Articles

05/04/08 (B442) Le Monde avec AFP : Somalie: les pirates du bateau français font route vers le nord-est du pays (autorités locales) (Info lecteur)

Les pirates qui ont pris de contrôle vendredi d’un voilier de luxe français dans le Golfe d’Aden se déplaçaient samedi vers une zone côtière du Puntland (nord-est de la Somalie) dans l’océan Indien, selon un responsable de l’administration de cette région semi-autonome.

“Nous avons reçu des informations selon lesquelles les pirates qui ont attaqué un bateau français avec son équipage se sont déplacés vers la zone côtière de Eyl, au Puntland”, a déclaré samedi à l’AFP un responsable de la région du Puntland, Bile Mohamoud Qabowsade.

Eyl est un village situé à environ 800 km au nord de Mogadiscio.

Selon la même source, les pirates faisaient route dans cette direction mais n’avaient pas encore atteint cette localité.

Des pirates ont pris d’assaut vendredi le grand voilier de luxe français Le Ponant, qui croisait sans passagers au large de la Somalie, et ont pris en otage une trentaine de membres d’équipage, en majorité français.

“Je ne pense pas que notre administration puisse faire quoi que ce soit pour localiser le bateau en raison de la difficulté d’accès à la zone”, a-t-il ajouté.

“Nous n’avons pas de message des ravisseurs pour le moment et nous ne savons pas ce qu’ils vont demander. Je pense qu’on ne pourra se débarrasser de ces pirates qu’avec l’aide de la communauté internationale”, a-t-il précisé.

La zone de Eyl est réputée pour être un des repaires de ces pirates. Le 17 mars, le Svitzer Korsakov, un remorqueur de fabrication russe appartenant à une société danoise, avait été libéré dans la même zone par des pirates, avec ses six membres d’équipage sains et sauf, moyennant une rançon de 700.000 dollars selon les autorités locales somaliennes.

Les côtes somaliennes sont périlleuses pour la navigation: des pirates y attaquent régulièrement les navires pour s’emparer de leur cargaison et obtenir le paiement de rançons.

La Somalie est ravagée par la guerre civile depuis la chute du président Mohamed Siad Barre en 1991.

Le Puntland, région semi-autonome de Somalie, a été fondé en juillet 1998 par Abdullahi Yusuf Ahmed, devenu depuis président des institutions de transition somaliennes.

05/04/08 (B442) LE MONDE Bateau piraté au large de la Somalie: le “plan pirate mer” déclenché

Le gouvernement a déclenché le “plan pirate mer” après que des pirates ont pris d’assaut vendredi au large de la Somalie un grand voilier de luxe français, le Ponant, retenant à bord la trentaine de membres d’équipage, a-t-on appris auprès des services du Premier ministre.

Ce plan consiste en la “mobilisation de tous les moyens disponibles sur zone” et le gouvernement prévoit également la “prise de contact avec nos alliés dans la zone”, a souligné le service de communication de Matignon.

La marine française dispose dans la région d’un avion de patrouille maritime Atlantique 2 basé à Djibouti et d’un aviso, le Commandant Bouan.

Les Etats-Unis, qui disposent comme la France d’une importante base militaire à Djibouti, commandent dans la zone une force maritime, la “Task Force 150”.

05/04/08 (B442) SOMALIE Five killed in Somali blast. 5 morts dans une explosion à Mogadiscio : un soldat éthiopien et 4 somaliens. (En Anglais – Info lecteur)

Mogadishu – An explosion killed an Ethiopian soldier and four Somali soldiers in the Somali capital on Friday, witnesses said.

Witness Ali Shire said he saw the bodies lying underneath a blown-up vehicle in the northern Mogadishu neighbourhood of Heyle Barise, but fled the scene after Ethiopian troops began shooting at passers-by. At least two men were injured by the gunfire, he said.

Sacdiya Hussein, a local woman at the site of the explosion, said: “It looked very ugly, there was blood everywhere.”

Islamic insurgents have carried out almost daily attacks on government troops and their Ethiopian allies in the capital since they were driven from Mogadishu in December 2006.

In the past few months, fighters linked to the Islamic Courts Union have begun staging hit-and-run raids on outlying towns.

Impoverished Somalia has not had a government since warlords overthrew dictator Mohamed Siad Barre in 1991 and then turned their clan-based militias on each other.

05/04/08 (B442) Vert de peur comme Hassan Saïd en ce moment ? Djama Souleiman n’en mène pas large non plus …. (A suivre – ARDHD)

VERT DE PEUR ? !!
Roger Picon
Il faut dire qu’il a des raisons à la fois d’être fort en colère, mais aussi d’avoir peur.

En colère :
il vient d’être condamné à 12 mois de prison ferme + il écoppe du maintien d’un mandat d’arrêt d’international, qui le prive de sortie de Djibouti.

Si parfois l’exécution de ce mandat peut dépendre de la bonne / mauvaise volonté du pays hôte, il est clair que l’Union européenne est devenu un territoire interdit pour lui.

Tout cela pour avoir organisé une subornation de témoin au seul bénéfice de Guelleh.

Injuste ?

Pas tant que cela, parce qu’il participait bien au rendez-vous qui a réunit plusieurs personnes autour de Guelleh au lendemain de la mort de Bernard Borre. Cela ne veut pas dire qu’il soit complice ou commanditaire des auteurs de l’assassinat, mais il était bien au courant dès les premières heures.

Rappelons, outre le témoignage d’Alhoumekani, dont la solidité a été reconnue par la Cour de Versailles, qu’il avait aussi confirmé naïvement ce point à la caméra cachée de Canal +. Ce qui lui avait fait gagner le bonnet d’âne que nous lui mettons souvent sur la tête .. !

Mais ce n’est pas tout …!

Selon certains proches, il serait amer, car il estimerait que Guelleh ne se donne pas assez de mal pour le protéger et pour l’entourer. Mais surtout il s’interrogerait sur les intentions de Guelleh … à son sujet et il ne serait pas tout à fait rassuré et confiant ..

Guelleh, c’est bien connu, n’a jamais eu ni le sens de l’amitié, ni le sens de la reconnaissance (Cf exemple de Yacin Yabeh, vieil ami, à qui il a refusé des soins vitaux et qui en est mort). Il pourrait bien le laisser tomber comme une vieille chaussette ou même pire … si ça doit l’arranger. Il y a vraiment matière à avoir peur à la place d’Hassan Saïd !


Caricature Roger Picon

Des dossiers confidentiels.

On serait bien étonné si Hassan, grand chef des Services secrets, ne détenait des dossiers et des informations com-promettantes concernant le régime et Guelleh en particulier …

A-t-il eu la sagesse d’en faire conserver une copie par un tiers (avocat ou notaire par exemple) en Europe avec ordre de les divulguer en cas de mort violente ?

C’est tout à fait possible … car on est prudent dans les Services secrets … Guelleh est-il au courant de l’existence de ce “testament” brûlant, s’il existe ?

Cela sera-t-il suffisant pour lui sauver la vie, le jour où Guelleh en déciderait autrement … ? A sa place, il y a là aussi matière à être vert de peur.

04/04/08 (B442) AFP : PARIS (AFP) – Somalie : l’équipage d’un navire de croisière français retenu par des pirates.

Des pirates ont pris d’assaut vendredi un grand voilier de luxe français, le Ponant, qui croisait au large de la Somalie, et retiennent à bord la trentaine de membres d’équipage, a indiqué à l’AFP l’état-major des armées, confirmant des informations de France Inter.

Les trente membres d’équipage du Ponant, le voilier de luxe français attaqué par des pirates au large de la Somalie, sont “majoritairement français”, a précisé son armateur, la compagnie CMA-CGM.

“La navire est bien le Ponant, appartenant au groupe CMA-CGM”, a déclaré un porte-parole, ajoutant que le voilier bat pavillon français et que ses trente membres d’équipage sont “majoritairement français”.

“Nous avons été informés que des pirates sont à bord”, a-t-il poursuivi.

Le navire revenait des Seychelles sans passagers et se dirigeait vers la Méditerranée lorsqu’il a été attaqué au niveau du Golfe d’Aden, a-t-il ajouté.

Le gouvernement a rapidement déclenché le “plan pirate mer”, a-t-on appris auprès des services du Premier ministre.

Ce plan consiste en la “mobilisation de tous les moyens disponibles sur zone” et le gouvernement prévoit également la “prise de contact avec nos alliés dans la zone”, a souligné le service de communication de Matignon.

La marine française dispose d’un avion de patrouille maritime Atlantique 2 basé à Djibouti et d’un aviso, le Commandant Bouan.

Le ministère des Affaires étrangères a indiqué pour sa part avoir “reçu des informations qui laissent entendre qu’un bateau de croisière avec son équipage, dont certains membres sont de nationalité française, a fait l’objet d’une opération de piratage dans le golfe d’Aden”.

“La cellule opérationnelle du ministère a aussitôt été activée afin de vérifier et de recouper les informations disponibles et de coordonner l’action des services du ministère”, a-t-il précisé.

“Le ministère des affaires étrangères et l’armateur sont en liaison afin notamment de coordonner les contacts avec les familles concernées”, a ajouté le Quai d’Orsay.

Les côtes somaliennes sont réputées pour être l’une des principales zones de piraterie dans le monde.

La marine française a ainsi été amenée à assurer l’escorte de bateaux affrétés par le Programme alimentaire mondial (PAM) au profit des populations somaliennes, fin 2007 et début 2008. Deux navires du PAM avaient été victimes auparavant d’attaques de pirates somaliens.