Articles

07/12/2013 (Brève 326) Le trésor d’une SCI, mais pas n’importe laquelle, pourrait-elle cacher un bien mal acquis avec l’argent public, appartenant aux Djiboutiennes et aux Djiboutiens.

91, avenue Henri Martin à Paris 16, dans un quartier chic, où les surfaces s’échangent autour de 15.000 € le m2, on découvre un bel immeuble en pierres de taille. L’immeuble est bien entretenu, y compris les parties communes, dont un petit jardin devant la porte d’entrée. L’avenue est magnifique avec quatre rangées d’arbres. Bref une résidence de millionnaire.
Appartement de Guelleh à Paris
A l’intérieur parmi les occupants référencés dans l’annuaire pubic, oh surprise !, nous découvrons d’abord le Club des Vigilants. Exerce-t-il une vigilance sur ses voisins, co-proriétaires ? La question reste sans réponse pour le moment.

On y découvre aussi un très bel appartement qui pourrait couvrir une surface, dit-on entre 250 et 450 M2 (soit dans une première estimation, mais qui devrait confirmée par un professionnel avec un état exact de la surface, entre 4 et 10 millions d’Euro).

Cet appartement est tellement beau et décoré à grands frais, (même si le mauvais goût domine dans le choix des mobiliers et des objets) qu’il a fait l’objet d’une présenration officielle sur TV5. Malheureusement nos moyens techniques limités ne nous ont pas permis de capturer une photo de bonne qualité de l’intérieur, mais nous vous proposons ce que nous avons pu extraire :

Appartement de Guelleh

Alors quels sont les propriétaires privlégiés qui peuvent s’offrir un tel appartement, sa décoration, l’entretien et les frais de personnel, qu’il convient d’ajouter … ?

Eh bien, ce n’est pas une personne physique. C’est une SCI, société civile immobilière en droit français, généralement constituée pour des raisons fiscales et de transmission … Les fiscalistes nous en diront plus ! Mais c’est le nom de cette SCI qui a retenu notre attention, cela nous rappelait quelque chose …

SCI HARMOUS

Alors nous avons cherché des informations sur cette SCI et voici ce que nous avons obtenu :

SCI Haramous

C’était bien cela, la SCI Haramous, un nom qui est familier pour les Djiboutiens, a pour mandataire social, une certaine Kadra Haid, dit « La Paulette » ou RPP (Reine de la Principauté de Pacotilles). Certes le capital est mince : 10.000 € et semble infiniment limité comparé au prix de l’appartement dont elle est propriétaire : il y a dû y avoir des apports en compte courant, au travers d’opérations financières qui pourraient manquer de transparence et qu’il conviendra probablement d’éclaircir ….

Mais au fait, la SCI Haramous détient peut-être d’autres soit en direct soit par des sociétés soeurs / écrans et dans d’autres pays : l’Italie, les Emirats, etc….

Contribution de l’ARDHD à celles ou ceux qui voudraient porter cette affaire devant la justice comme étant peut-être un bien mal acquis …

Lien avec le site d’information financière : http://www.societe.com/societe/sci-haramous-443780218.html

07/12/2013 (Brève 326) Parmi les supporters de la dictature et de l’asservissement du peuple djiboutien, un parterre d’obligés, dont une majorité de prédateurs, qui vivent luxueusement sur les ressources dont le peuple est privé au pays et qui applaudissent à tout rompre au discours sans intérêt d’un chef à la dérive. (Photos extraites de la RTD …)

Parmi les invités à la réception organisée pour Guelleh par le joueur de Pipeau, Rachad Farah, lamentablement battu lors de l’élection à la tête de l’Unesco, la diaspora pourra certainement reconnaître de nombreux concitoyens dont des faux réfugiés, qui sont venus applaudir un dictateur sanguinaire, qui ruine Djibouti et qui asservit la population par la terreur.

Ces personnes présentes savent-elles le nombre de familles qui auraient pu manger (pour une fois) à leur faim, avec tout l’argent dépensé pour cette réception …

On peut espérer d’abord qu’ils auront honte et ensuite que la diaspora pourra reconnaître des faux réfugiés et informer les autorités françaises de l’immigration, du double jeu auxquels ils se livrent et des mensonges pour obtenir un droit de rester en France et/ou en Europe.

La vidéo est intégrale est disponible sous YouTube : Lien . Chacun pourra visionner la salle et découvrir de nouveaux supporters de la dictature.

Récpetion
Réception

02/12/05 (B326) A lire sur LOI cette semaine.

LA LETTRE DE L’OCEAN INDIEN – 03/12/2005
DJIBOUTI – Nouvel incident dans le Nord

Après la mort près d’Obock en mars 2005 (LOI nº1134) de deux rebelles afars de la faction du Front pour la restauration de l’unité et de la démocratie (FRUD) qui a refusé de déposer les armes, un nouvel incident a eu lieu dans le Nord du pays. (…).

02/12/05 (B326) LDDH : des milliers de décasements. On brûle, on détruit les anciens logements, on tue les civils. Dans ce contexte le climat devient très pesant à Djibouti.


Le Président

NOTE D’INFORMATION
DU 1ER DECEMBRE 2005
APPEL POUR LES MILLIERS DE VICTIMES DES DECASEMENTS D’ARHIBA
LES DEFENSEURS DES DROITS DE L’HOMME
CRAIGNENT L’IRREPARABLE

Dés le début des opérations brutales de décasements à Arhiba, la Ligue Djiboutienne des Droits Humains (LDDH), conformément à sa mission de Prévention des Conflits aura tout fait pour alerter les autorités djiboutiennes sur les dangers d’une entreprise mal pensée.

Force est de regretter que ses appels soient restés vains et suivis des débordements gravissimes.

Ainsi, au lendemain du 8ème jour des décasements, la situation sur le terrain a brusquement dégénéré quand les forces armées ont continué à détruire cette fois par le feu des armes les maigres restes matériels de leurs forfaits.

A ce jour, le triste bilan, d’une semaine d’opérations de démolitions et d’expulsions inhumaines (sans aucune contrepartie) décidées en Haut lieu contre les habitants déjà marginalisés d’Arhiba, se traduit par un lourd bilan de morts, blessés souvent graves et des disparus.

L’intervention répressive du mercredi 30 novembre 2005 c’est tristement soldée par 5 morts, (deux tués sur le coup dont un adolescent, une femme qui allaitait son bébé est décédée à l’hôpital, et deux cadavres retrouvés dans les égouts à côté du Dry Port non loin d’Arhiba.) ;

Quant aux blessés, pour ceux admis à l’Hôpital Peltier ils seraient au nombre de quinze et pour certains aucun soin digne de ce nom ne serait jusqu’à présent dispensé.

Par ailleurs la LDDH a appris avec soulagement que cinq des personnes arrêtées hier viennent finalement d’être libérées par la police criminelle 24 heures après.

La Ligue Djiboutienne des Droits Humains (LDDH) appelle les Autorités Djiboutiennes à faire preuve d’un minimum de retenue en mettant fin aux opérations de décasements sauvages ;

La LDDH dénonce le mépris inadmissible du gouvernement de la République de Djibouti face aux drames vécus par les populations décasés d’Arhiba II condamnées à dormir à la belle étoile, (vieillards, femmes et enfants compris) dans des conditions inhumaines et inacceptables et ce depuis plus d’une semaine

La Ligue Djiboutienne des Droits Humains lance un Appel urgent à toutes les bonnes volontés nationales et internationales afin qu’elles apportent aide et assistance aux milliers des sans abris de la Cité d’Arhiba II.

Dans le cadre de la prévention des conflits armés, la Ligue Djiboutienne des Droits Humains (LDDH) exhorte les grandes puissances des pays amis, militairement présentes en République de Djibouti, de faire officiellement pression pour mettre fin dans notre pays à, de telles actions barbares et criminelles qui ne peuvent que déclencher une guérilla urbaine très dangereuse pour notre capitale, pour la stabilité de notre République et de notre Région.

M. NOEL ABDI Jean-Paul

02/12/05 (B326) Le FDP condamne les massacres et s’étonne du silence des autorités européennes.

Forum pour la démocratie et la Paix.
fdpdjibouti@hotmail.com
Bruxelles

Communiqué du F.D.P.

Encore une fois,les autorités Djiboutiennes se sont distinguées en ordonnant l’ordre à l’armée de tirer à bout portant sur la population civile D’Arhiba:bilan de cette équipée meurtrière:8morts,plusieurs dizaines de bléssés graves…

Le F.D.P:
-condamne avec force ce massacre de trop et dénonce le silence presque complice,sinon génant de la communauté internationale.
Nous lançons un appel pressant pour que les commanditaires,de cet acte odieux,soient punis.

Bruxelles,le 3 décembre 2005
Djilani Ibrahim A.


01/11/05 (B326) Communiqué du Grandissime Yacin Elmi Bouh, Ministre de l’intérieur et Vice-Président de l’Ordre des Brosses à Reluire. (Info lecteur)

_______________________________ Note de l’ARDHD
Comme nous l’avions anticipé, le Gouvernement de Guelleh signale que cette nouvelle tuerie commise dans un quartier défavorisé, était un acte de légitime défense, de la part des Forces Super Armées, surprise par l’agressivité d’une malheureuse population désarmée !!!! On les connaît bien, au sein de l’ARDHD !!!
_________________________________________________

Incidents à Arhiba

Nous vous reproduisons ci-dessous un communiqué du ministère de l’Intérieur relatif aux incidents survenus hier matin à  » Arhiba 2  » suite à des opérations de décasement.

Dans le cadre de l’assainissement et de lutte contre l’insalubrité de notre capitale, le 30 novembre 2005, à 7 H 00, le service technique de la Voierie qui devait continuer le travail qu’il avait commencé, il y a une semaine de cela, c’est-à-dire le 23 novembre 2005, s’est rendu sur le secteur situé entre la Cité Saoudienne et la Cité d’Arhiba.

Les agents de ce service se sont vus pris à partie par des groupes jeunes malveillants de la Cité d’Arhiba contre lesquels la police, qui les assistait dans cette mission, les a défendus.

Peu après, un nombre incontrôlable d’individus animés d’un esprit d’anarchiste, se sont attaqués à l’aide de projectiles de pierre et d’arme blanche tant aux agents de la voierie que les policiers qui les assistaient.

Plus nombreux que prévu, ces éléments se sont pris aux cinq policiers qui se trouvaient au poste d’observation mis en place dans le secteur.

La police a jugé utile d’employer la force pour le rétablissement de l’ordre.

En conséquence, quinze des policiers ont été blessés dont huit gravement, par les projectiles lancés par ces personnes et neuf blessés légers du coté des auteurs du soulèvement.

Deux des véhicules de police ont été également dégradé et un troisième porte l’impacte d’une balle.

Un tel comportement de la part de nos concitoyens est intolérable d’autant plus que la mission des agents de la voierie et de la police n’était autre que veiller à l’ordre et la propreté de notre cité.

Nous leur demandons plutôt de leur prêter main forte et leur fournir toute l’assistance qu’il leur faut.

En tout état de cause, une enquête est ouverte pour déterminer les circonstances de ces troubles et les résultats de celle-ci nous permettront de prendre les dispositions nécessaires afin que de tels événements n’aient plus lieu dans notre pays.

Yacin Elmi Bouh
Ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation

30/11/05 (B326) Communiqué de Dibwatch pour dénoncer la nouvelle tuerie du 30 novembre 2005.

djibwatch
Communiqué de DjibWatch
du 30 novembre 2005.

C’est le 30 novembre 2005, un cauchemar qui semblait appartenir au passé refait surface. Le 30 novembre 2005 à 08h30, les forces de sécurité de Ismael Omar Guelleh se précipitent vers Arhiba. Un quartier de la capitale de la République de Djibouti, plusieurs fois endeuillé.

Comme à leur habitude, elles ont tiré à balles réelles et sans sommation sur les habitants du quartier. Les informations provisoires et partielles de cette tuerie indiqueraient une dizaine de morts et une vingtaine de blessés selon la LDDH (Ligue Djiboutienne des Droits Humains).

Rien ne peut justifier un acte aussi cruel contre une population qui revendique ses droits : un toit pour chacun, égalité au marché de l’emploi, justice sociale, des conditions de vie acceptables …etc. Incapable de régler les problèmes sociaux qui plongent la population dans la misère et la précarité, le régime oppose la violence, encore la violence.

Notre association DjibWatch condamne fermement ces crimes contre une population déjà meurtrie et appelle les défenseurs des Droits de l’Homme et la communauté internationale d’intervenir afin de faire cesser cette tuerie.

DjibWatch
www.djibwatch.org

01/12/05 (B326) A lire sur le site Arhotaba. Abdallah Deberkalleh annonce le dépot d’une plainte pénale à Paris et à Bruxelles contre IOG, pour les massacres d’Arhiba en 91 et de la frontière du Somaliland.

_________________________________ Note de l’ARDHD
Nous reproduisons le message lu sur le Forum d’Arhotoba….
L’ARDHD confirme qu’elle se constituera Partie civile, dès que la plainte aura été déposée.
________________________________________________________

Après Hissène Habré, Guelleh pourrait-il être placé sous le coup d’un mandat d’arrêt international par le Tribunal de Bruxelles.

Le courageux Abdallah Deberkalleh vient d’écrire sur le forum du site Arhotoba une information relative à une plainte contre Guelleh pour Crimes contre l’Humanité.

Ci- joint le message publié sous la signature de son auteur:

Auteur : Abdallah Deberkalleh Ahmed Date : 23/10/2005 à 09h28

——————————————————————————–
Paris 23 Octobre 2005

Frere " PATRIOTE " ,

Bonjour et mes amitiés les meilleures.

Je voudrais juste te remercier pour ton soutien lors du procès du 18/10/2005 (Schaal/Zakaria).

Je voudrais aussi te dire aussi que nous avons fait notre devoir de " MEMOIRE " sur nos " MOUJAHIDINES ", le jour du procès et que la lutte continuera jusqu’à la victoire finale .

Je voudrais te signaler que très " prochainement " le dossier d’Arhiba et celui de la Somaliland seront déposés aux Tribunaux de Paris et de Bruxelles avec le "TEMOIGNAGE " directe de monsieur Ali Abdillahi Iftin ( surtout sur le massacre d’Arhiba) avec les noms des commanditaires ainsi que les raisons " POLITIQUES " de ce massacre.

Le Colonel IFTIN nous a donné son accord de principe pour venir apporter son témoignage aux Tribunaux de Paris et de Bruxelles ./.

A bientôt frere " Patriote " .

Votre frere de lutte :
Abdallah DEBERKALEH Ahmed

P.S.: A plusieurs reprises des frères Arhotabbiens (nes ) m’ont demandé le témoignage du Colonel IFTIN sur le massacre d’Arhiba , je pense que ce sera chose faite maintenant s’il plait à Dieu …Amiin ./