10/07/03 (B205) Deux informations “croustillantes” qui sont révélées par le GED … Ci-dessous des extraits, mais les nouvelles sont à lire, en entier, sur le site du GED !!

Lien
avec l’article

:

1 – La récente
perquisition effectuée par les "Services spéciaux US"
dans l’Ambassade de Djibouti à Paris aurait était fructueuse
et confirmé d’autres pistes. par Moustapha Kaireh Darar

La récente perquisition
dans les locaux de l’Ambassade de Djibouti à Paris par les " services
spéciaux américains " démontre que l’immunité
diplomatique, fut elle djiboutienne et d’évidence mafieuse, a ses limites
(…)

(…) Ajoutez y une confirmation
du trafic de vrais faux passeports diplomatiques dont plus d’une centaine
se seraient évaporés dans la nature et à partir de l’Ambassade
à Paris… plus assurément au profit d’un réseau affilié
à Al Qaïda, connu, identifié à Djibouti et agissant
sous le couvert d’une Institution … étrangère au pays, on
se dit alors que le siège vermoulu du despote sanguinaire du Palais
de l’Escale et bien plus qu’éphémère. (..)

2 – Kadra Odette Mahamoud
Haïd place ses pions et emboîte le pas d’Ismaël Omar Guelleh
en exerçant un odieux chantage. par Liban Houssein Djibah

(..) Gageons que Mohamed
Koumaneh, dont on dit qu’il aurait fait certaines révélations
discrètes … à Paris aura certainement à s’en expliquer
auprès d’Ismaël Omar Guelleh qui pourrait en la circonstance le
faire inculper et incarcérer en ressortant un vieux dossier sous le
motif de détournements de biens et de fonds publics à l’époque
où il était Chef des Contributions directes puis Trésorier
Payeur National (TPN) au Ministère des Finances ; connu sous le pseudo
de "Monsieur 40%", il aménageait sous une forme de racket
le paiement des sommes que restaient devoir certains commerçants au
Trésor Public.

(…) En attendant "Madame
la supposée première dame du pays" n’aurait pas bien digéré
le fait que des dossiers de plaintes soient déposés sur le plan
de la Justice internationale à son encontre par le Président
du Gouvernement en Exil, M Mahamoud Idriss Ahmed, pour l’ignoble trafic d’enfants
originaires de Mogadiscio (Somalie) dont elles est l’un des acteurs rémunérés
entre 15 et 20 000 USD par enfant et par l’utilisation de sa SARL DAALOO affrétant
des avions pour ses transports aériens.

Sa réaction s’est
traduite immédiatement par l’envoi à Londres de mercenaires,
la même équipe qui avait vainement tenté d’éliminer
Ali Abdillahi Iftin à Addis Abéba (Ethiopie), avec pour mission
de menacer (voire de mettre à exécution) d’immoler l’épouse
du Président du GED s’il ne retirait pas sa plainte.

Rappelons tout de même
que Kadra Odette Mahamoud Haïd détient la double nationalité
djiboutienne et française et que du fait de ses délits elle
est aussi justiciable en France et tombe sous le coup des Lois françaises
et de son Code Pénal.(..)