Articles

07/10/05 (B319) Nouveau soutien à l’ARDHD dans le cadre du procès du 18 octobre (A. Deberkalleh)

Mes chers amis de l’ARDHD,

Je tenais à vous confirmer que j’avais bien reçu la convocation pour témoigner en faveur de Jean-Loup Schaal, Président de l’ARDHD, lors du procès qui lui a été intenté par le Général Zakaria.

Je serais présent à l’audience et j’ai préparé tout un dossier sur certains épisodes et sur certains actes qui ont été perpétrés par les autorités djiboutiennes et plus particulièrement par l’Armée sous le commandant d’officiers supérieurs. Mais je réserve la primeur du contenu et des preuves au Tribunal français, dont l’indépendance et l’impartialité sont reconnues.

En tant qu’Afar, je suis fier de soutenir les combats que Jean-Loup Schaal mène, de façon continue depuis 1992, de façon bénévole et désintéressée pour la libération de tous les Djiboutiens, sans aucun esprit partisan, tribal ou clanique. Sans ne vouloir trahir aucun secret, je sais qu’en plus et parmi d’autres actions, il a beaucoup aidé de nombreux djiboutiens à obtenir un titre de séjour, soit en France, soit en Belgique et parmi eux de nombreux Afar.

Merci à l’ARDHD et à son Président pour tout ce qu’ils ont fait. A cette occasion, ils pourront mesurer combien les Djiboutiens sont reconnaissants et fidèles en amitié. L’ingratitude de certains de nos compatriotes, qui ont peut-être déjà oublié à qui ils doivent la liberté et parfois même la vie, n’est qu’un épiphénomène. Dans son immense majorité le peuple djiboutien est chaleureux, amical et respectueux de la parole et de la fraternité données.

Au 18 octobre.

Abadallah Deberkalleh
Alsace