Articles

14/11/2015 (Brève 516). Vos encombrants vous dérangent ? N’attendez plus ! Nous avons trouvé la solution.

Mieux que des entreprises comme Veolia, Sita ou Derichebourg ou les services municipaux, c’est au Greffe du Tribunal de Paris que vous trouverez la meilleure réponse : destruction totale garantie, pas de trace … (Dessin de Roger Picon)

18/09/09 (B516) Communiqué de la représentation de l’ARD pour l’Europe.

Renforcement
de l’opposition nationale djiboutienne

Au nom de la représentation de l’ARD en Europe, j’ai le plaisir de confirmer le renforcement de l’opposition djiboutienne avec l’arrivée en son sein de nouveaux membres issus d’un militantisme historique.

Toutes les félicitations s’adressent aux membres d’Uguta Toosa qui rejoignent les rangs de l’ARD afin de renforcer l’opposition nationale. Cette contribution essentielle permettra d’élargir et de consolider le cadre de l’Union pour l’alternance démocratique (UAD) à laquelle appartient l’ARD.

Les Djiboutiens de tous pays sont invités à en faire de même, notamment les Djiboutiens en exil qui peuvent apporter tous les fruits de leur expérience à un mouvement d’opposition élargi à la diaspora et grandissant.

Les événements de trouble récents à Balbala ainsi qu’aux quartiers 3, 4, 5, 6 et 7 dans la ville de Djibouti, mais aussi les évènements militaires de Boli et de Sismo au Mont Mabla pour ne citer que ceux-ci, révèlent combien le système de gouvernement actuel n’a jamais pu assurer la paix ni la sécurité des habitants.

Soyons mobilisés pour sortir le pays de cette impasse en nous attaquant directement à la racine du mal, singulièrement à l’état de non droit et à l’état d’absence de démocratie qui y prévalent depuis l’indépendance nationale en 1977.

La mobilisation de l’opposition renforcée reprendra date dès les premiers moments de la fin du mois de ramadan.

Maki Houmedgaba
Représentant l’ARD en Europe
Paris, le 10 septembre 2009

18/09/09 (B516) L’équipe de l’ARDHD souhaite une trés joyeuse fête pour honorer la fin du mois béni du Ramadan à toutes les Djiboutiennes, tous les Djiboutiens en particulier et à tous les musulmans du monde entier.

A la veille de la fête qui marquera la fin de la période de Ramadan, toute l’équipe de l »ARDHD souhaite une bonne fête à tous les musulmans et aux Djiboutiens. En espérant que le régime dictatorial et sanguinaire qui a accaparé le pouvoir et les ressources du pays, n’interdise pas les fêtes traditionnelles.

Des craintes se sont élevées à ce sujet après l’annonce d’un communiqué présidentiel, visant à interdire toutes les fêtes populaires.

18/09/09 (B516) Radio-Trottoir (Flash Rapide) A l’heure du Pardon : « encore un viol protocolaire » durant "la Prière du Aftur" en cette fin du Mois Béni du Ramadam.

Reste à savoir : si c’est le début de la Paix avec l’Erythrée ?

« C’est grâce à votre bravoure et votre détermination à se sacrifier pour la patrie
que nous avons repoussé l’offensive érythréenne visant à annexer des portions du territoire »

Paroles et Délires d’IOG publiés par le Journal « La Nation d’Haramous» du 17 et 18 Septembre 09

Ma seule pensée, remonte à celle de la Prière d’Aftur au Camp Cheik Osmam « just after the » Coup de tête » du Regretté Yassin Yabeh, Chef d’Etat-Major de la Police.

Bonne Fête et sans aucun commentaire de
Madame Sirad
La Caporale en Chef de Transmission de
« La Frégate de Doumeira »

18/09/09 (B516) A lire sur LOI et les autres publications du groupe, cette semaine ….

_______________________ Djibouti

LA LETTRE DE L’OCEAN INDIEN N°1269 – 19/09/2009
Des dignitaires afars sous haute surveillance à Djibouti
Le général Fathi Ahmed Houssein, chef d’état-major général des armées, a ordonné aux militaires djiboutiens de veiller à ce que le sultan de Rahaita (nord du pays), Abdoulkader Daoud, et ses proches parents (femmes et enfants compris) ne s’approchent pas de la frontière avec l’Erythrée. (…). [271 mots]

LA LETTRE DE L’OCEAN INDIEN N°1269 – 19/09/2009
Le président de plus en plus indécis
Créée en 2002 et relevant du ministère de la défense, la Garde républicaine commandée par le colonel Mohamed Djama Doualeh, un Issa/Mamassan comme le chef de l’Etat, a pour tâche essentielle d’assurer la sécurité du président Ismaïl Omar Guelleh (IOG) et de sa famille. (…). [258 mots]

LA LETTRE DE L’OCEAN INDIEN N°1269 – 19/09/2009

Un petit raté pour Daallo Airlines
Le Boeing 757-200 de la compagnie Daallo Airlines qui assurait la liaison entre l’aéroport Charles-de-Gaulle à Paris et Djibouti dans la nuit du 16 au 17 septembre a été contraint à un atterrissage d’urgence au beau milieu de son vol. (…). [190 mots]

_______________________________ Ethiopie

LA LETTRE DE L’OCEAN INDIEN N°1269 – 19/09/2009
Al-Amoudi n’a plus la baraka en Ethiopie
Alors que l’hebdomadaire Reporter, pourtant proche du pouvoir, continue à publier des articles à charge contre le magnat Mohamed Hussein Al-Amoudi, d’autres ennuis se profilent pour lui. (…). [107 mots]

LA LETTRE DE L’OCEAN INDIEN N°1269 – 19/09/2009
L’ONLF repasse à l’action
Depuis fin août, l’Oromo National Liberation Front (ONLF, opposition armée) a multiplié les accrochages avec les forces armées éthiopiennes dans l’Est du pays, attaquant de petits convois militaires et s’en prenant même, dans la nuit du 4 septembre, à une base militaire à Denan, une petite cité de la région de l’Ogaden. (…). [257 mots]

LA LETTRE DE L’OCEAN INDIEN N°1269 – 19/09/2009
Frédéric Cholé
Responsable de la presse et du suivi de la politique intérieure éthiopienne à l’ambassade de France à Addis-Abeba depuis septembre 2008, Frédéric Cholé s’est vu confier une nouvelle mission. (…). [159 mots]

AFRICA ENERGY INTELLIGENCE – Edition française N°611 – 09/09/2009
EEPCo
Le PDG de l’Ethiopian Electric Power Corp., Miheret Debebe, a profité de la venue le 2 septembre d’une délégation israélienne accompagnant le ministre des affaires étrangères Avigdor Lieberman (lire ci-contre) à Addis-Abeba pour s’entretenir avec le vice-président de l’Israel Electric Corp. (…). [92 mots] [1,3€]

_____________________________ Erythreé

LA LETTRE DE L’OCEAN INDIEN N°1269 – 19/09/2009
Asmara
Selon des informations obtenues auprès d’Erythréens vivant en exil en Suède, le général Tekeste Haile Tesfa Michael, connu sous son nom de guerre de Wedi Haile, se serait installé dans ce pays en vue de demander le statut de réfugié. (…). [136 mots]

LA LETTRE DE L’OCEAN INDIEN N°1269 – 19/09/2009
IPG
La compagnie koweitienne Independent Petroleum Group (IPG) en a eu assez d’attendre que le gouvernement érythréen et la Petroleum Corporation of Eritrea (PCE, étatique) lui rembourse les 45 millions € qu’ils lui doivent. (…). [81 mots] [1,3€]

AFRICA MINING INTELLIGENCE – Edition française N°210 – 16/09/2009
Le groupe Antofagasta regarde vers l’Est
A l’affût d’opportunités d’affaires en Afrique depuis plus d’un an, Antofagasta plante son drapeau en Erythrée . Antofagasta Minerals SA, filiale du numéro un du cuivre sud-américain, est devenue le partenaire stratégique de Sunridge Gold Corp. (…). [210 mots]

18/09/09 (B516) Radio-Trottoir (Lecteur)


Illustration par Roger Picon

A vivre au milieu des fantômes de ses victimes qui hantent ses nuits, Ismaïl Omar Guelleh est devenu fantôme lui-même.

Le monde des démons n’est plus celui des étrangers mais le sien, surgi non de la nuit mais de ses entrailles et de sa conscience.

18/09/09 (B516) Ethiopie (AFP) / Un mouvement rebelle éthiopien menace les compagnies pétrolières

Le Front national de libération de l’Ogaden (ONLF, séparatiste) a menacé les compagnies pétrolières qui souhaitent travailler dans cette région d’Ethiopie, selon un communiqué transmis jeudi à l’AFP.

"L’ONLF conseille fermement les compagnies multinationales que l’Ogaden (sud) est une zone de guerre et qu’elles ne doivent pas y conduire des affaires tant qu’il n’y a pas de solution politique au conflit", indique le texte.

"L’armée de l’ONLF ne sera responsable d’aucun dommage collatéral qui découlerait d’affrontements avec l’armée éthiopienne ou l’appareil sécuritaire", ajoute le groupe rebelle qui combat pour l’indépendance de l’Ogaden.

En avril dernier, le gouvernement éthiopien avait affirmé que l’ONLF était "affaibli et divisé" et exclu toute idée de négociation.

Les rebelles de l’ONLF affirment mener régulièrement des actions contre les forces gouvernementales dans cette région frontalière de la Somalie, où les soldats d’Addis Abeba ont lancé une vaste opération depuis plus de deux ans.

L’ONLF et le gouvernement éthiopien se combattent également sur le front médiatique, affirmant régulièrement avoir mené des opérations meurtrières d’envergure sans que ces informations puissent être vérifiées, l’accès à cette région étant strictement contrôlé pour les journalistes et les humanitaires.

L’offensive de l’armée dans l’Ogaden avait commencé en avril 2007 après une attaque revendiquée par l’ONLF, fondé en 1984, contre un site chinois de prospection pétrolière qui avait fait 77 morts.

Selon l’ONLF, "c’est la politique de l’actuel régime éthiopien d’attirer et d’impliquer des multinationales, notamment des compagnies pétrolières, dans le conflit pour tirer avantage de leur puissance et de leur influence politique".

Ce groupe séparatiste estime que les ressources de la région de l’Ogaden appartiennent aux populations majoritairement musulmanes et d’ethnie somali qui l’habitent.

L’ONLF rappelle dans son communiqué la Convention de l’ONU sur les droits économiques, sociaux et culturels qui indique que "tous les peuples ont droit à l’autodétermination (…) Tous les peuples peuvent pour leurs propres besoins, disposer librement de leurs richesses et ressources naturelles", et demande à l’ONU de faire respecter ces droits.

L’Ogaden, région isolée de l’est de l’Ethiopie qui fait partie de la province Somali, est peuplée essentiellement de Somalis.

18/09/09 (B516) Le journal de la Flibuste (3 articles en Français)

_________________________ 3 – Le Monde

Immigration par mer: l’ONU diffusera des messages de prévention sur la BBC

Les candidats à l’émigration issus de la Corne d’Afrique entendront désormais sur la BBC les avertissements de l’Onu sur les dangers des traversées en mer, via le Golfe d’Aden, pour rejoindre le Yémen, a annoncé l’ONU vendredi.

Une émission, réalisée en partenariat avec l’Organisation internationale pour la Migration (OIM) et le Bureau du Haut Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR), sera diffusée dès samedi sur les ondes de la BBC dans cette région de l’Afrique de l’Est où des milliers de civils fuient la pauvreté ou les violences.

Sur près de 43.500 réfugiés partis des côtes de Somalie à destination du Yémen par la mer depuis le début de l’année, près de 300 ont péri durant leur traversée, selon les données recueillies par le HCR.

"La campagne (…) vise à la fois les migrants ainsi que les communautés d’accueil à Djibouti, en Éthiopie, au Kenya, en Somalie et au Yémen", a expliqué l’OIM dans un communiqué. Elle "comprendra plusieurs volets, dont les témoignages de migrants, des discussions et du théâtre".

L’émission de radio diffusera des informations qui permettront aux candidats à la migration d’avoir une meilleure "connaissance" des risques du voyage en mer.

La plupart des victimes de 2008 sont mortes noyées après avoir été jetées par leurs passeurs dans des eaux loin des côtes du Yémen afin d’éviter d’être repérés par les autorités yéménites.

La campagne d’informations sera diffusée jusqu’à la fin de janvier 2010.

__________________________ 2 – Marine marchande avec AFP

Un nouveau thonier espagnol échappe à une attaque de pirates somaliens

Un nouveau thonier espagnol est parvenu à échapper à une attaque de pirates somaliens, le quatrième depuis début septembre, a annoncé jeudi le gouvernement régional basque.

Le gouvernement basque "exprime sa préoccupation et sa solidarité à la famille et aux armateurs du bateau +Izurdia+, qui a échappé à une nouvelle attaque de pirates", selon un communiqué. L’exécutif régional n’a pas donné plus de détails sur les circonstances de l’attaque qui a visé ce bateau de pêche basé à Bermeo au Pays Basque (nord).

Il s’agit du quatrième thonier espagnol opérant entre les Seychelles et la Somalie à échapper depuis début septembre à des attaques de pirates somaliens. Le gouvernement espagnol a annoncé mardi que les gardes privés assurant la sécurité des thoniers espagnols contre ces pirates pourraient désormais se servir de fusils à longue portée, plus adaptés aux attaques des pirates, parfois lourdement armés.

Les pêcheurs espagnols réclamaient que des militaires de la marine espagnole puissent embarquer à bord de leurs navires, comme le font depuis juillet des marins français pour protéger leurs collègues français. Mais la législation espagnole empêche de satisfaire cette demande. Le gouvernement basque a demandé jeudi aux armateurs "d’assumer leur part de responsabilité dans l’implantation de mesures d’autoprotection" pour faire face à ces attaques.

Les attaques et les détournements de navires étrangers se sont multipliés depuis 2008 au large de la Somalie, dans le golfe d’Aden et dans l’océan Indien. La marine espagnole participe activement au large de la Somalie à l’opération antipiraterie européenne "Atalante", déclenchée en décembre 2008 sous l’impulsion de la France et de l’Espagne.

__________________________ 1 – Malango actualités (Comores)

Piraterie : les gardes des thoniers espagnols seront équipés d’armes à longue portée

Les gardes privés assurant la sécurité des thoniers espagnols contre les pirates somaliens pourront désormais se servir de fusils à longue portée, a annoncé mardi le secrétaire d’Etat espagnol à la Défense, Constantino Mendez.

Trois thoniers espagnols opérant entre les Seychelles et la Somalie ont échappé depuis début septembre à des attaques de pirates somaliens. Madrid avait autorisé en avril les navires espagnols frayant dans cette zone à embarquer des agents de sécurité privés seulement munis d’armes à courte portée, peu adaptées aux attaques des pirates, parfois lourdement armés.

Le secrétaire d’Etat espagnol à la Défense a annoncé l’autorisation d’employer des fusils de longue portée à l’issue d’une réunion sur la sécurité des thoniers espagnols dans l’Océan indien avec la responsable régionale basque de la pêche à Vitoria (nord).

Les pêcheurs espagnols réclamaient que des militaires de la marine espagnole puissent embarquer à bord de leurs navires, comme le font depuis juillet des marins français pour protéger leurs collègues français. Mais Constantino Mendez a expliqué que la législation espagnole empêchait de satisfaire cette demande.

Cinq équipes de fusiliers marins français ont embarqué depuis début juillet à bord de thoniers français opérant depuis les Seychelles dans des zones où sévissent les pirates somaliens. Ces escortes se poursuivront pendant la saison de pêche, jusqu’à fin octobre environ, à bord d’une dizaine de thoniers.

Les attaques et les détournements de navires étrangers se sont multipliés depuis 2008 au large de la Somalie, dans le golfe d’Aden et dans l’océan Indien. La marine espagnole participe activement au large de la Somalie à l’opération antipiraterie européenne "Atalante", déclenchée en décembre 2008 sous l’impulsion de la France et de l’Espagne.