17/11/2011 (B630) Radio-Trottoir : règlement de compte par Djibouti24 interposé ? (Courrier des lecteurs – L’Association des Jeunes djiboutiens propose des pistes pour identifier les commanditaires – A vérifier)

Djib24 : le ministre de la justice, sponsor du Djibouti24 ?

Après investigation, l’Association des jeunes Djiboutiens a révélé qu’Ali Farah Assoweh et son porte pélerine, Cheiko, étaient derrière DJIB24, qui diffuse des informations avec la complicité d’Hassan Said, le chef redouté de la sécurité djiboutienne (SDS) .

Il a été constaté que Djib24 n’adressait jamais aucune critique contre Hassan Said ni Djama, le procureur, qui entretiennent des liens privilégiés avec Ali Farah Assoweh.

Pour discréditer le Ministre des finances qui est très loin d’être “un ange”, Ali Farah, à travers son journal de choux, multiplie les critiques à son encontre. A un point tel qu’Ilyas Doualeh pourrait légitimement se demander quel camp, il sert … !

Pour preuve : on sait qu’Ahmed Kaiseh le directeur de la CNSS est brouillé avec la sœur d’Ali Farah, directrice adjointe de la CNNS ; que Djama, le nouveau Ministre l’est avec Fadoul, un cousin d’Ali Farah. Comme par hasard, ils sont systèmatiquement pris pour cible par Djib24.

Grâce à ses sponsors, Djib24 a la possibilité de mettre en ligne l’ordre du jour du conseil des ministres, avant même sa tenue. Ce ne peut-être qu’avec l’aide d’Ali Farah car il est d’usage que les ministres soient destinataires de l’ordre du jour, la veille du conseil des ministres.

En conclusion, on peut assurer, avec une très faible marge d’erreur possible, qu’Ali Farah et ses obligés utiliseraient leur site Djib24, pour régler leurs comptes personnels..