07/12/2011 (B633) Courrier des lecteurs / Ma réaction aux propos d’IOG qui sont irrespectueux pour le peuple …

IOG vient de donner une interview au journal peigne-cul, Jeune Afrique du 27 novembre

Le hadji bonimenteur invétéré reste toujours égal à lui-même. Ses interventions ne trompent plus personne, sauf ceux qui le soutiennent pour des intérêts purement mercantiles. Et les mensonges se ramassent à la pelle, y’ a qu’à demander.

Aucun respect pour les Djiboutiens, dont la grande majorité a du mal à joindre les deux bouts. Il tente à chaque fois de les rouler dans la farine. Il n’a jamais été boulanger et encore moins un confiseur (le grand frère, mort sur une table d’opération, était friand de confiserie et allait piller la pâtisserie”Tom Pouce”dans la rue d’Ethiopie), mais un petit indic de l’ancienne puissance coloniale.

Dans cette interview, il décortique, à sa façon, la situation intérieure du pays, de la Somalie, de l’Erythrée, la piraterie et les révolutions arabes.

Interview dans laquelle, il distribue les bons et mauvais points en se prenant pour une grande âme avec (pourquoi pas ?) Gandhi comme modèle.

Et il y a toujours ses projets “éléphants blancs” : :mise en service de 4 centrales géothermiques, un parc éolien, construction de 2 usines de déssalement, modernisation du chemin de fer Addis-djibouti et l’achèvement de la ligne Mekele-Tadjourah.

Cette politique de grands chantiers ne remplit que son ego surdimensionné ; ça ne va pas plus loin !

– Il nie catégoriquement l’humiliation subie à Ali-Sabieh où la population avait scandé : “Huuro hoo dhul jifka”, “Putois, tiens la meilleure des brosses à dents !” Et il minimise le soulèvement populaire du 18 février 2011.

– Il s’acharne sur la LDDH de Jean-Paul Noël Abdi et sur son ancien homme de paille, Abdourahman Borreh: “Je l’ai privé de sa vache à lait”.

Et il jure de quitter le pouvoir en 2016 tout en annonçant qu’il allait désigner lui-même son successeur !!!

Comme dit un dicton de chez nous:” Phacochère ne change jamais”