17/10/06 (B365) Le Juge Le Loire préparerait un livre pour démonter la thèse de l’assassinat du Juge Borrel et pour expliquer le suicide. Il s’accroche et on lui souhaite beaucoup de talent de conviction et de fourberie … (ARDHD)

Selon
des indiscrétions, le Juge Le Loire pourrait préparer une riposte
au livre d’Elisabeth Borrel et de Bernard Nicolas sur l’assassinat de son mari, le Juge Borrel.

Que pouvait-on
espérer de ce magistrat ? Qu’il se taise et qu’il reconnaisse, sinon
publiquement du moins discrètement, ses erreurs de jugement et d’appréciation.

Eh bien
non ! Il serait en train de rédiger un livre pour démonter la
thèse de l’assassinat.

Le récit d’un exploit inhumain même pour un fantome !

On lui souhaite du courage, car cela ne va pas
être facile d’expliquer comment un homme a pu se donner un coup mortel
derrière la tête. En tombant, il se serait cassé le bras. Mais même mort, avec le bras cassé
et non soigné, il se serait relevé dans le noir, pour descendre un abime pratiquement infranchissable (même de jour).

Au milieu de l’éboulis, il aurait pris soin de s’asperger de deux carburants différents puis de s’enflammer …

Arrêtant de respirer pour ne pas avoir de suie dans les voix respiratoires supérieures, il aurait continuer à dévaler la pente. Une fois allongé sous un épineux, il se serait donné un dernier coup (post, post mortem) sur la jambe, avant d’avoir pris soin de déposer deux traces différentes d’ADN sur son short qu’il aurait bien plié, déjà mort à demi-carbonisé !!!

Souhaitons qu’il reçoive de l’aide ! L’armée française à déjà annoncé qu’elle prenait sa part de responsabilité pour les traces d’ADN retrouvées sur les short .. Serait-ce suffisant ?

Il faudrait au moins que la Juge Morrachini se porte à son secours et qu’il puisse s’assurer du soutien bienveillant du Procureur Djama Souleiman (sous le coup d’un mandat d’arrêt international) et des avocats “particuliers”, comme Aref et Martinet, pour réussir la mission qu’on aurait pu lui avoir confiée.

En effet, cela dépasse les
capacités d’un homme seul. Seule une équipe bien entrainée au déguisement de la vérité pourrait réussir un tel exploit !

Mais au fait, si l’information était confirmée, quelles pourraient être les motivations du Juge Le Loire ? Rendre la politesse à
Guelleh qui l’avait convié à déjeuner à Djibouti ou plus encore
?

Dans ce cas, ce serait vraiment pitoyable !!!