19/04/09 (B495) Le journal de la Flibuste … Le Puntland accuse 3 bateaux capturés de s’être livrés à des activités illégales. La marine néerlandaise libèrent 20 pêcheurs capturés, mais relâche les pirates. (4 articles en Français)

___________________________ 4 – APA

Le Caire étudie l’initiative américaine contre la piraterie en Somalie

Le porte-parole du ministère égyptien des Affaires étrangères, M. Hossam Zaki a confié dimanche aux reporters cairotes que l’Egypte étudiait soigneusement les déclarations de la Secrétaire d’Etat américaine au sujet de la récente initiative de la nouvelle administration américaine pour venir à bout de la piraterie au large des côtes somaliennes.

Selon M. Zaki, l’Egypte accueille favorablement le soutien de Washington au nouveau gouvernement somalien, pour l’aider à renforcer ses capacités à restaurer la sécurité et la stabilité du pays et à mettre un terme aux actes de piraterie.

Le porte-parole a insisté sur l’importance de ne pas se focaliser sur les aspects militaires et sécuritaires, mais d’intégrer également la dimension humaine, ainsi que les variables sociales et économiques.

___________________________ 3 – AFP

Somalie: trois bateaux capturés par les pirates accusés d’activités illégales

Les autorités de la région autoproclamée autonome du Puntland (nord-est de la Somalie) ont accusé dimanche trois navires capturés par des pirates de s’être livrés à des activité illégales dans les eaux somaliennes.

Ces accusations, formulées par le gouverneur de la zone de Sanag, Mohamoud Said Nur, visent un remorqueur italien et deux navires de pêche égyptiens saisis la semaine dernière dans le golfe d’Aden et ancrés depuis devant le port de Lasqorey, au Puntland.

“Nous devons dire clairement que le remorqueur italien et les deux bateaux de pêche égyptiens ont été saisis par les forces de sécurité locales et la raison pour laquelle ils ont été saisis n’a rien à voir avec la piraterie”, a déclaré le gouverneur joint au téléphone par l’AFP depuis Mogadiscio.

“Nous avons eu la confirmation que le remorqueur italien transporte deux conteneurs de déchets toxiques et qu’ils (l’équipage) prévoyaient de les jeter dans nos eaux. Nous devons rendre justice pour ces actes et nous ne demandons pas de rançon pour leur libération”, a-t-il assuré.

Le gouverneur a reproché aux deux bateaux égyptiens de pêcher “illégalement” dans les eaux somaliennes. “Ils doivent également être amenés devant la justice”, a-t-il ajouté.

Le remorqueur italien Buccaneer, avec 16 hommes à bord (10 Italiens, 5 Roumains et un Croate) a été capturé le 11 avril dans le golfe d’Aden, avait annoncé la société propriétaire du navire, Micoperi Marine Contractors.

Les bateaux de pêche égyptiens, avec 18 à 24 marins à bord, ont été capturés au large du Somaliland (nord de la Somalie), selon le gouvernement égyptien.

___________________________ 2 – Ouest – France

Sept heures de chasse aux pirates dans le golfe d’Aden

La marine néerlandaise a liberé 16 pêcheurs yéménites otages des pirates hier : Reuters

Un groupe de pirates somaliens a été intercepté « en flagrant délit » par les forces de l’Otan, ce dimanche matin, à l’issue d’une course poursuite de sept heures sur les eaux du golfe d’Aden.

L’alerte avait été donnée dans la nuit par le MV Front Ardennes, un tanker norvégien de 80 000 tonnes qui naviguait dans la partie nord du golfe d’Aden : son équipage tentait de repousser une tentative d’abordage.

Plusieurs navires de l’Otan se sont portés à son secours, dont le Winnipeg canadien qui escortait un autre bateau transportant une livraison du Programme alimentaire mondial, et le bâtiment américain USS Haliburton.

Les sept pirates qui fuyaient vers la côte somalienne à bord d’un skif rapide, n’ont été stoppés qu’après l’intervention des hélicoptères emportés les navires de l’Otan et des tirs de semonce.

A bord du skif, les Canadiens ont saisi un lance-roquettes et des armes automatiques. Les Somaliens avaient eu le temps passer par-dessus bord le reste de leur arsenal.

Les pirates ont été désarmés, interrogés et… relâchés.

Cet épisode illustre la difficulté de la lutte anti-pirates. Lorsque qu’un bâtiment de l’Otan intercepte des pirates, ceux-ci tombent sous le coup de la loi du pays auquel appartiennent les militaires. Or la loi canadienne ne permet pas de poursuite si l’attaque ne s’est pas déroulée sur le territoire du Canada et s’il n’y a pas de victime canadienne.

La semaine dernière, la frégate française Nivôse avait capturé un bateau-mère et arrêté 11 pirates qui, eux, pourront être jugés à Mombasa en vertu d’un accord judiciaire entre l’Union européenne et le Kenya.

Les attaques de ce week-end (un navire belge capturé samedi et un bateau de pêche yéménite libéré par une frégate de la marine des Pays-Bas) portent à plus de 80 le nombre d’actes de pirateries au large de la Somalie, selon le Bureau maritime international.

___________________________ 1 – RTL Info (Belgique)

Somalie: 3 bateaux capturés par les pirates accusés d’activités illégales

Les autorités de la région autoproclamée autonome du Puntland (nord-est de la Somalie) ont accusé dimanche trois navires capturés par des pirates de s’être livrés à des activité illégales dans les eaux somaliennes.

Ces accusations visent un remorqueur italien et deux navires de pêche égyptiens saisis la semaine dernière dans le golfe d’Aden et ancrés depuis devant le port de Lasqorey, au Puntland. “Nous devons dire clairement que le remorqueur italien et les deux bateaux de pêche égyptiens ont été saisis par les forces de sécurité locales et la raison pour laquelle ils ont été saisis n’a rien à voir avec la piraterie”, a déclaré le gouverneur de la zone de Sanag, Mohamoud Said Nur.

“Nous avons eu la confirmation que le remorqueur italien transporte deux conteneurs de déchets toxiques et qu’ils (l’équipage) prévoyaient de les jeter dans nos eaux. Nous devons rendre justice pour ces actes et nous ne demandons pas de rançon pour leur libération”, a-t-il assuré. Le gouverneur a reproché aux deux bateaux égyptiens de pêcher “illégalement” dans les eaux somaliennes.

“Ils doivent également être amenés devant la justice”, a-t-il ajouté. Le remorqueur italien Buccaneer, avec 16 hommes à bord a été capturé le 11 avril dans le golfe d’Aden. Les bateaux de pêche égyptiens, avec 18 à 24 marins à bord, ont été capturés au large du Somaliland (nord de la Somalie).