03/03/02 MESSAGE DU PRÉSIDENT du Groupe des intellectuels djiboutiens aux États-Unis (GIDEU). Un appel à soutenir le GED

Combattants
et combattantes, Chers
compatriotes

Le Gouvernement
en Exil de Djibouti (GED) se constitue aujourd’hui pour nous
informer régulièrement l’opinion de l’évolution
de la lutte que mène des opposants sincères et
courageux, depuis quelque temps pour libérer le peuple
Djiboutien de la tyrannie.

Hier, sous
le régime de Gouled, nous avions dû nous battre
clandestinement, pendant des années pour percer le mur
du silence qui avait été érigé pour
occulter les abus d’un dictateur.

Aujourd’hui,
grâce aux sites WEB et en particulier à http://www.gouv-exil.org,
plus rien ne nous empêchera d’atteindre les personnes
de bonne volonté qui sont prêtes à aider
notre pays. Parce qu’ils sont beaucoup mieux informés
sur la politique et les actes du Gouvernement actuel .

A ceux et
à celles qui continuent à penser qu’il faut régenter
le peuple djiboutien en le brimant parce qu’ils (ou elles) le
croient incapable de choisir ses Gouvernants, je leur conseille
de consulter le site http://www.gouv-exil.org
pour juger du degré de maturité politique, du
sens de responsabilité et de l’esprit d’initiative du
peuple Djiboutien.

En effet,
ce site se donne pour mission d’être non seulement un
lieu d’information et de formation, mais aussi une agora où
du choc des idées jaillira la lumière pour le
bien de tous.

Le régime
actuellement au pouvoir a trahi sa propre parole. Il avait promis
la démocratie et il a pratiqué le népotisme
et l’autocratie. Ce régime a trahi la mémoire
des martyrs qui sont tombés pour l’indépendance
et la démocratie. Ce régime ne mérite pas
la confiance du Peuple djiboutien.

En revanche,
le GED s’engage dans la lutte pour l’instauration de la démocratie
; il est prêt pour l’exercer conformément à
l’esprit de son idéologie et de ses textes. Le GED dispose
d’un projet de société qui est à votre
disposition sur ce site. Les membres qui le composent sont ouverts
à débattre de son contenu.

Après
avoir supporté 25 ans d’autocratie, le GED se porte garante
du respect des droits de la personne. Le respect de la dignité
humaine.

Comme on
le voit, leur vision d’avenir du GED garanti à notre
peuple un État de Droit au sein duquel les droits de
la victime seront respectés au même titre que la
présomption d’innocence. Ce faisant, le GED est aujourd’hui
l’espoir ultime d’un peuple pris en otage .

Quoi qu’il
en soit, le GED est convaincu que notre pays a besoin d’une
prise de conscience de tous face à nos responsabilités.
Nous pouvons dire sans honte que notre avenir nous appartient.
Le GED se dote du présent site en vue d’entretenir ce
capital et, par conséquent, de réaliser l’espoir
démocratique du peuple Djiboutien.

Il ne s’agira
pas d’aller à la recherche du pouvoir pour le pouvoir.
Mais, il s’agira plutôt d’utiliser cet instrument technologique
pour rassembler la majorité du peuple Djiboutien en vue
non seulement de prendre le pouvoir mais encore de le gérer
démocratiquement.

Amnisty
International, dans son dernier rapport sur la République
de Djibouti , dénonce une "politique délibérée
d’homicides, de mutilations, d’a ctes de torture et d’arrestations
arbitraires contre un nombre incalculable de civils innocents."
.

Pour conclure,
une recommandation s’impose : sachez que toute critique constructive
de la part de chacun sera toujours bienvenue comme l’annoncent
les membres du GED.

Nous arriverons
au bout de notre lutte.


Harbi Elabeh
GIDEU
231
W, 116 Street New York ,
NY 10026 US

E-mail gideu@hotmail.com