12/05/04 (B246) L’ordre des Brosses à Reluire : en panne de recrutement ? (ARDHD)

Au fil des années,
de moins en moins de candidats sont proposés au Comité en charge
de la cooptation des nouveaux membres. Que se passes-t-il ?

Au début de la
création de l’Ordre, en Avril 2001, le Comité recevait une proposition
d’adhésion toutes les trois semaines environ …. Au fil des années,
le rythme a diminué. Il est passé à 6, même 7 semaines.
Aujourd’hui le recrutement d’un nouvel élu est de plus en plus rare.
Le Comité comporte aujourd’hui 34 membres dont la liste peut-être
consultée “on line” sur le site.

Que peut-on en déduire
?

Probablement
deux choses :

– les proches de Guelleh et les inconditionnels du régime, de la torture
et de l’asservissement de la population font plus attention à leurs
déclarations publiques et ils évitent de trop encenser Guelleh,
sa femme, ses enfants et ses proches …

Probablement, ils continuent
à le faire, mais en privé, plus discrètement et seulement
si une oreille, des renseignements personnels de Guelleh, est à l’écoute….
On sait bien que les proches ne se gènent pas pour critiquer le régime
s’il n’y a pas d’oreille-espion dans la salle ou dans le mabraze !

– le nombre de candidats
potentiels est limité et nous avons fait le plein (ou presque) des
vocations à entrer dans cet ordre prestigieux. C’est possible ! Nous
allons quand même continuer notre surveillance pour proposer au Comité,
les derniers candidats à la dignité à laquelle ils pourraient
légitimement prétendre.

Une nomination dans l’Ordre
serait-elle capable d’attirer la moquerie à Djibouti ? A-t-elle un
caractère infamant ? En tout cas, elle laisse des traces puisque la
liste n’a jamais été effacée sur le site.

En conclusion, l’ARDHD
se félicite, si elle a pu avoir une influence dans ce domaine en mettant
en garde les inconditionnels du régime contre les excés de vocabulaire
et de cirage de pompe.