02/12/09 (B527) Le Journal du PND “La République”. Aden Robleh se déclare candidat à la Présidentielle et se prononce plutôt en faveur d’une non-modification de la constitution et il conseille à IOG de quitter le pouvoir à son terme prévu par la Constitution. Candidat de circonstance pour donner un semblant de légitimité aux prochaines élections présidentielles ? (Le numéro complet est disponible en téléchargement)

Un lecteur, que nous remercions, nous a adressé le fac-similé du numéro spécial ‘Congrés’ de la République, daté du 26 novembre 2009, qui est l’organe de communication du PND. Nous mettons quelques commentaires après l’article.
____________________________



Télécharger le numéro complet en PDF (4Mo)

Ce numéro reprend les déclarations d’Aden Robleh, qui prend parti en faveur d’un statu quo constitutionnel. C’est à dire qu’il penche pour une non-révision de la constitution qui permettrait à Guelleh de se représenter pour un troisième mandat.

En même temps, Aden Robleh confirme qu’il sera candidat pour les élections présidentielles, s’il a le soutien des membres de son parti.

Il précise que le 17ème congrés du PND se tiendra le 13 décembre et non le 13 septembre, comme cela est habituel, date qui avait été reculée en raison du ramadan.

Enfin dans un article plutôt favorable à Borreh, le PND critique le traitement judiciare de cette affaire qui n’est pas conforme avec les lois en vigueur dans le pays.

________________________ Notes de l’ARDHD

Robleh servira-t-il de candidat d’opérette pour tenter de faire croire que les élections sont démocratiques à Djibouti ? En effet, le PND qui disposait autrefois d’une assise forte au sein de la population, aurait perdu énormément de son audience, en raison des retournements de veste opportunistes de son Président.

Aujourd’hui le PND s’inscrit dans la majorité, aux côtés du RPP et des autres partis lèche-bottes, qui soutiennent les crimes et la dictature.

Son Président partage la gamelle remplie par Guelleh.

Sa candidature contre Guelleh est molle.

Nous pensons plutôt qu’il agit en concertation avec IOG, afin de tenter de crédibiliser les prochaines élections présidentielles où il n’a pratiquement aucune chance (à l’heure actuelle …). Mais les choses peuvent changer d’ici 2011