29/11/2013 (Brève 307) Les prévisions “Météo” ne sont pas bonnes pour Guelleh et son équipe : risque de violents orages ….

Pour Guelleh, la situation n’est pas bonne en ce moment. Plusieurs dossiers risquent de lui éclater au nez. Après avoir voulu jouer l’homme fort, il devient progressivement l’homme battu et accablé. Pourra-t-il s’en remettre ?

  1. La plainte pour crimes déposée par Houssein Ibrahim Houmed devant la Cour pénale internationale,
  2. Le retour de Mohamed Alhoumékani à Bruxelles, aprés avoir échappé à la surveillance yéménite … C’est une claque formidable non seulement pour Guelleh, mais aussi pour ses hommes de main : le général Fathi, Mohamed Aref, dit le “corbeau repenti”, Djama Souleiman dit “Grandes oreilles”, le procureur Maki et l’Ambassadeur de Djibouti au Yémen. On peut anticiper qu’il y aura des répercutions sur l’avenir professionnel de ces obligés du régime. Fathi a déjà reçu le décret de sa mis en retraite d’office …
    Ne parlons pas des millions qui ont été dépensés pour tenter d’obtenir en vain l’extradition d’Alhoumékani vers Djibouti, officiellement sur la base d’une demande d’Interpol qui n’a jamais existé, contrairement à ce qu’affirmait encore sur RFI, le 13 oct, Mahmoud Ali Youssouf le ministre djiboutien des A.E., pris en flagrant délit de diffusion de fausses informationsn
  3. et comme corollaire, la relance de l’affaire Borrel, car Mohamed Alhoumékani, qui a vécu trois mois de galère au Yémen, ne devrait pas en rester là. Si nos informations sont bonnes, lui, qui n’est jamais revenu sur son témoignage, même sous la contrainte physique au Yémen, devrait médiatiser cette affaire dans les prochains jours et mettre la justice française devant ses responsabilités.

    En engageant le “fer” contre Mohamed Alhoumékani, Guelleh avait pris de gros risques et maintenant il a perdu. Désormais il est nominativement montré du doigt dans la commandite de l’assassinat du Juge Borrel. Sinon, iaurait-il engagé de tels moyens pour obtenir l’extradition et la rétractation de Mohamed Alhoumékani… ?

  4. Il reste enfin l’accueil de Guelleh, pour son déplacement à Paris, à l’occasion de la conférence qui va s’y tenir. Comme on a pu le mesurer lors de son dernier déplacement à Bruxelles, l’accueil que lui réservera l’opposition devrait être, disons, “significatif”.

    Certes Guelleh et son Ambassadeur inféodé, Rachad Farah dit “le joueur de pipeau”, battu lamentablement lors de l’élection à la direction générale de l’UNESCO, ont pris la mesure de l’opposition et ils ont préparé un plan d’action..

    En effet, pour tenter de contrer cette expression populaire et cette unité des forces d’opposition, ils vont distribuer de l’argent aux faux réfugiés pour qu’ils se réunissent dans une salle “très chic” de Paris, afin de chanter les louanges de leur bienfaiteur alimentaire et qu’ils organisent une contre-manifestation de soutien qui sera largement diffusée sur les ondes de la RTD.

Qui cela peut-il encore tromper ?

Venez tous manifester à l’appel des partis de l’opposition !

L’équipe de l’ARDHD