19/04/09 (B495) Radio-Trottoir : Paulette et Guelleh ont une vision très personnelle du commerce équitable : 120 à 42 ! 25% pour le peuple, 75% pour eux ! (Info lecteur)

Il y a dix jours Ismaël Bobard et sa Paulette inauguraient “en grandes pompes”, 42 logements attribués à des familles de militaires, en majorité morts, blessés ou disparus à Ras Doumeira. Aujourd’hui, on annonce l’expulsion de 120 familles … de militaires …


Je leur donne 42 logements avec une belle inauguration et dans deux semaines, j’en récupère discrètement : 120. Tout bénef pour moi !
La retransmission de l”inauguration avait occupé pratiquement l’intégralité d’un journal télévisé …

Chacun y était allé de son petit couplet pour louer la générosité du Couple régent de Pacotilles. Personne n’avait osé demander quelle serait la contrepartie …

On a eu tort !

Si Ismaël Bobard a fait autant de bruit autour de l’inauguration de 42 logements, c’est parce qu’il savait que, dans moins de trois semaines, il allait en récupérer 120 à Gabode 2.

Il ne pouvait pas ignorer non plus, et pour cause, que les bénéfices seraient conséquents pour Paulette, pour les Généralissimes Fathi et Zakaria (les deux seuls héros de Ras Doumeira, qui ont gagné la bataille perdue, sans y avoir participé … !) et surtout pour Le Chamelier.

On s’attend maintenant à ce que Guelleh s’exprime dans Jeune Afrique un prochain jour, en se déclarant favorable au commerce équitable, à condition que ce soit 1/4 – 3/4 : je donne d’une main 1/4 (40 logements) et de l’autre j’en reprend 3/4 (120 logements).


Vraiment ces logements sont ignobles. Comment pourrait-on vivre là-dedans ? Tout juste bon pour des familles de militaires !

Ca vaut le coup de perdre un peu de temps, compte-tenu de ce que l’on va gagner avec les 120 logements de Gabode 2

A savoir comment il va s’y prendre pour procéder à l’expulsion de ces familles de soldats déjà durement touchées par la perte ou les blessures d’un Chef de famille ou d’un enfant et qui risquent de se retrouver début mai, jetées à la rue, comme des malpropres, alors qu’elles habitaient des logements appartenant à l’Armée et donc en principe inamovibles ….

Les véritables raisons ?

Elles seraient deux :

l’avidité maladive des plus haut gradés et du magistrat suprême (auto-proclamé) qui ont vite fait, par un tour de passe-passe, de vendre le terrain militaire et les immeubles à une société immobilière, dont ils sont certainement les principaux actionnaires en sous-main, avec un homme de paille à la tête …

– ouvrir et sécuriser un deuxième accès pour le Palais d’Haramous.
Quand il s’est installé à Haramous, IOG n’avait qu’une seule route pour sortir de chez lui, ce qui n’est guère prudent lorsque l’on est un dictateur … assis sur un siège éjectable.

La garde républicaine a déménagé au camp du RCI sur la route de la Siesta. Cela avait permis d’ouvrir une nouvelle route qui conduit au niveau de GABODE 2 devant l’entrée du camp de la 13eme DBLE (Légion étrangère).

Une partie du terrain pourrait être cédée à la garde républicaine (qui devra peut-être le racheter au prix fort ?), afin de mieux en sécuriser le parcours alternatif de sa Majesté Bobard 1er. La tentative de coup d’Etat de Yassin a laissé des traces dans les mémoires.