22/11/1999 – Texte de l’appel signé conjointement par 20 associations africaines de defense des droits de l’homme.

Les participants (Magistrats, Avocats, Juristes, Militants des droits humains) au colloque International sur la justice organisé par l’UIDH à
Ouagadougou, Burkina Faso les 22, 23 et 24 Novembre 1999 venons de prendre connaissance de ce qui suit :

M° ARREF, Président de l’Association pour le Respect des Droits de l’Homme à Djibouti vient d’être convoqué à la gendarmerie pour le lundi 22/11/1999 à 16 heures (heures de Djibouti) ” pour affaire le concernant “.

Selon les informations en notre possession cette convocation aurait des liens avec une interview accordée par M° AREF à deux journalistes français de France 2 expulsés et à la saisie d’une correspondance de M° AREF destinée au Premier Ministre Français Lionel Jospin.

Cette interpellation ainsi que les menaces de mort antérieures dont M°AREF a déjà fait l’objet constitue des atteintes graves à la liberté d’expression ; au secret des correspondances et à l’intégration physique
universellement reconnues.

C’est pourquoi : l’UIDH, les organisations des droits humains et des éminentes personnalités présentes à Ouagadougou (Burkina Faso) :

– Expriment leurs vives préoccupations et inquiétudes au sujet de la convocation , des tracasseries et menaces de mort qui pèsent sur M° AREF ;
– Exigent la cessation immédiate de ces violations des droits humains par les autorités Djiboutiennes et la restitution à M° AREF de son passeport afin de lui permettre de participer à la présente rencontre de
Ouagadougou ;
– Demande au Gouvernement Djiboutien de se conformer aux normes régionales et internationales auxquelles Djibouti est partie prenante.

Pour les participants
Le Président
Halidou OUEDRAOGO

Ont également signé les associations, sections membres de l’ UIDH

– Association Nigérienne des Droits de l’Homme

– Association Malienne des Droits de l’Homme
– Mouvement Burkinabè des Droits de l’Homme
– Ligue Béninoise des Droits de l’Homme
– Ligue Camerounaise des Droits de l’Homme
– Organisation Nationale des Droits de l’Homme du Sénégal
– Ligue Ivoirienne des Droits de l’Homme

– Ligue Centrafricaine des Droits de l’Homme
– Ligue Nigérienne des Droits de l’Homme
– Ligue Togolaise des Droits de l’Homme
– Ligue Burundaise des Droits de l’Homme
– Ligue Bissau Guinéenne
– Ligue Mauritanienne des Droits de l’Homme
– Ligue Tchadienne des Droits de l’Homme
– Ligue Rwandaise des Droits de l’Homme
– Association de Défense des Droits de l’Homme Guinée Conakry
– Association Tchadienne des Droits de l’Homme
– Rencontre Africaine pour la Défense et les Droits de l’Homme (RADDHO -Sénégal)
– Association Mauritanienne des Droits de l’Homme
– Organisation Guinéenne des Droits de l’Homme.

———————————————-

Note de l’ARDHD :

Monsieur GUELLEH va-t-il enfin se rendre compte que la politique de répression qu’il conduit actuellement n’a aucune issue ? Plus il enferme les opposants politiques, plus on parle d’eux. Le mouvement entamée est irréversible. M. GUELLEH sera responsable de la mise à l’écart de Djibouti dans toutes les instances internationales.