12/11/08 (B473) XINHUA : La Chine souhaite renforcer ses relations avec l’Ethiopie

Le président du Parlement chinois, Wu Bangguo, a avancé mardi une proposition en trois points pour renforcer les relations avec l’Ethiopie.

M. Wu, président de l’Assemblée populaire nationale de la Chine, en visite en Ethiopie, a proposé de maintenir les échanges de haut de niveau, de cimenter la coopération substantielle et de renforcer la coordination sur les affaires internationales pour sauvegarder les intérêts des deux nations et d’autres pays en développement.

Lors de sa rencontre avec le Premier ministre éthiopien, Meles Zenawi, M. Wu a indiqué que les partis au pouvoir, les parlements et les gouvernements des deux pays devront renforcer leurs échanges et coopération.

Selon M. Wu, les deux pays doivent concentrer leurs efforts sur trois projets importants : un centre de démonstration de technologie agricole, la construction de centrales hydroélectriques et l’établissement d’une zone industrielle pour attirer les investissements des entreprises chinoises.

M. Meles a apprécié le soutien de longue date de la Chine au développement de l’Ethiopie, disant que la coopération sino-éthiopienne est devenue un important moteur du développement de son pays.

Il a affirmé que l’Ethiopie fera des efforts pour mettre en oeuvre les projets entre les deux nations et consolider la coopération bilatérale dans les domaines de l’agriculture, des infrastructures et des ressources humaines.

M. Wu est arrivé le 8 novembre à Addis Abeba pour une visite en Ethiopie, dans le cadre de sa tournée africaine.

12/11/08 (B473-B) XINHUA : Somalie: un groupe islamiste déplore l’enlèvement de deux religieuses catholiques.

Le Conseil suprême des Cours Islamiques, un important groupe de militants islamistes de Somalie, a condamné mercredi l’enlèvement de deux religieuses catholiques intervenu au cours d’un raid transfrontalier mené au Kenya par les milices somaliennes cette semaine, et a nié toute participation à cet acte.

Le groupe, dirigé par l’islamiste modéré Sheik Sharif Sheik Ahmed, a déclaré qu’il n’avait jamais approuvé l’ enlèvement d’otages, et a affirmé que les accusations selon lesquelles son mouvement était derrière ce raid étaient "sans fondement".

"Ceux qui ont traversé la frontière pour se rendre au Kenya et ont pris des travailleurs humanitaires en otage ne sont pas membres de notre groupe", a indiqué à l’agence Xinhua Abdurahim Isse Adow, porte-parole du groupe à Mogadiscio.

M. Adow a indiqué que son groupe était "en principe contre les prise d’otage destinées à obtenir une rançon" et a nié toute participation au raid mené de l’autre coté de la frontière commune aux deux pays lundi.

Le mouvement est la seule faction de la coalition d’opposition, l’Alliance pour la Relibération de la Somalie (ARS), qui ait signé un accord de paix et de partage du pouvoir avec le gouvernement somalien.

10/11/08 (B473) XINHUA / La Chine et l’Ethiopie renforcent la coopération entre leurs parlements.

Les dirigeants des parlements éthiopien et chinois ont déclaré dimanche à Addis Abeba que leurs institutions devraient renforcer la coopération pour améliorer les relations entre les deux pays.

Le président de l’Assemblée populaire nationale de la Chine, Wu Bangguo, et le président du Conseil fédéral éthiopien, Degefi Bula, ont tenu ces propos au terme de leur rencontre dans la capitale éthiopienne.

M. Wu a expliqué que la coopération entre les parlements des deux pays joue un important rôle moteur pour améliorer les relations entre les deux pays, précisant que l’Assemblée populaire nationale de Chine souhaite renforcer la coopération avec le Conseil fédéral éthiopien à divers niveaux et échanger des points de vue sur les questions d’intérêt commun.

Le président du Parlement éthiopien a annoncé de son côté que les relations entre les deux pays sont constituées sur une base très solide et que la coopération entre les parlements des deux pays a joué un rôle indispensable.

Il a admiré la politique de la Chine envers les minorités, disant que cela sert de bon exemple à l’Ethiopie, pays ayant plusieurs minorités. (*)

L’Ethiopie est la troisième étape de la tournée de M. Wu dans cinq pays africains, qui l’a déjà conduit en Algérie, au Gabon et le mènera par après à Madagascar et aux Seychelles.

(*) Note de l’ARDHD – Le Président du Parlement éthiopien, pensait-il à l’action de la Chine au Tibet ??
Les « minorités » de l’Ethiopie ont certainement matière à être très inquiétes…

08/11/08 (B473) XINHUA : Des députés somaliens coincés au Kenya.

Près de 200 députés somaliens sont coincés dans la capitale kényane, Nairobi, après avoir participé au sommet régional qui tentait de trouver une solution politique durable au conflit en Somalie.

Selon le porte-parole du groupe, Awad Ashara, les députés ont été retenus par différents hôtels à Nairobi, du fait qu’ils n’ont pas payé leur facture après le sommet extraordinaire de l’Autorité intergouvernementale sur le Développement (IGAD), qui s’est achevé la semaine dernière à Nairobi.

M. Ashara, également président du comité parlementaire sur la culture et les relations étrangères, a déclaré vendredi que les organisateurs du sommet, le secrétariat de l’IGAD, ont refusé de couvrir leurs frais de retour.

« Le secrétariat de l’IGAD, qui nous a payé le voyage à Nairobi pour la réunion de l’IGAD a refusé de payer nos dépenses d’hôtel, nos repas et nos billets de retour », a expliqué vendredi M. Ashara.

M. Ashara a ajouté que les députés vivent actuellement dans des hôtels près de Nairobi en attendant que le problème soit résolu par le secrétariat de l’IGAD.

« Les députés ont porté plainte devant le Premier ministre somalien plus tôt dans la semaine mais rien n’est fait jusqu’à présent. Nous devions retourner en Somalie le 31 octobre », a-t-il indiqué.

08/11/08 (B473) XINHUA : Somalie: dix morts depuis l’escalade de nouveaux conflits à Mogadiscio

Dix personnes ont été tuées et 16 autres blessées alors que des insurgés islamistes ont mené des attaques concertées sur des bases militaires des forces gouvernementales somaliennes et des troupes éthiopiennes à Mogadiscio, la capitale somalienne, deux jours après la date supposée de mise en application d’un accord de cessez-le-feu, ont affirmés des témoins et des sources hospitalières.

« Trois personnes dans notre quartier sont mortes suite à un obus qui a attéri sur leur maison, » a déploré Ahmed Omarey, témoin au marché principal de Baraka (Mogadiscio), à l’agence Xinhua, ajoutant qu' »il y avait aussi cinq autres personnes qui ont été blessées dans la même maison ».

Deux soldats du gouvernement somalien ont été tués et trois autres blessés après l’explosion d’une mine terrestre télécommandée intallée sous leur véhicule au sud de la capitale somalienne, selon des médias locaux citant des témoins.

Deux civils ont trouvé la mort après que des soldats eurent ouvert le feu suite à l’explosion qui a touché le véhicule de l’armée gouvernementale.

Des insurgés ont également mené des attaques sur des bases des forces gouvernementales somaliennes et leurs alliés éthiopiens dans le sud de Mogadiscio tandis que que celles-ci ont réagi en tirant à l’artillerie lourde, dont des obus sont tombés sur plusieurs zones résidentielles particulièrement dans le quartier côtier ainsi qu’à l’intérieur et autour du marché de Baraka.

Trois soldats éthiopiens ont été tués dans la localité du nord- est de la capitale alors qu’ils tentaient de pursuivre des insurgés qui avaient mené des attaques contre leurs bases, selon des témoins.

06/11/08 (B472) XINHUA : Paris confirme l’enlèvement de quatre volontaires humanitaires en Somalie.

Le ministère français des Affaires étrangères a confirmé mercredi l’enlèvement de quatre volontaires humanitaires, dont deux Français, en Somalie.

"Le ministère des Affaires étrangères et européennes confirme l’enlèvement, ce matin près de Dhusa Mareb (nord de la Somalie), de quatre volontaires humanitaires, dont deux compatriotes, travaillant pour une ONG française, ainsi que celui de deux pilotes", indique un communiqué publié par le ministère français.

Le ministère des Affaires étrangères et européenne se mobilise, à Paris comme sur place, en liaison avec l’ONG concernée, en vue d’obtenir la libération des personnes enlevées dans les délais les plus bref, affirme un communiqué.

Les volontaires travaillent pour l’ONG française Action contre la faim (ACF), qui a également confirmé l’enlèvement de quatre de ses travailleurs humanitaires.

Ils ont été pris en embuscade par un groupe d’hommes en armes alors qu’ils rejoingaient l’aéroport afin de rentrer sur Nairobi. Les équipes circulaient en convoi lorsqu’elles ont été attaquées. Les ravisseurs ont emmené en voiture les quatre travailleurs expatriés ainsi que deux pilotes kenyans de l’avion affrété par la Commission européenne, selon un communiqué de l’ACF.

L’ACF est présent en Somalie depuis 1992, et y emploie actuellement 14 expatriés et 220 personnels locaux sur trois bases opérationnelles, selon l’ONG.

04/11/08 (B472) XINHUA : Wu Bangguo: visite officielle en Algérie, Gabon, Ethiopie, Madagascar et Seychelles

Le président du comité permanent de l’Assemblée populaire nationale (APN, parlement chinois) Wu Bangguo a quitté Beijing lundi pour une visite officielle de deux semaines qui l’amènera en Algérie, au Gabon, en Ethiopie, à Madagascar et aux Seychelles.

La visite du plus haut législateur chinois dans les pays africains s’effectue sur les invitations du président de l’Assemblée populaire nationale d’Algérie Abdelaziz Ziari, du président de la Chambre des Représentants du Peuple d’Ethiopie Teshome Toga, du président du Conseil fédéral ethiopien Degefi Bula, du président de l’Assemblée nationale de Madagascar Jacques Sylla, du président du Sénat de Madagascar Yvan Randriasandratriniony, et du président de l’Assemblée nationale des Seychelles Patrick Herminie.

Durant sa visite en Ethiopie, Wu Bangguo doit aussi visiter le siège de l’Union africaine à Addis Abeba, la capitale.

03/11/08 (B472) XINHUA / Somalie : les insurgés islamistes prennent une ville du sud

Les insurgés islamistes ont pris la ville côtière de Marka, dans le sud de la Somalie et y ont établi une administration islmique, ont affirmé dimanche des résidents locaux et des informations en provenance de la ville.

« Il n’y a pas de combat dans la ville et nous avons juste vu des éléments islmistes dans la ville et leurs commandants qui parlaient des habitants dans la ville », a expliqué Aden Omar, un habitant local, joint au téléphone par Xinhua.

Des témoins ont affirmé avoir vu dans la ville Yusuf Siyad Indha Adde, secrétaire à la Défense du principal groupe d’opposition, l’Alliance pour la re-libération de la Somalie (ARS), qui a conduit les forces islamistes pour occuper la ville.

« Nous formerons une administration islamique pour cette ville, qui représentera tous les résidents de cette ville, qui ne sera gouvernée que par la loi islamique », a déclaré Indha Adde à des habitants rassemblés devant l’Hôtel de ville.

A Marka, une ville relativement paisible, plusieurs attaques ont eu lieu récemment contre des travailleurs humanitaires locaux et internationaux.