21/05/04 (B248) Un opposant qui a le vent en poupe : Houmed Daoud (Lecteur)

Le week-end dernier, une
gigantesque manifestation a été organisée devant l’Ambassade
de Djibouti à Bruxelles. Jamais auparavant, la représentation
diplomatique de notre pays auprès du Royaume de Belgique et de l’Union
européenne, n’avait été contrainte de faire face à
une telle marée humaine. Tous les opposants djiboutiens, de toutes
sensibilité confondue, ont répondu présent à l’appel
lancé par les organisateurs, qui se félicitent naturellement
du succès qu’a rencontré leur initiative.

En marge de cet évènement
politique, qui revait une grande importance pour les “mouvements
djiboutiens d’oppositions” en exil, Houmed Daoud aurait eu des entretiens
avec Mohamed Kadamy ( FRUD ) et DAF. Selon des sources concordantes, le
jeune homme serait chargé par ses aînés, de lancer
une campagne de sensibilisation en France, où les activités
sont relativement frileuses, comparées à celles qui sont
organisées dans la Capitale belge.

Pour être clair,
j’ignore encore la nature exacte de la mission qui aurait été
confiée à Houmed Daoud par les Ténors de l’opposition
djiboutienne.

Il semble certains que
les récentes interventions d’Houmed Daoud atteignent des points sensibles
et qu’elles irritent fortement la caste des délinquants politico-financiers
de Djibouti. Par exemple, il s’était illustré, il y a trois
semaines, en dénonçant la politique conduite par le Premier
Ministre et le comportement mafieux de son “cabinet politique occulte.”