06/02/09 (B484-B) Le journal de la Flibuste . Libération confirmée du Faïna. Les informations sur la nationalité de son propriétaire (Ukraine, Israël, ou ?) et sur la destination finale des armes sont toujours contradictoires.

________________________________ 2 – Le Parisien avec AFP

Un cargo chargé d’armes libéré en Somalie

Un cargo ukrainien transportant des armes, que des pirates somaliens avaient capturé fin septembre, a été libéré jeudi.

«Nous avons libéré le MV Faina», a déclaré l’un chef des pirates, Sugule Ali, joint au téléphone par l’AFP. Une rançon a été payée, a-t-il assuré.

«Il ne s’agit pas d’une grosse somme, mais quelque chose pour couvrir nos dépenses», a-t-il dit sans donner de chiffres.

Un peu plus tôt, la présidence ukrainienne avait affirmé que cette libération était le fruit d’une oprétaion complexe des services de renseignement de plusieurs pays. «Le 4 février, le bateau (le Faina, ndlr) a été libéré à la suite d’une opération très complexe réalisée par des services de renseignement ukrainiens en coopération avec des services de renseignement étrangers», avait annoncé la présidence ukrainienne. «Tous les membres de l’équipage sont sains et saufs et se trouvent à bord du Faina. En ce moment, le bateau, protégé par la marine américaine, se prépare à un voyage vers le port kenyan de Mombasa», ajoutait le communiqué.

Le Faina, un cargo ukrainien battant pavillon du Belize, transporte notamment 33 chars d’assaut T-72 et d’importants stocks de munitions. Il avait été saisi par les pirates le 25 septembre dernier.


________________________________ 1 – XINHUA

Les pirates somaliens détenant le bateau ukrainien reçoivent une rançon

Les pirates somaliens détenant un bateau ukrainien transportant des chars et d’autres armes ont reçu la rançon de 3,5 millions de dollars US qu’ils avaient demandée, a indiqué jeudi une institution maritime régionale.

Un communiqué de Ecoterra International a indiqué que la rançon avait été payée et que les pirates avaient compté et partagé l’argent à bord du MV Faina, dans le Golfe d’Aden.

Cependant, des responsables maritimes ont souligné que plusieurs problèmes restaient à résoudre avant la libération du bateau ukrainien, qui a été capturé en septembre dernier avec 20 membres d’équipage ainsi qu’un chargement de chars de l’époque soviétique T-72 et d’autres armes à bord.

“Les négociations se sont conclues et la rançon a été remise aujourd’hui, mais le bateau n’est pas encore relâché et la saga Faina est toujours pleine de surprises”, a indiqué Ecoterra dans son communiqué.

En novembre, les négociateurs ont indiqué que les propriétaires étaient d’accord pour payer une rançon aux pirates. Les pirates avaient initialement demandé 35 millions de dollars US avant de s’en tenir à 3,5 millions.

Le MV Faina est amarré sur la côte somalienne, près de la ville de Hobyo. Les reportages sur la destination de Faina et de son chargement sont contradictoires.

Le Kenya a indiqué qi’il était le destinataire du chargement, mais des responsables maritimes et des diplomates dans la région supposent qu’il serait destiné au gouvernement du Sud Soudan.

Les eaux au large de la Somalie sont considérées comme parmi les plus dangereuses du monde. Les pirates ont détourné plusieurs bateaux l’an dernier et en ont attaqué bien davantage.

Les attaques les plus fréquentes se produisent dans le Golfe d’Aden, entre le Yemen et le nord de la Somalie, une route importante conduisant au Canal de Suez, qui relie l’Europe et l’Asie.