18/12/2011 (B635) Le contingent djiboutien devrait partir pour la Somalie. (ARDHD avec notre correspondant)

Chacun sait que le contingent militaire djiboutien aurait du partir en Octobre, puis en novembre et ce serait imminent, puisqu’IOG est venu saluer les troupes “sur le départ”.

Les retards avaient plusieurs causes : la multiplication des désertions, les difficultés de la formation assurée par des américains, qui ne parlaient pas les langues utilisées au sein de l’armée, etc.

En plus les objectifs de la mission ne sont pas claires : pour le régime RPP, il ne s’agit que d’une mission de formation. Pour les responsables de l’UA qui financent Guelleh, le contingent djiboutien (sélectionné, selon certains observateurs, sur des critères d’appartenance tribale ou de force de nuisance à l’encontre du régime) participera aux opérations militaires, comme les soldats somaliens et ceux du Burundi et de l’Ouganda, sans parler du Kenya qui conduit des opérations de son côté, avant de s’intégrer au dispositif de l’UA.

Guelleh est pressé d’envoyer ces hommes au front, avec tous les risques inhérents à une guerre : morts, blessés, etc. Mais il est pressé, car l’UA paye bien l’engagement des troupes étrangères de “maintien de la paix (?)” et qu’il ne partagera que les miettes avec les militaires de l’AND….

Tout “bénef” pour lui, personnellement !

L’un de nos correspondants à relever “quelques déclarations” savoureuses sur la RTD et dans la presse internationale.

1°) Le présentateur du JT en Français déclare en citant le ministre de la défense, qui a défini le rôle du contingent : Vous n’êtes pas là bas pour faire la guerre mais pour aider la population somalienne et “améniser” (?) les souffrances qu’elles subissent et pas pour vous opposer à qui que ce soit.

Savoureux. Bobard jusqu’au bout !


2°) A la RTD, Bobard est venu s’afficher dans une cérémonie de départ. Il y aura 980 soldats qui vont “très prochainement” partir avec “le moral au top !”.

Le ministre de la défense a parlé de la mission de formation mais n’a pas parlé de la mission de combat contre les Shababs.

Rappelons que la position offiicielle du régime est une mission pour former les soldats somaliens !!

Que nenni !

Des articles, parus récemment qui font référence à des sources militaires américaines et au ministère de la défense française, disent le contraire.

a) Extrait de l’Inserm – article déjà publié sur le site :

“Ce contingent de 850 hommes auxquels s’ajoutent 50 instructeurs doit être déployé, normalement, sur zone avant la fin de l’année 2011.”

“Composé de 6 compagnies dont 3 d’infanterie, une d’appui regroupant blindés et artillerie, des véhicules APC, 6 Platoon, une unité médicale, une unité de véhicules blindés légers ainsi que des officiers de liaison”

“Les troupes djiboutiennes vont être projetées sur des théâtres urbains où elles n’ont jamais combattu, au sein de troupes ayant déjà une expérience de cet environnement, de cet adversaire irrégulier (ADIR) à la stratégie affirmée, aux ramifications complexes et au pouvoir étendu.”

b) un article paru dans le Washington Post (lien).

Passage intéressant:

“U.S. defense officials said Djibouti is planning to deploy some troops to the Somalia mission, joining forces from Uganda and Burundi who are working to push al-Shabab back, particularly from key areas around the capital region.”

On voit bien que l’objectif des troupes djiboutiennes est de mener une offensive contre les Shabaab !