28/01/09 (B483) Coucou, les revoilà ??? Déjà !! Les éthiopiens seraient-ils en train de revenir en Somalie, par une autre porte, pour éviter les attentats qui les avaient durement touchés et avec le soutien de l’ARS ? (2 articles en Français et en Anglais)

_____________________________ Note de l’ARDHD

Depuis l’annonce du retrait total de l’Ethiopie, nous avons toujours émis des doutes sur la sincérité de Meles Zenawi … Depuis une semaine, les informations étaient contradictoires : d’un côté le gouvernement de Zenawi affirmait haut et fort que les troupes avaient évacué totalement le territoire somalien et de l’autre nous recevions des nouvelles sur leur présence dans certaines villes.

Aujourd’hui, ces articles laissent penser que les Ethiopiens se sont retirés du territoire somalien, mais qu’ils se sont regroupés à la frontière, prêt à foncer de nouveau vers la Somalie, avec le soutien de l’ONU et peut-être aussi de l’UA.

Comme cela, les militaires éthiopiens pourraient continuer à intervenir en Somalie, tout en évitant les attentats qui les ont durement touchés quand ils étaient installés sur place.

______________________________ 2 – Shabelle (En Anglais)

Des centaines de soldats éthiopiens accompagnés par quelques parlementaires somaliens ont rejoint la ville frontière de Luuq dans la région de Gedo au Sud Ouest de la Somalie. Les communications ont été coupées quand les troupes éthiopiennes ont inversti la ville. // Ethiopian troops reach border town

Hundreds of Ethiopian troops accompanied by some Somali MPs have reached in the border town of Luuq in Gedo region in southwestern Somalia, witnesses told Shabelle radio on Tuesday.

Reports from the town say that the telecommunication of the town has been cut when the Ethiopian soldiers with a lot of military trucks reached the town early on Tuesday.

The Ethiopian troops departed Baidoa and were heading to the border between Somalia and Ethiopia in the region.

Sources from the town say the Ethiopian troops are accompanied by some of Somali MPs and the former Mogadihsu mayor Mohamed Omar Habeb who has recently been released by the Ethiopian troops.

Mohamud Sayid Aden, an MP said that some other parliamentarians were with him.

It is not clear why the Somali MPs are following with the Ethiopian soldiers, but sources indicate that they are with the Ethiopians for security reasons after Islamist hardliners captured the seat of the parliament.

The administration of Luuq town has called for the people in the town to be away from areas where the Ethiopian soldiers are in.>

It is very difficult to get further information in the town since the telecommunication is out of line.

________________________ 1 – African Manager avec PANA

L’Ethiopie prête à renvoyer des troupes en Somalie, selon Jean Ping

L’Ethiopie est prête à renvoyer ses troupes en Somalie, si l’occupation du siège du Parlement à Baidoa par le groupe islamique Al Shabab se poursuit au cours des prochains mois, a annoncé, mardi, le président de la Commission de l’Union africaine, Jean Ping.

L’Ethiopie a achevé le retrait de ses troupes en Somalie et le président de la Commission de l’UA a déclaré que la situation dans ce pays était moins grave qu’initialement redouté, suite au retrait des troupes éthiopiennes.

Le groupe d’opposition somalien, l’Alliance pour la Re-libération de la Somalie (ARS), a pris les positions précédemment occupées par les troupes éthiopiennes, a révélé M. Ping à la presse.

“Nous avons des raisons d’être optimistes. Nous avons vu les troupes de l’ARS occuper les positions laissées vacantes après le retrait des Ethiopiens. Ce n’était pas prévu, mais l’accord de Djibouti est appliqué sur le terrain. C’est la raison pour laquelle nous sommes optimistes”, a déclaré M. Ping lors d’une conférence de presse.

Le ministre éthiopien de la Communication, Bireket Simon, a déclaré n’avoir aucune information sur l’intention du gouvernement éthiopien de revenir en Somalie après le retrait de ses troupes.

Cependant, le Premier ministre éthiopien Meles Zenawi a déclaré lors d’une conférence de presse auparavant qu’il ne serait pas surpris qu’Al Shabab tente de profiter du retrait des troupes éthiopiennes et essaie de prendre le contrôle des zones et autres positions laissées vacantes après ce retrait.

La Mission de l’Union africaine en Somalie (AMISOM) est largement sous-financée. Le président de la Commission de l’UA a indiqué que des discussions étaient en cours pour le déploiement d’une Mission de maintien de la paix des Nations unies en Somalie.

La décision de déployer cette mission a été reportée jusqu’en juin pour permettre au Royaume-Uni et à la France de considérer leur position au sein de cette force.

Les deux Etats, selon M. Ping, ont cependant accepté le principe du financement des opérations de l’AMISOM en Somalie pour lui permettre de maintenir effectivement l’ordre sur le territoire somalien.

Le groupe Al Shabab a effectivement pris le contrôle de Baidoa lundi, plusieurs heures après que le dernier contingent des 3.000 soldats éthiopiens quitte cette ville, qui sert de siège au Parlement et abrite également la présidence, laissée vacante par l’ex-président Abdullahi Yusuf, parti se réfugier au Yémen.

M. Ping a déclaré que les troupes de l’Union africaine n’occupaient pas tout le territoire somalien et qu’elles ne se trouvaient pas à Baidoa quand les militants islamistes ont pris le contrôle de l’Etat régional.

“Nous n’occupons pas tout le territoire. Le fait que Baidoa soit occupé ne nous surprend pas. Nous nous y attendions avec le retrait de l’Ethiopie”, a déclaré M. Ping. “L’Ethiopie a annoncé qu’elle prendrait des mesures (pour chasser les militants) si la situation perdurait”, a-t-il ajouté.

Par ailleurs, le Yémen a accepté de financer la formation de 10.000 soldats somaliens sur le terrain pour en faire des professionnels et de prendre des mesures pour stabiliser la Somalie après 18 ans de guerre.