01/11/05 (B322) LE FIGARO : La justice française se prononce sur la plainte du général Ibrahim Zakaria, chef d’Etat- major adjoint de l’armée djiboutienne (Le Figaro 25/10/2005)

Le tribunal de Paris rendra le 22 novembre prochain sa décision au sujet de la plainte pour “injures et diffamation” déposée par le général Ibrahim Zakaria, chef d’Etat- major adjoint de l’armée djiboutienne, contre l’Association pour le respect et de la défense des droits de l’Homme à Djibouti (ARDHD), a appris lundi la PANA de source judiciaire.

Selon Me Roger-Vincent Calatayud, avocat de l’ARDHD, le tribunal de Paris a été édifié par les témoignages de nombreux Djiboutiens qui étaient venus à la barre raconter les exactions infligées directement ou indirectement par le général Zakaria.

Le chef d’Etat-major adjoint de l’armée djiboutienne ne s’est pas présentée à l’audience, laissant à ces deux avocats parisiens le soin de prouver que les articles mis sur le site Internet de l’ARDHD étaient à la fois “diffamatoires et injurieux”.

Certains des articles incriminés présentaient le général Zakaria comme “un officier peu instruit sanguinaire et corrompu”.

D’autres le décrivaient, en plus de ses liens avec les réseaux islamistes, comme l’homme à tout faire du président djiboutien Ismaël Omar Guelleh.

Le procureur du tribunal de Paris a estimé que certains écrits publiés par l’ARDHD ont dépassé la limite de la liberté de critique mais n’a pas requis de peine contre l’association, laissant au tribunal “toute latitude pour déterminer les responsabilités et les sanctions”.

© Copyright Le Figaro