19/05/2021 (Brève 1819) Père Robert, Président du FPC, répond aux questions de l’ARDHD a propos de la CTD

Mohamed Habib Mohamed, plus connu sous son nom de scène “Père Robert” a été passionné par la musique depuis qu’il avait 11 ans. En 1998, estimant que le régime de Guelleh non seulement le privait de sa liberté d’expression en le harcelant par exemple lorsqu’il se produisait pour le FRUD, mais lui imposait, en revanche, de chanter “à sa gloire”, il a décidé de s’exiler pour rejoindre la Belgique dont il a acquis la nationalité.

C’est véritablement à partir de 2019, lors de la manifestation en faveur de Kadamy, devant le parlement européen, qu’il s’intéressera véritablement à la politique. Il rejoint le FPC, dont il deviendra Président par intérim et il dénonce le régime qui appauvrit sa population.

Il se définit comme un membre signataire de la CTD et il expose sa vision de la CTD et il insiste beaucoup sur la nécessaire union de tous les Djiboutiens pour mettre un terme à la dictature qui appauvrit la population.