26/07/09 (B509) Le journal de la Flibuste. La Turquie ouvre la marque à son tour en capturant des pirates, comme l’ont fait à peu près toutes les marines de guerre présentes sur zone. Chaque marine doit avoir un succès à son actif !! (3 articles en Français)

________________________________ 3 – Le Point

Nouvelles dispositions pour les Français participant à l’opération Atalanta

par Jean Guisnel

Le Journal officiel du 24 juillet nous apprend que, par un décret du 16 juillet, signé par le ministre de la Défense Hervé Morin, et par le ministre du Budget Éric Woerth, les dispositions de l’article L. 4123-4 du Code de la défense s’appliquent désormais à tous les personnels concernés par l’opération Atalanta, qui se déroule sur les territoires de la république du Kenya, de la république de Somalie, de la république du Yémen, du sultanat d’Oman et de la république de Djibouti et leurs eaux avoisinantes ainsi que sur les eaux de la mer Rouge.

Ce qui permet aux militaires déployés dans cette zone de bénéficier de conditions particulières en matière de pensions.

La date du 8 décembre 2008, retenue rétroactivement pour la mise en oeuvre de ces mesures, est celle du déclenchement de l’opération Atalanta, mise en oeuvre par l’Union européenne.

________________________________ 2 – JDD

Somalie: La Turquie capture des pirates

Des commandos de la marine turque ont capturé cinq pirates au large de la Somalie, où Ankara a envoyé un navire dans le cadre de la mission de l’Otan contre la piraterie, a annoncé l’état-major.

Les militaires turcs, soutenu par un hélicoptère, ont abordé un petit canot au moment où les pirates qui se trouvaient à bord s’apprêtaient à attaquer un navire, a précisé l’état-major dans un communiqué.

_________________________________ 1 – Portail des sous-marins

La lutte contre les pirates se déplace vers le Kénya

Par Rédacteur en chef.

Le chef de la force européenne de lutte contre la piraterie a déclaré qu’il allait déplacer des éléments aériens pour aider à lutter contre le développement des attaques de pirates somaliens vers l’océan Indien.

Le contre-amiral Peter Hudson a indiqué que baser des avions plus au sud, au Kénya, allait aider la mission de surveillance lors que la période de mousson sera terminée, d’ici 4 à 6 semaines, et que les attaques de pirates devraient reprendre.

L’an dernier, en réaction à la présence navale accrue dans le golfe d’Aden, les pirates se sont dirigés vers le sud, à des centaines de nautiques de la Somalie.

“Ce dont nous avons vraiment besoin, ce sont des yeux dans le sud,” a déclaré le contre-amiral Peter Hudson.

“Les forces armées kényanes nous ont beaucoup aidé, en nous donnant accès à leurs terrains d’aviation, en accueillant les navires qui font escale.”

Il prévoit de déplacer certains des avions de patrouille maritime — actuellement basés à Djibouti — vers le port kényan de Mombasa, à la suite d’une série de réunions à haut niveau avec des responsables kényans.

Cette décision va accroitre le rayon d’action des avions de plusieurs centaines de km.

La France, l’Allemagne et l’Espagne ont des avions basés à Djibouti, ainsi que le Japon et les Etats-Unis. Ces derniers utilisent aussi des drones pour surveiller le trafic maritime et les possibles activités des pirates.