21/09/10 (B570) Yémen Express – La coopération antiterroriste au menu d’entretiens entre le Président yéménite et un haut responsable américain – Des milliers de civils fuient les violences au Sud-Yémen – exode de milliers de civils – cinq membres présumés d’Al-Qaïda et un soldat tués dans le sud – deux membres d’Al-Qaïda tués dans une attaque (5 articles)

_____________________ 5 – CasaFree (Maroc)

USA – Yémen : La coopération antiterroriste au menu d’entretiens entre le Président yéménite et un haut responsable américain

La coopération en matière de lutte contre Al-Qaeda a été, lundi à Sanaa (capitale du Yémen), au menu des entretiens qu’à eus le conseiller du Président américain Barack Obama pour la lutte antiterroriste, M. John Brennan, et le Président yéménite Ali Abdallah Saleh, indique un communiqué de la Maison Blanche.

M. Brennan a, à cette occasion, remis au Président Saleh un message de son homologue US, dans lequel ce dernier réitère le soutien des Etats-Unis à “un Yémen uni, stable, démocratique et prospère”, soulignant la volonté de Washington d’aider Sanaa à édifier un avenir prometteur, souligne la Maison Blanche.

Le responsable américain et le président yéménite ont, par ailleurs, passé en revue la coopération bilatérale, poursuit-on de même source, précisant que l’aide économique et humanitaire américaine au Yémen a atteint, l’année dernière, quelque 110 millions de dollars.

_____________________ 4 – Le Figaro

Des milliers de civils fuient les violences au Sud-Yémen

Une douzaine de milliers de civils ont fui leur domicile dans la province de Shabwa, au Sud-Yémen, en raison de violents combats opposant des activistes présumés d’al Qaïda aux forces gouvernementales, rapporte le Croissant-Rouge yéménite.

Trois activistes d’al Qaïda et deux soldats ont été tués dans les affrontements qui ont éclaté dimanche à l’aube, a-t-on appris de source proche des services de sécurité.

Entre 8.000 et 12.000 personnes ont quitté la ville d’al Hota et ses environs, dit un rapport du Croissant-Rouge local au Croissant-Rouge à Sanaa, dont Reuters a pu prendre connaissance.

Les personnes déplacées ont fui vers des villes ou des provinces voisines.

Elles se sont en majorité réfugiées chez des proches dans des conditions très difficiles, dit le rapport, qui fait état de besoin urgent de vivres et de matériel médical.

_____________________ 3 – Le Figaro

Yémen-sud: exode de milliers de civils

Plusieurs milliers d’habitants de Houta, dans la province de Chabwa dans le sud-est du Yémen, ont fui la ville en raison de violents combats opposant l’armée à des militants présumés d’Al-Qaïda, a indiqué ce matin un responsable gouvernemental.

“Selon nos estimations, plus de huit mille personnes ont quitté la ville”, a indiqué ce responsable s’exprimant sous le couvert de l’anonymat alors que des habitants qui ont fui la cité ont fait état de la poursuite des combats qui ont éclaté à la fin de la semaine dernière.

“En quittant Houta, j’ai vu des centaines de familles dormir à la belle étoile”, a indiqué aujourd’hui Ali Abou Dahhas, père de quatre enfants, qui a fui avec sa famille.

“Les autorités appellent les habitants à évacuer la ville depuis samedi. Nous voulions rester au début mais nous sommes partis devant l’intensification des combats”, a-t-il ajouté.

Selon un responsable local, entre 80 à 100 combattants présumés d’Al-Qaïda se sont retranchés dans la ville et l’armée ne cesse d’envoyer des renforts pour les en déloger.

Certains sont venus, selon lui, de Loder, autre ville où se sont déroulés en août de violents combats ayant fait 33 morts.

Aucun bilan précis des victimes n’était disponible ce matin mais des sources locales ont indiqué qu’il y avait eu 24 morts ou blessés, dont trois tués dans les rangs des hommes armés, membres présumés d’Al-Qaïda et un au sein de de l’armée.

_____________________ 2 – Romandie News (Ch) avec AFP

Yémen: cinq membres présumés d’Al-Qaïda et un soldat tués dans le sud

Cinq membres présumés d’Al-Qaïda ont été tués dimanche dans des affrontements avec les forces gouvernementales dans le sud du Yémen, où un soldat a péri dans une attaque attribuée au réseau extrémiste, selon les autorités.

Dans la matinée, deux membres présumés d’Al-Qaïda ont été tués lors d’une attaque contre un barrage des forces de sécurité près de la ville de Loder, dans la province d’Abyane, a indiqué un responsable des services de sécurité.

Ces deux personnes, identifiées par ce responsable comme étant Khaled et Sabri al-Wahichi, ont été tuées par des tirs de soldats du poste de contrôle.

Le ministère de la Défense a confirmé sur son site internet la mort des deux activistes, indiquant qu’ils ont “un lien de parenté” avec le chef d’Al-Qaïda dans la Péninsule arabique (Aqpa), Nasser al-Wahichi.

Loder a été en août le théâtre de violents combats entre l’armée et des partisans d’Al-Qaïda, qui ont fait 33 morts. Depuis, l’armée a établi des barrages et contrôle les entrées et les sorties de la ville.

Dans la province voisine de Chabwa (sud-est), “trois membres d’Al-Qaïda” ont été tués et cinq blessés dans des accrochages avec l’armée à Houta, dans la région de Mayfaa, théâtre de violents combats depuis deux jours, selon le site internet du ministère de l’Intérieur sur son site internet.

Des renforts ont été acheminés par voie aérienne à Mayfaa, a ajouté le ministère citant notamment une unité de lutte anti-terroriste.

Un premier bilan obtenu de sources au sein des services de sécurité avait fait état de trois civils et deux soldats blessés dans les combats de Houta.

Selon ces mêmes sources, les forces de l’ordre sont à la recherche de l’imam américano-yéménite Anwar al-Aulaqi, soupçonné d’être devenu un des chefs d’Al-Qaïda, et qui se cacherait dans les montagnes de Chabwa, sous la protection de sa tribu.

Les Etats-Unis recherchent “activement” cet imam radical, qui a notamment appelé tous les musulmans enrôlés dans l’armée américaine à tuer leurs camarades, dans une vidéo mise en ligne en mai sur des sites islamistes.

Les forces gouvernementales assiègent Houta où “se barricadent des terroristes (…) dont des étrangers, y compris des Saoudiens”, a indiqué le ministère de la Défense sur son site internet 26sep.net.

“Le blocus sécuritaire sera maintenu jusqu’à l’élimination des terroristes ou leur reddition”, a déclaré le gouverneur de Chabwa, Ali Hassan al-Ahmadi, cité par 26sep.net.

L’armée a appelé en vain, par haut-parleurs, les habitants de Houta à évacuer leur village, a indiqué à l’AFP un responsable local.

A Chabwa toujours, un membre des garde-côtes a été tué dimanche par un tireur embusqué dans la région de Belhaf, sur le golfe d’Aden où se trouve un terminal gazier, a indiqué à l’AFP une source des services de sécurité attribuant l’attaque à Al-Qaïda.

_____________________ 1 – Romandie News (Ch) avec AFP

Yémen: deux membres d’Al-Qaïda tués dans une attaque

Deux membres présumés d’Al-Qaïda ont été tués dimanche lors d’une attaque contre un barrage des forces de sécurité près de la ville de Loder dans le sud du Yémen, a indiqué un responsable des services de sécurité.

Ces deux personnes, identifiées par ce responsable comme étant Khaled et Sabri al-Wahichi, ont été tuées par des tirs de soldats du poste de contrôle.

Le ministère de la Défense a confirmé sur son site internet la mort des deux activistes, indiquant qu’ils ont “un lien de parenté” avec le chef d’Al-Qaïda dans la Péninsule arabique (Aqpa), Nasser al-Wahichi, mais sans préciser le degré de parenté.

Loder, une ville de la province d’Abyane, avait été en août le théâtre de violents combats entre l’armée et des partisans d’Al-Qaïda, qui ont fait 33 morts. Depuis, l’armée a établi des barrages aux issues de la ville et contrôle strictement les entrées et les sorties.

Par ailleurs, des sources au sein des services de sécurité ont indiqué que de violents combats opposaient depuis deux jours les forces de sécurité à des hommes armés, soupçonnés d’appartenir à Al-Qaïda, dans la province de Chabwa, dans le sud-est du Yémen. Trois civils et deux soldats ont été blessés dans ces combats à Houta, selon ces sources.

Selon ces mêmes sources, les forces de l’ordre sont à la recherche de l’imam américano-yéménite Anwar al-Aulaqi, soupçonné d’être devenu un des chefs d’Al-Qaïda, et qui se cacherait dans les régions montagneuses de la province de Chabwa, sous la protection de sa tribu.

Les Etats-Unis recherchent “activement” cet imam radical, qui a notamment appelé tous les musulmans enrôlés dans l’armée américaine à tuer leurs camarades, dans une vidéo mise en ligne en mai sur des sites islamistes.

Dimanche, les forces gouvernementales assiégeaient Houta où “se barricadent des terroristes (…) dont des étrangers, y compris des Saoudiens”, a indiqué le ministère de la Défense sur son site internet 26sep.net.

“Le blocus sécuritaire sera maintenu jusqu’à l’élimination des terroristes ou leur reddition”, a déclaré le gouverneur de Chabwa, Ali Hassan al-Ahmadi, cité par 26sep.net.

L’armée a appelé en vain, par haut-parleurs, les habitants de Houta à évacuer leur village, a indiqué à l’AFP un responsable local.

D’autre part, un membre des garde-côtes yéménites a été tué dimanche par un tireur embusqué dans la région de Belhaf, également dans la province de Chabwa, sur le golfe d’Aden, où se trouve un terminal gazier, a indiqué à l’AFP l’une de ces sources, qui a attribué l’attaque à Al-Qaïda.

Le militaire faisait partie des garde-côtes en charge de la protection du littoral yéménite notamment pour limiter le flux de réfugiés somaliens, a-t-on ajouté.