06/04/2020 (Brève 1578) Alerte lancée par le PCJ pour dénoncer les agressions répétées et impunies contre des commerçants d’Obock

_____ Message du PCJ sous la signature d’Hassan Mohamed Hamadou

Une situation d’une extrême gravité, qu’il faut rendre public, des agressions qui sont devenues le quotidien de la population d’Obock.

Au fil des jours et des années, on constate la multiplication des attaques à main armée ayant pour objectif de braquer et de dévaliser les petits commerçants. Comme ni l’armée ni la police ni la gendarmerie n’ont été visées, ces derniers n’ont pris aucune mesure pour faire cesser ce fléau. En particulier il est facile de constater qu’aucune recherche de suspects n’a été diligentée

Y a-t-il une forme de complicité entre l’armée, la police et/ou la gendarmerie pour laisser agir ces malfaiteurs armés ?.

Les autorités du pays ne font rien pour endiguer cette vague de délits, alors quela population est déterminée qu’un terme y soit mis.
.
Le dernier hold-up date de vendredi 03 avril 2020. Le soir un individu armée pointe une arme vers un petit commerçant non loin de centre-ville pour lui extorquer la recette du jour de son commerce.

Le pauvre commerçant s’est débattu dans l’espoir de résister, mais il a été contraint de céder sous la menace de l’arme et il a remis sa recette de 10.000 Fdj. Cette situation n’est pas une première car cela fait quatre ans que ça dure.

Les victimes de ces braquages AADO (Association pour l’Avenir et le Développement d’Obock) -ex: une cabine téléphonique du centre-ville d’Obock etc.- se sont plaints auprès des autorités local, en premier lieu le Commandant Kamil de la police, le Chef de corps du détachement militaire et le Chef de la brigade de Gendarmerie nationale.

Dans son immense majorité, la population d’Obock lance un appel solennel au Chef “de la Mafia” Ismaël Omar Guelleh, afin qu’il ordonne à ses disciples de mettre fin à ces hold-up.

Hassan Mohamed Hamadou
Président de Parti pour la Citoyenneté et la Justice à Bruxelles