19/05/06 (B351-A) IOG : mettre les mains dans un fichier où on a écrit plein d’information sur les citoyens. C’est un plaisir et un régal dont je ne peux pas me passer pendant plus d’une journée !!! (Extrait de La Nation)

Guelleh, ancien policier subalterne, durant la période coloniale, puis chef de la police spéciale et des renseignements généraux, sous la Présidence de son “oncle”, n’a jamais caché son goût pour le renseignement. Il est vrai qu’il a toujours utilisé cette arme pour faire plier les résistances “un peu molles” de certains opposants “sans conviction” qui n’ont du leur salut (liberté et conservation de leurs biens immobiliers) qu’à un retournement de veste. (Moumin Bahdon, Aden Robleh, et tant d’autres).