03/10/09 (B519) AFP / Paris maintient pour un temps ses bases militaires à Libreville et Dakar (Info lectrice)

La France, qui entend rationaliser sa présence militaire en Afrique, va cependant y maintenir, pour un temps au moins, ses deux bases permanentes au Gabon et au Sénégal, après avoir envisagé de fermer l’une d’elles.

La France, qui entend rationaliser sa présence militaire en Afrique, va cependant y maintenir, pour un temps au moins, ses deux bases permanentes au Gabon et au Sénégal, après avoir envisagé de fermer l’une d’elles.

Dakar et Libreville figurent parmi les trois bases militaires françaises permanentes en Afrique, avec Djibouti. La Réunion, département français de l’océan Indien, complète le dispositif régional.

Ce dernier évolue sans cesse. Ainsi, M. Morin a-t-il annoncé mercredi que Djibouti, la plus grande base militaire française à l’étranger, pourrait perdre “quelques centaines” d’hommes sur les 2.900 actuels.

Autre exemple: la Côte d’Ivoire, où il n’y a plus de forces permanentes françaises depuis la dissolution du 43e bataillon d’infanterie de marine en juin et où il ne reste plus que 900 hommes au titre de l’opération Licorne. Ils étaient près de 5.000 lors de la crise de 2004.