25/06/10 (B557) Yémen Express (5 articles en Français). 4 arrestations pour complicité d’attentat. Sanaa débordé par les maquis. Plusieurs morts dont trois soldats dans des échanges de tir.

_____________ 5 – Reuters

Quatre personnes arrêtées au Yémen pour complicité d’attentat

Les forces de sécurité yéménites ont arrêté un Allemand, un Irakien et deux autres personnes accusées d’avoir joué un rôle dans l’attentat manqué à Sanaa en avril contre le cortège de voitures de l’ambassadeur de Grande-Bretagne, a annoncé jeudi le ministère yéménite de la Défense.

Les quatre individus appréhendés ont été soumis à des interrogatoires sur l’attentat manqué, dans lequel le kamikaze avait péri et trois autres personnes avaient été blessées.

Le branche régionale d’Al Qaïda avait revendiqué l’attentat et accusé l’ambassadeur de Grande-Bretagne de diriger au nom de son pays une guerre contre les musulmans dans la péninsule arabique.

Le kamikaze était un Yéménite de 22 ans qui, selon son père, avait été relâché de prison cette année puis qui a disparu quelques semaines avant de commettre son acte.

(Mohammed Ghobari, Eric Faye
pour le service français)

_____________ 4 – Intelligence Online (article payant)

Sanaa débordé par les maquis djihadistes

Al-Qaeda dans la péninsule Arabique a fait libérer certains de ses membres dans la capitale du Sud-Yémen, et bénéficie du soutien des tribus de l’Est.(…)

_______________ 3 – Europe 1

Yémen: trois soldats tués dans des combats

Trois soldats ont été tués dans des accrochages avec des séparatistes armés dans la province de Daleh, dans le sud du Yémen, a indiqué mercredi un activiste sudiste. “Trois sudistes ont été également blessés, un blindé a été détruit, un véhicule militaire incendié ainsi qu’un camion citerne de l’armée”, a précisé cet activiste sous couvert d’anonymat.

Selon lui, les accrochages ont commencé lorsque des éléments sudistes ont encerclé une position militaire dans la zone de Jihaf et se sont poursuivis après l’envoi de renforts pour dégager les soldats qui tenaient la position.

_______________ 2 – Centre d’Information ONU

Yémen : Un mort, deux blessés lors d’échanges de tirs entre militaires et passeurs

La traversée du golfe d’Aden est souvent mortelle.

Un Somalien âgé de 22 ans et nouvellement arrivé au Yémen a été tué et deux femmes, qui ne sont pas des ressortissantes somaliennes, ont été gravement blessées lors d’échanges de tirs entre des militaires et des passeurs.

Cette tragédie s’est déroulée en début d’après-midi dimanche à Al Sabiel, à environ 200 kilomètres à l’ouest d’Aden, alors que des passeurs faisaient monter des Africains dans deux camions à destination de l’Arabie Saoudite, a indique mardi le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR).

Al Sabiel se trouve à environ 50 kilomètres au nord-est de Bab el Mandab, près de Dhubab qui est le principal point d’entrée au Yémen pour les migrants qui traversent la mer Rouge. Selon les survivants, des véhicules militaires ont encerclé un convoi dirigé par des passeurs, alors que des passagers originaires de la corne de l’Afrique montaient à bord des véhicules. Les tirs ont commencé lorsque les passeurs ont tenté de s’enfuir.

Actuellement, 51 personnes, qui ne sont pas des ressortissants somaliens, sont en détention en attendant qu’une enquête soit menée. Un autre Somalien serait porté disparu et il aurait fui, indique le HCR.

« L’armée a remis cinq hommes somaliens à un partenaire du HCR, le Croissant rouge yéménite. Ils reçoivent une assistance au centre de transit de Bab al Mandab et, en attendant une enquête, ils seront transportés vers le camp de réfugiés de Kharaz, à environ 150 kilomètres à l’ouest d’Aden », a indiqué mardi un porte-parole du HCR, Adrian Edwards.

« Les survivants nous ont indiqué qu’ils faisaient partie des passagers d’un bateau de passeurs transportant environ 60 Africains depuis la Corne de l’Afrique. Le bateau avait quitté Obock à Djibouti dimanche vers 7 heures du matin et il était arrivé sur la côte yéménite de la mer Rouge à Al Sadaf après un voyage de sept heures », a-t-il expliqué.

Le HCR réitère son appel sur l’absolue nécessité pour les gouvernements de protéger les civils.

Cette année, à cause de la guerre, de l’extrême pauvreté, de la famine et de la sécheresse, presque 20.000 Africains originaires de la corne de l’Afrique ont fui leur maison et ont rejoint le Yémen par bateau.

_______________ 1 – Le Quotidien du Peuple

Yémen: le chef des rebelles chiites menace de lancer une nouvelle guerre contre le gouvernement

Le chef des rebelles chiites, Abdulmalik al-Houti, a menacé lundi de cesser la trêve et de lancer une nouvelle guerre contre le gouvernement dans la province du sud de Saada.

Dans un communiqué affiché sur le site Internet de son groupe, le chef des rebelles chiites a accusé le gouvernement de ne avoir tenu la promesse faite par le président Ali Abdullah Saleh de ne pas procéder à l’arrestation de ses hommes.

Il a dit que le gouvernrement arrêté deux de ses hommes à Haradh.

Le gouvernement yéménite et les rebelles chiites ont conclu un accord de cessez-le-feu le 11 février. Les deux parties s’accusent de violer la trêve.

Selon Abdulmalik al-Houthi, le président Saleh, qui a ordonné la libération de tous les séparatistes suddistes et des rebelles chiites, a violé l’accord du 11 février.

Le gouvernement yéménite s’efforce de consolider la trêve avec les rebelles chiites dans le nord et de combattre un mouvement séparatiste dans le sud tout en faisant face à une résurgence d’Al- Qaïda dans les zones reculées.