06/02/03 (B183) Un lecteur nous adresse un message qui met un terme à la polémique initiée par Mohamed Qayaad au sujet des contributions d’Ariko.

____________________
Message d’Ariko à Mohamed Qayaad.

Cher Ami,
Comme le sugère l’ARDHD, je mets un point final à cette polémique.
Je souhaitais te répondre une dernière fois, mais il n’est pas
dans mes habitudes de polémiquer sans fin et sans intérêt
avec des jeunes en quête d’expérience et de savoir.

Je ne voudrais surtout
pas t’insulter en m’appuyant par exemple sur mon âge ou sur mon expérience
militaire et politique.

Mais ce serait bien inutile
et je laisse aux Djiboutiens le soin de se forger leur opinion. Je sais
qu’ils comprennent mes motivations politiques.

Je sais aussi, Cher ami,
que le régime aimerait bien me faire “la peau”.

Je te laisse sur le nom
d’Allah et sur sa bénédiction.

Sergent
Ariko

______________ Contribution
d’un lecteur

Bonjour,

Je voudrais intervenir
dans le débat qui oppose Ariko à Mohamed Qayaad.

Je voudrais tout simplement
dire à Ariko de ne pas se laisser prendre la tête avec les délires
et les hallucinations de ce Monsieur, qui nous bombarde de citations gratuites
(auxquelles, il ne comprend pas d’ailleurs pas grand chose .. cet illuminé
des pages roses du “Petit Robert”), et qu’il met à n’importe
quelle sauce, souvent en dehors de leur contexte.

A prendre connaissance
de ses écrits, on pourrait se demander s’il n’écrit pas sous
l’effet du hash. Est-ce pour cela qu’il n’intervient plus ni sur Djibnet ni
sur Arhotaba ?

Alors, l’ARDHD est-elle
devenue pour lui, le couloir de la Verité ?

Allons, Cher Monsieur
Qayaad, cessez de souiller ce site avec des propos qui devraient probablement
relever de la psychiatrie.

Un
lecteur