10/10/08 (B469) Belga 7/7 (Be) La Belgique ne participera pas à l’opération contre les pirates somaliens

Le ministre belge de la Défense, Pieter De Crem, a exclu la participation de la Marine belge à l’opération que l’OTAN s’apprête à lancer au large des côtes somaliennes pour combattre la piraterie.

“Ce sera sans participation belge”, a-t-il affirmé jeudi soir depuis Budapest.

Selon M. De Crem, un consensus s’est dégagé jeudi, lors d’une réunion informelle des ministres de la Défense des 26 pays de l’OTAN dans la capitale hongroise, pour envoyer une escadre de navires dans la région pour lutter contre la contrebande et la piraterie.

Ce sera une opération dirigée par le SACEUR (le commandant en chef des forces de l’OTAN, le général américain John Craddock, NDLR), a ajouté le ministre. Elle devrait permettre d’assurer une présence dans la région avant l’arrivée de navires de l’Union européenne, a encore précisé M. De Crem.

Intervention de l’OTAN

Le porte-parole de l’OTAN, James Appathurai, avait indiqué jeudi que l’Alliance atlantique allait envoyer d’ici deux semaines sept navires de guerre dans l’océan Indien pour contribuer à la lutte contre la piraterie au large de la Somalie, en pleine coordination avec l’UE. Sur demande de l’ONU et du Programme alimentaire mondial (PAM), “l’OTAN a accepté d’intervenir” et “enverra d’ici à deux semaines les sept navires de sa force navale permanente” dans l’océan Indien, avait expliqué M. Appathurai à l’issue de la première journée de discussions entre les ministres de la Défense alliés.

“La piraterie constitue une menace pour la population somalienne, dont 40% dépend de l’aide alimentaire que lui apporte le PAM”, a souligné le porte-parole de l’OTAN.

Double mission

La mission de la flottille de l’OTAN sera double, “escorter les convois du PAM et patrouiller dans les eaux” au large de la Corne de l’Afrique, mais il reste à fixer les détails comme la nationalité des pays qui y participeront, a-t-il expliqué. Selon un diplomate, cette force navale comprendra des frégates.

“La coordination avec l’UE sera entière”, a assuré M. Appathurai, soulignant “l’esprit d’ouverture et de soutien réciproque régnant entre les deux organisations” sur la lutte contre la piraterie.

Dix Etats membres de l’UE se sont dits prêts le 1er octobre à participer à une opération militaire aéronavale européenne pour combattre la piraterie au large de la Somalie dès novembre et en coordination avec l’OTAN.

De Crem refuse

Le ministre français de la Défense, Hervé Morin, avait cité, outre la France, l’Espagne, la Suède, le Portugal, l’Allemagne, les Pays-Bas, la Belgique, la Lituanie et, éventuellement, la Grande-Bretagne. M. De Crem n’a pour sa part pas exclu que la Belgique participe l’an prochain à une telle opération. Ce serait alors avec la seconde de ses nouvelles frégates, le “Louise Marie”, qui doit être déclarée opérationnelle au début 2009, selon des sources militaires. (belga/7sur7)