20/06/05 (B303) Le 27 juin 2005 sera l’occasion de fêter toutes les casseroles que Guelleh traînent (de plus en plus difficilement) derrière lui …

Chaque année, nous proposons à nos lecteurs et à la Population de fêter, le 27 juin, les casseroles de Guelleh et de sa clique :

– crimes : assassinats, torture, exécutions extra-judiciaires, ….

– trafics en tous genres : armes, drogue (selon le GED cette semaine), déchets nucléaires, …

– détournements massifs des fonds publics, des subventions internationales et de la cession des entreprises et services publics : douanes, aéroport, port, Doraleh, ..

Le 27 juin, prenez une cuillère et tapez sur une casserole : cela fait du bruit, mais ce n’est pas répréhensible … Lorsque l’ensemble de la population tapera à l’unisson sur des casseroles, ce sera la preuve de l’impopularité largement majoritaire de Guelleh et du refus nationale de la tyrannie et de la dictature. Les partis d’opposition pouront / devront jouer leur rôle, avec ce soutien anonyme, bruyant mais massif et déterminé !!!

Signifier son congé à Guelleh deviendra une formalité à accomploir. Il n’y aura plus qu’à discuter des indemnités de licenciement … ou plutôt de son inculpation … et des conditions de son incarcération “en préventive” !

De nombreux changements de Gouvernement dans le Monde ont conservé un symbole simple et pacifique. Exemples : la révolution dite des oeillets au Portugal, le foulard orange en Ukraine, etc.. Pourquoi pas la mobilisation des forces pacifiques et silencieuses à Djibouti, au son des casseroles ! Ce sera un nouveau symbole original et surtout une marque forte de dérision à l’encontre des usurpateurs !

Il serait bon que tous ceux, qui croient à la force des symboles pour unir la population, répondent à notre appel et organisent la mobilisation, le 27 juin, pour que la fête soit largement partagée par tous … et que son ampleur donne à chacun du courage …