30/03/10 (B544) Petites nouvelles du front. Selon l’un de nos correspondants, Guelleh lance sa machine électorale pour violer la constitution. Il espére convaincre, les jeunes en particulier, de lui redemander de nouveaux mandats, pour montrer qu’ils sont satisfaits du régime et du développement économique (négatif) à Djibouti.

Selon mes informations, IOG va lancer l’Opération Comité de soutien « IOG 2011 ».

IOG a demandé à toutes les Ambassade de Djibouti à l’etranger de créer des comités de soutien à l’opération “Viol de la constitution”. Un Budget important a été dégagé : il s’agit de pour pousser les jeunes Djiboutiens qui vivent à l’étranger, comme en France par exemple, à signer sur une pétition pour demander à IOG d’accepter de faire un troisième mandat.

Vous avez bien compris qu’IOG veut faire croire aux occidentaux que tous les Djiboutiens incluant les expatriés n’ont qu’un rêve dans leur vie : celui qu’il reste le plus longtemps au pouvoir …. (sic)

Avec tout ce qu’il leur a apporté : chômage, obligation de fuir le pays, menaces sur les familles, appauvrissement et asservissement du peuple, suppression des libertés, destruction des services publics dont l’éducation et la santé, Guelleh ne comprendrait certainement pas que les jeunes Djiboutiens n’en redemandent pas encore plus ….

Du fond de son Palais douillet, peut-il encore imaginer que la jeunesse dont il a trahi tous les espoirs, ne soient pas la jeunesse la plus masochiste du monde et qu’elle puisse ne pas répondre à son aimable sollicitation pour une reconduction de son mandat.

Moi je pense que la reconduction devrait être légèrement différente, vers un asile en dehors du pays. On verra ce qu’en pense les jeunes …