16/05/2021 (Brève 1817) Mohamed Houmado répond aux questions de l’ARDHD

Militant des Droits humains depuis qu’il est jeune, il s’est exilé, parce qu’il refusait ce qu’il appelle “la capitulation de 1994”.

Contre toute attente, car son dossier était solide, la France lui a refusé le statut de réfugié et il s’est tourné vers la Belgique qui lui a rapidement délivré un titre de séjour.

A Bruxelles jusqu’en 2012, il a animé une association d’aide aux djiboutiens demandeurs d’asile. En 1998, il a organisé la venue d’Ahmed Dini qui est venu présenter Djibouti aux autorités du pays, qui manquaient d’information.

Il a soutenu l’appel du Bourget et il est membre fondateur de la CTD. Il nous explique sa vision de la CTD et il milite activement pour une transition démocratique apaisée