kenya a affirmé elle que 750’000 euros avaient été versés.

L’équipage du thonier “Playa de Bakio”, composé de treize Espagnols et treize marins de différents pays africains, a été libéré samedi après six jours de séquestration à bord de leur navire par un groupe de pirates armés qui réclamaient de l’argent.

Selon El Pais, “tout indique” que l’armateur basque du “Playa de Bakio” a négocié le paiement d’une rançon avec des avocats à Londres. “Des avocats britanniques se chargent de négocier les rançons, touchent leur commission et envoient l’argent sur des comptes africains” a écrit le journal espagnol.

Dans le même quotidien, un des membres d’équipages raconte que les preneurs d’otages, au total un vingtaine, étaient des “hommes faméliques” armés de mitraillettes. Les membres d’équipage ont passé les six jours dans la salle à manger du navire et lorsqu’ils sortaient sur le pont, ils se retrouvaient sous la menace directe d’une arme, a-t-il ajouté.

Un voilier de luxe français, le Ponant, avait été pris d’assaut de façon similaire le 4 avril au large de la Somalie et les 30 membres de son équipage libérés une semaine plus tard après le paiement d’une rançon de 1,3 million d’euros.

Les eaux des côtes de Somalie, pays de la Corne de l’Afrique en guerre civile depuis 17 ans, sont considérées parmi les plus dangereuses du monde.