01/02/11 (B589) VERITE -> VERITE : le clan vit-il au jour le jour, ses membres sont-ils plongés dans le délire ? Sont-ils en colère contre un peuple qui demande pacifiquement le départ du Tyran ? (Lecteur)

La situation est alarmante car aucune institution ne fonctionne plus au sein de l’administration du tyran.

La politique du fils de l’oued est au niveau zéro et pourtant, il se prépare a voler un 3eme mandat

Le Roi et ses proches ont détruit le pays. Ils ont commis des actes inhumains, et oronné des massacres contre des gens innocents, des vieillards, des enfants, et des leaders politiques.

Le clan au pouvoir n’aime pas la droiture, l’honnêteté, la transparence, la vérité, ni la bonne gestion.

Le clan ne dit jamais la réalité et n’écoute pas la demande urgent d’un peuple qui veut que le tyran quitte le pouvoir. Les proches du clan refusent (encore ! mais pour combient de temps ?) d’admettre qu’il y aura un changement très prochainement, et que le peuple triomphera. Les « obligés », devenus riches sur le dos des citoyens, commencent à avoir la peur au ventre et ils se demandent comment ils survivront après le départ du fils du rail. C’est normal, car ils auront des comptes à rendre et ils sont inquiets.

IOG et son clan ont dirigé ce petit pays plus de 30 années consécutives sans partage, avec un parti unique et une assemblée nationale où siègent les mongoles nommés par le clan, pour soutenir le Roi en toutes occasions.

Durant tous ses années, IOG utilisait des méthodes criminelles pour conserver le pouvoir, alors il a créé des milices issues du clan dont la mission est, de réaliser les coups tordus, d’humilier, de mettre en prison des hommes honnêtes, d’élmiminer physiquement des hommes politiques qui ont servi le pays.

IOG a mis sur les rails, un système connu dans les ex-pays de l’est. Il a créé un département dont le rôle est :

  • placer les proches dans les Services des finances
  • nommer les membres du clan et leurs familles dans toutes les sphères de l’Etat,
  • tous les chefs de projets sont issus du clan
  • les directeurs des grandes sociétés sont tous des fils du clan
  • les proches non éduqués, touchent un salaire mensuel non justifié à l’EDD, à l’ONED, à la Voirie, à DjibTelecom, au Port, à l’aéroport.
  • les officiers supérieurs du clan sont promus tous les 6 mois au couleur du roi.
  • Susciter des violences, et des crimes envers la population du nord, et ensuite voter des budgets énormes pour voler et enrichir facilement ses proches, sans que cela ne lui coûte un seul centime ..
  • Tous les services de transit du pays appartiennent au clan.
  • Détournements massifs de fonds en faveur es membres du clan

Voici les méthodes du roi, il est le président de son clan, pour rester sur le trône, il doit s’entourer et vivre dans le cercle du clan et les autres passés votre chemin.

Actuellement, les règles changent ! Le roi et ses proches perdent le bon sens, ils sont déboussolés, rien ne fonctionne plus dans le milieu, les sorciers et les voyantes étrangères n’apportent plus les réponses escomptées.

Le fils de l’oued et son clan sont devenus des grands amateurs de la TV ALJAZIRA, et CNN pour suivre

Le soulèvement du peuple Tunisien, Egypte et Yémen les inquiéte, car ils savent que le peuple Djiboutien va leur emboiter le pas.

IOG dort peu ! En pleine nuit vers 3h00 du matin, il convoque des réunions inhabituelles. Il raconte souvent à ses généraux du clan (pourquoi ?) que le peuple ne l’aime pas. Il évoque le fait que certaines communautés lui vouent une haine féroce. Il leur demande d’identifier les leaders faibles et achetables. Il accorde des promotions aux fils des leaders d’opposition pour tenter de diminuer leur colère.

IOG n’a plus confiance en personne, il est déconnecté de la réalité, il est noyé au milieu de montagnes d’information non filtrées et crues, en provenance de la rue et des mijliss. Il est choqué de découvrir la détermination du peuple,
d’un peuple uni, assoiffé de liberté et exigeant une vie meilleure, la paix, la justice et l’épanouissement social.

Tout le mal et la souffrance que ce tyran a commis contre un peuple pacifique sont inscrits dans l’histoire. Le peuple a décidé que l’année 2011 sera une année de liberté et de retrouvailles. Surtout il donne sa dernière chance à IOG, celle de quitter le pouvoir définitivement, sans murmure ni hésitation, car ses jours sont comptés. S ’il refuse, il aura des surprises !