Articles

09/01/2016 (Brève 619) Pour répondre à celles et à ceux qui nous ont demandé des informations, voici quelques informations concernant Me Emmanuel Daoud, avocat associé du Cabinet Vigo (Extrait du site Vigo-avocats.com)

Lien avec le site du cabinet Vigo :http://www.vigo-avocats.com/les-avocats/associes/emmanuel-daoud/

Emmanuel DaoudEmmanuel DAOUD est spécialisé en droit pénal (des affaires et de droit commun), en droit pénal international et en droit de la presse. Il exerce également en droit du sport.

Emmanuel DAOUD est particulièrement engagé dans les domaines du droit pénal international et des droits de l’Homme, de la responsabilité sociétale des entreprises et du développement durable.

Titulaire d’un DEA de droit privé général (Paris-Panthéon-Sorbonne, 1986), il est inscrit au barreau de Paris depuis 1988 et sur la liste des avocats près la Cour Pénale Internationale (CPI) depuis 2005.

Il est, par ailleurs :

  • Membre du groupe d’action judiciaire de la FIDH ;
  • Membre du « Comité des Sages » et Administrateur de la SICAV éthique « Libertés et Solidarité » (FIDH) ;
  • Chargé de mission à la FÉDÉRATION INTERNATIONALE DES DROITS DE L’HOMME (FIDH) ;
  • Administrateur de l’Alliance des Avocats pour les Droits de l’Homme (AADH) ;
  • Membre du Comité scientifique AJ PENAL DALLOZ.
  • Co-responsable Chronique de la revue « Constitutions »/Revue de droit constitutionnel appliqué (Editions Dalloz);
  • Membre du Comité d’Orientation de la revue Sécurité & Stratégie;
  • Intervenant au Cercle des Directeurs Sécurité-Sûreté (CDSE) ;
  • Intervenant à l’ÉCOLE DE FORMATION DU BARREAU DE PARIS (EFB) ;
  • Intervenant à l’ÉCOLE NATIONALE DE LA MAGISTRATURE (ENM) ;
  • Intervenant à l’ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DES OFFICIERS DE SAPEURS POMPIERS (ENSOSP) ;
  • Intervenant en Master 1 et Master 2 dans les Universités: Paris-Descartes / Paris 1 Panthéon-Sorbonne /Panthéon-Assas Paris II / Faculté de droit Aix Marseille ;
  • Membre de la Chambre de commerce franco-espagnole ;
  • Membre de l’ASSOCIATION FRANÇAISE EN FAVEUR DE L’INSTITUTION CONSULAIRE (AFFIC) ;

02/09/2011 (B619)A lire sur LOI cette semaine

_________________________ 1 – Djibouti

LA LETTRE DE L’OCEAN INDIEN N°1315 – 03/09/2011
Cap sur Berlin pour le frère du premier ministre djiboutien
En aidant son frère Aden Dileita à obtenir le poste d’ambassadeur en Allemagne, le premier ministre Dileita Mohamed Dileita a parachevé sa victoire sur un de ses ennemis jurés : (…).

LA LETTRE DE L’OCEAN INDIEN N°1315 – 03/09/2011
Lamhaouchi n’est pas en odeur de sainteté
Considéré comme proche de la première dame Kadra Mahamoud Haïd, le consul honoraire de Djibouti à Rabat, Mohamed Lamhaouchi, a depuis quelques mois des relations tendues avec le couple présidentiel djiboutien. (…).

A LETTRE DE L’OCEAN INDIEN N°1315 – 03/09/2011
Le jugement sévère mais lucide de la BAD
Contrairement à sa stratégie d’aide pour la période 2007-2010, la Banque africaine de développement (BAD) a décidé, pour les années à venir (2011-2015), d’essayer de remédier à la faiblesse des capacités institutionnelles et des ressources humaines de Djibouti . (…).

__________________________ 2 -Ethiopie

LA LETTRE DE L’OCEAN INDIEN N°1315 – 03/09/2011
Addis-Abeba

Le second conseiller de l’ambassade de France en Ethiopie , Laurent Ben Kemoun, va quitter son poste. (…).

LA LETTRE DE L’OCEAN INDIEN N°1315 – 03/09/2011
Quand l’OLF écrit à Ban Ki-moon
A priori, il n’y avait pas de quoi fouetter un chat ! Daoud Ibsa, président de la faction de l’Oromo Liberation Front (OLF, opposition) soutenue par l’Erythrée, a écrit à Ban Ki-moon le 9 août pour rejeter les accusations de terrorisme portées à l’encontre de son mouvement dans un rapport du Monitoring Group on Somalia and Eritrea (MGSE) des Nations unies daté du 20 juin. (…).

LA LETTRE DE L’OCEAN INDIEN N°1315 – 03/09/2011
Les vraies raisons du départ de Gabose
Lors de la conférence de presse du 18 août à Hargeisa, le ministre de l’intérieur, Mohamed Abdi Gabose, a expliqué sa démission par son souhait d’avoir plus de temps à consacrer aux activités de son parti politique Qaran,qui fait partie de la majorité gouvernementale. (…).

LA LETTRE DE L’OCEAN INDIEN N°1315 – 03/09/2011
Bambis Supermarket
Les autorités sanitaires éthiopiennes ont fermé, cette semaine, le plus vieux supermarché du pays, Bambis Supermarket, en accusant ses propriétaires d’y avoir commercialisé des produits (nourriture et boisson) périmés. (…).

LA LETTRE DE L’OCEAN INDIEN N°1315 – 03/09/2011
Un Britannique s’implante dans la sécurité
Ancien officier britannique issu d’une famille installée au Kenya depuis des décennies, Richard Leach a travaillé pour Control Risks en Irak et a sécurisé des missions du Programme alimentaire mondial (PAM), avant de devenir consultant en sécurité pour des compagnies pétrolières (Chevron au Koweït, Shell en Algérie, Petronas et Pexco en Ethiopie ). (…).

LA LETTRE DE L’OCEAN INDIEN N°1315 – 03/09/2011
Berhanu Admasu
La Cour suprême de l’Amhara Regional State a condamné, courant août, Berhanu Admasu, le manager de la compagnie Dashen Brewery, à une peine cumulée d’emprisonnement de dix-huit années pour divers chefs d’accusation relevant de la mauvaise gestion et du détournement de fonds. (…).

LA LETTRE DE L’OCEAN INDIEN N°1315 – 03/09/2011
Sophie Moal-Makame
La représentante permanente adjointe de la France auprès de la Conférence du désarmement à Genève, Sophie Moal-Makame, va bientôt prendre la tête de la sous-direction Afrique australe et océan Indien du ministère des affaires étrangères à Paris. (…).

AFRICA MINING INTELLIGENCE – Edition française N°256 – 31/08/2011
Allana progresse sur la potasse éthiopienne
Allana Potash Corp. (TSX) vient de retenir les services du cabinet Environmental Resources Management pour conduire une étude d’impact environnemental sur son projet de potasse en Ethiopie . (…).

_____________________________ 3 – Somalie

LA LETTRE DE L’OCEAN INDIEN N°1315 – 03/09/2011
Nairobi
Le National Security Intelligence Service (NSIS) s’est doté d’un drone pour surveiller la frontière avec la Somalie . (…).

LA LETTRE DE L’OCEAN INDIEN N°1315 – 03/09/2011
Une radio anti-Odinga en langue somali
Courant septembre, une station de radio en langue somali devrait démarrer ses émissions à Garissa et émettre sur toute la province du nord-est qui jouxte la Somalie . (…)

____________________________ 4 – Erythrée

LA LETTRE DE L’OCEAN INDIEN N°1315 – 03/09/2011
Quand l’OLF écrit à Ban Ki-moon
A priori, il n’y avait pas de quoi fouetter un chat ! Daoud Ibsa, président de la faction de l’Oromo Liberation Front (OLF, opposition) soutenue par l’ Erythrée , a écrit à Ban Ki-moon le 9 août pour rejeter les accusations de terrorisme portées à l’encontre de son mouvement dans un rapport du Monitoring Group on Somalia and Eritrea (MGSE) des Nations unies daté du 20 juin.

AFRICA MINING INTELLIGENCE – Edition française N°256 – 31/08/2011
Comment Asmara va payer sa part dans Bisha
A l’issue de longues négociations, Nevsun Resources a finalement trouvé un accord avec l’Etat érythréen pour le financement de sa prise d’intérêts dans la mine de Bisha. (…).

31/08/2011 (B619) 18ème anniversaire de l’arrivée des premiers réfugiés djiboutiens en Ethiopie. Une bonne nouvelle pour un réfugié qui devrait bénéficier de la réinstallation aux USA.

Le 2/05/2010 nous avions signalé que M. Adoita Mohamed Oudoum, réfugié djiboutien à Addis Abeba avait été admis, sous les auspices du UN-HCR, à entreprendre le parcours préalable à l’accord de réinstallation aux USA .

Aujourd’hui, son parcours est presque terminé et la décision finale ne dépendrait plus que du résultat de la visite médicale qu’il devrait passer bientôt.

Le comité pour les réfugiés djiboutiens d’Addis et ses deux co-représentants en Europe (Oma Gabasse et Jean-Loup Schaal) se réjouissent de cette bonne nouvelle en espérant qu’ils auront la possibilité bientôt d’annoncer d’autres cas de réinstallation, sur lesquels les membres du comité travaillent actuellement.

Ils souhaitent une très bonne fête de l’Aïd el Fitr à Adoita Mohamed Oudoum.

31/08/2011 (B619) Radio-Trottoir : la dernière chronique du Sergent Ariko a-t-elle fait reculer le tyran ?

Le sergent Ariko, avec la complicité de l’ARDHD aurai-il gagné le gros lot ?


Le Roi est nu !
Caricature empruntée à son auteur,
que nous remercions.pour son amabilité

Selon des informations persistantes, il semble qu’IOG serait devenu fou de rage en constatant que l’ARDHD avait publié sous la signature du Sergent Ariko des informations sur les réceptions qu’il avait programmées.

Par mesure de représailles et pour bien marquer sa fureur, il se dit qu’il aurait annulé, dans un premier temps et à la dernière minute, la rencontre qu’il avait programmé avec les militaires des forces armees djiboutiennes.

Pourtant tous les haut-gradés, qui étaient cités par le Sergent Ariko, devaient avoir recu une invitation de la présidence les conviant à l’Aftour.

Selon les mêmes sources, et probablement pour les mêmes raisons, il se dit (sous réserve de confirmation) qu’IOG (dans un deuxième temps et sans explication) aurait aussi annulé la réception traditionnelle à la Présidence “au grand dam” des invités qui avaient eux aussi reçu un carton d’invitation. N’avait-il rien d’autre à dire à ses invités, que ce que le Sergent Ariko lui avait prêté comme blabla traditionnel ???

IOG serait très en colère contre le Sergent Ariko qui a transmis les informations en avant-première et bien sur (mais c’est habituel !) contre le site de l’ARDHD, coupable à ses yeux d’avoir anticipé (et donc sabotté ?) ses plans.

Service minimum
IOG s’est simplement rendu le matin vers 8h à la mosquée pour la prière de l’Aïd, puis il se serait eclipsé sans ne rien dire de ses intentions…


Les gens n’auraient été prévenus de l’annulation de la réception qu’en arrivant devant les grilles de la présidence de la république (cf la photo).

Constatant par ailleurs que son vieil ami, hyper puissant jusqu’à présent, est maintenant recherché pour 1 millions de US$, IOG doit broyer du noir.

Et le Sergent Ariko de conclure ainsi “C’est un grand jour pour les démocrates qui ont fait reculer le gros bouffon !”

Les opposants à ce régime tyrannique sont autorisés à vérifier les informations et à fêter, comme il se doit, cette victoire sur le dictateur.

Sergent Ariko
Londres.

29/08/2011 (B619) L’équipe de l’ARDHD souhaite une très bonne fête de l’Aïd el Fitr à tous les musulmans et plus spécialement à toutes les Djiboutiennes et les Djiboutiens et à leurs soeurs et frères de la Corne de l’Afrique et du Yémen.

A la veille de la fête de l’Aïd El Fitr, qui marque la fin du jeûne du Ramadan, l’équipe de l’ARDHD souhaite une très bonne fête à tous les musulmans, aux Djiboutiens et aux populations de la Corne de l’Afrique et du Yémen, qui subissent des régimes dictatoriaux ou qui sont les victimes de conflits armés et des conditions de sécheresse.

L’équipe de l’ARDHD espère que chacune et chacun, en dépit des difficultés, pourra fêter la fin du Ramadan dans la joie et dans le recueillement.

Elle espère que ce mois de prières et de réflexion aura permis à ceux qui asservissent leurs populations, de prendre conscience de la gravité des crimes qu’ils ont commis ou fait commettre et de l’urgence de changer de politique afin de rendre au peuple ses libertés fondamentales, la justice et la démocratie.

29/08/2011 (B619) Un lecteur nous adresse un sonnet qu’il aimerait partager avec toute la communauté.

Voici un sonnet pour souhaiter bonne fete aux Djiboutiens, et à vous tous.

Une Merveille

La nuit part s’endormir, l’aurore se dérobe,
Béni d’Allah, mon pays, de l’aube est par ses robes,
Sublimes auras par Sa magnanimité.

Grace de l’Omniscient ton flamant rose au rose,
D’infinis tons, volant haut, sage et si léger,
Dans ton ciel dépourvu hésitations moroses.

Par Sa miséricorde, autour, une mer veille,
Qui chante d’un chaud bleu, ondoyant de poissons.
Bel trésor qui clapote en un millier de sons :
Djibouti émerveille !

Soumise au vent souvent Djibouti en sourit.
Quand un khamsin, brulant de tes cent taches,
M’agace au soir, me ceint de toi, ma douce attache :
Vente-en-moi ton pari !

28/08/11 (B619) LDDH : la terreur par la famine frappe les cheminots


Le Président

NOTE D’INFORMATION DU 28 AOÛT 2011

La terreur par la famine
frappe les Cheminots

Les Terroristes de l’Etat continuent à semer la panique au sein des familles des Cheminots.

Mais pourquoi les Cheminots et les dockers font-ils l’objet de mesures intolérables et inhumaines tendant à affamer leurs familles ?

Est-ce parce qu’ils ont tourné le dos aux violences de l’Etat contre ses propres citoyens ?

Alors que les Cheminots sont rentrés dans les périodes de l’Aïd EL FITR à l’instar des autres travailleurs de la République de Djibouti, ces derniers encaissent dix mois d’arriérés de salaires interminables

Certes depuis sa nomination Monsieur le Ministre Moussa Ahmed Ibrahim dit « Balala » n’a pas cessé d’essayer à remédier à une situation déjà laissée alarmante par son lamentable prédécesseur, qui avait enterré les droits des pauvres victimes Cheminots, sa politique d’indécision ou plus exactement sa politique d’incapacité consécutive à sa nomination sur des critères purement familiale, car gendre par alliance du dictateur au pouvoir.

Cette politique en réalité de mauvaise gestion, plus précisément d’une mauvaise foi du Chef du gouvernement, et Chef de Armées l’individu Ismaël Omar Guelleh qui n’a apparemment qu’un seul objectif, celui de continuer à régner par la force et la terreur.

C’est dans l’unique objectif de régulariser la situation salariales des Cheminots, que l’actuel ministre des Transports dès sa nomination s’est attelé à payer deux mois de salaires successifs en louant un terrain du Chemin de Fer Djibouti-Ethiopien en zone franche à Abdou Yasser.

Cette opération a été rapidement bloquée et malgré la volonté réelle du Ministre des Transports à trouver une solution permanente en proposant à la présidence la création et d’ouvrir un compte de solidarité permanent en faveur des Cheminots.

Cette proposition qui aurait pu permettre à résoudre assez rapidement le paiement des salaires des Cheminots ainsi que les cotisations sociales à l’Office des Prestations Sociales (OPS), l’équivalent de la Sécurité Sociale, mais cette proposition qui avait été auparavant acceptée dans un premier stade a été rapidement rejetée probablement dans l’objectif à détourner les Fonds proposés car le dictateur Djiboutien est insatiable et avide d’argent.

Ordre fut donné au ministre des Transports de ne plus se mêler des affaires des Cheminots.Force est de constater qu’aujourd’hui le Cheminots sont les Travailleurs qui souffrent le plus de la répression salariale.

C’est dans ce cadre et afin d’apporter son soutien moral à la partie Djiboutienne, que les Autorités Ethiopiennes ont dépêché une délégation auprès du gouvernement Djiboutien, afin d’apporter leur savoir faire car le gouvernement Ethiopien gère parfaitement la situation des Cheminots sous leur responsabilité qui opèrent en Territoire Ethiopien soit la très grande majorité de la ligne ferroviaire.

Ces Autorités Ethiopiennes non seulement paient régulièrement les salaires de leurs Cheminots mais encore, les salaires des Cheminots de la partie Ethiopienne ont été substantiellement augmentés le mois dernier du fait de l’inflation et de la cherté du niveau de vie en Ethiopie.

Inflation et cherté de vie qui affecte lourdement les Travailleurs Djiboutiennes et Djiboutiens, même les fonctionnaires sont eux aussi victimes car les grilles de leurs salaires sont gelées depuis 1986, tandis que les Cheminots avec leurs six cents (600) familles ne sont plus payés depuis des mois, arriérés qui se cumulent condamnant leurs familles à l’extrême pauvreté avec ses conséquences d’une famine insoutenable pire que celle de Mogadiscio où le présumé membre de la Mafia régionale s’est rendu alors que le pillage, mais surtout la vente des denrées alimentaires octroyées sous forme de dons par la Communauté Internationale se passaient sous son nez.

Ces ventes des forces armées du Gouvernement fantoche de la Somalie du Sud, créé dan un hôtel de Djibouti, sont inéluctablement cautionnées par les Forces d’occupation du Burundi et de l’Ouganda et les observateurs de Nations Unies n’ont pas jusqu’à présent envoyé une Mission d’Enquête Internationale afin de déclencher des poursuites internationales à l’égard des auteurs de ces Crimes odieux contre l’Humanité.

La Ligue Djiboutienne des Droits Humains (LDDH) lance un Appel pressant à la Communauté Internationale à prendre des mesures adéquates en réduisant même s’il le faut l’aide à ce régime irresponsable qui détourne en toute Impunité les Fonds Publics et les Biens Sociaux, qui brade les logements des Cheminots en autres.

La Ligue Djiboutienne des Droits Humains (LDDH) lance un Appel pressant au BIT à l’OIT, et à tous les Cheminots du monde entier à commencer ceux de la France qui avaient avant et après l’Indépendance géré en partie le Chemin de Fer Franco Djiboutien.

La Ligue Djiboutienne des Droits Humains (LDDH) demande à la Communauté
Djiboutienne en Europe et en Amérique à déposer des plaintes pour Crimes contre l’Humanité suite à la famine provoquée à l’encontre des Travailleurs Djiboutiens en priorité les Cheminots et les Dockers.

NOEL ABDI Jean-Paul

27/08/2011 (B619) Chroniques du Sergent Ariko. Après avoir reçu les oulémas, IOG devrait recevoir aujourd’hui les militaires pour l’Aftour.

_______________________ Les oulémas


Hier IOG avait reçu les Oulémas pour l’Aftour traditionnel. Qu’a-t-il pu leur demander ?

De prier pour le salut de son âme ? et non pour le salut du Pays qu’il a mis à genoux ?

Rien ne dit que les Oulémas l’ont écouté d’une oreille aussi attentive cette fois …

________________________ Les militaires

1 – pour l’armée nationale

Le général Zakaria de l’État-major de l’AND
Le général Fathi de l’État-major de l’AND
Le général Soubagleh patron de l’Isbrig
Le colonel Mohamed Ali Absieh patron de l’académie militaire d Arta
Le colonel Abdourahman Aden Cher de la marine.
Le général Hassan Ali Kamil
Le colonel Youssouf Kayad Guelleh
Le lieutenant colonel dahir Mohamed ex patron de l’académie militaire de Holl Holl
Le commandant Omar Ali patron de l’académie de Holl Holl.
Le colonel Ali Soubaneh Chirdon patron du SNA
Le colonel Omar Bouh Goudadeh
Le colonel Ahmed Youssouf balla patron de la DCMAT (direction central de l’armée de terre.)
Le colonel dahir Aden abra patron de l’armée de l’air
Le commandant Kalinleh numéro deux de l’armée de l’air
Le colonel Aden Okieh patron du régiment du quartier général

2 – Pour la gendarmerie nationale

Le colonel Zakaria Hassan Aden
Le lieutenant colonel Douksieh Abdi Douksieh patron des troupes de la gendarmerie a Doumera et futur chef de corps de la gendarmerie
Le lieutenant colonel Mahamoud Youssouf dit Adoyta commandant les unités judicaires de la gendarmerie
Le commandant Ibrahim Elmi Kaib
Le commandant dahir Ladieh Waiss ex patron de la sécurité rapproché de Guelleh en disgrâce depuis 2005.
Le commandant Aibano commandant la compagnie de l’intérieur.
Le capitaine Awaleh Cheik commandant le groupement de compagnie centre (récemment revenu de Côte d’Ivoire)
Le capitaine Houmed Aita Houmed
Le commandant moussa Okieh
Le lieutenant colonel Ahmed Youssouf Fod.
Le commandant Abdouraouf Bourhan médecin chef de la gendarmerie

3 – Pour la garde républicaine

Le colonel Mohamed Elmi patron du cabinet militaire de la présidence
Le commandant Houssein Hassan
Le commandant Ibrahim Abdi Farah dit coca
Le capitaine Mohamed pompier
Le lieutenant Ajab
Le lieutenant Ladieh (ex garde du corps d’Hassan Gouled)
Le lieutenant Abdelhakim (chouchou de la première dame. il n’a même pas fini son cursus à Holl Holl mais il a été nommé sur ordre de la première dame)
Le lieutenant Abdi Ali numéro deux de l’escadron spécialisé.

4 – Police nationale

Le colonel Abdillahi Abdi Farah
Le colonel Abdourahman Ali Kahin
Le lieutenant colonel Omar Hassan Magane
Le lieutenant colonel Gon
Le lieutenant colonel Idriss Djama
Le commandant Saïd Absieh
Le capitaine cher de la brigade criminelle
Le commandant Elmi Jess de la brigade spéciale
Le commandant en disgrâce auprès d’Abdillahi Abdi Mohamed Yahyia Magareh
Le lieutenant colonel Aboubaker médecin chef de la police nationale

 

 

Sergent Ariko