Articles

27/06/06 (B356-A) Selon l’ADI, une banque islamique vient d’être inaugurée par Guelleh en personne à Djibouti. Ce qui souléve des interrogations sur la régularité et la transparence dans l’avenir. Outil de blanchissement ? Tout est possible, mais la certitude ne pourra se forger qu’à l’usage – Attendons pour voir !

_____________________________ Note de l’ARDH
L’intérêt personnel de Guelleh pour l’or et pour l’argent n’est plus à annoncer !!

Le fait que Guelleh inaugure la nouvelle banque islamique qui ouvre ses portes à Djibouti pose des questions de fond.

– S’agit-il simplement de faire la concurrence aux banques françaises qui détiennent traditionnellement le marché et qui ont continué à opérer alors que d’autres opérateurs quittaient le pays (British, ..) ou faisaient des faillites frauduleuses et retentissantes (BDMO et autres) ?

– S’agit-il de faire entrer des institutions dont les financements et les ressources ne seraient pas assurés de façon transparente, en conformité avec les règles internationales ? Il faudrait avoir plus d’information sur les véritables actionnaires de ces nouveaux établissements.

– S’agit-il pour Guelleh et consorts, de s’assurer des revenus supplémentaires par le prélèvement d’une dime spéciale, comme ils savent si bien le faire ou de pouvoir effectuer des opérations financières particulières et douteuses (à titre d’exemple : blanchiment d’argent de la drogue ou du trafic d’armes), en s’affranchissant du circuit financier officiel, qui commence à poser des questions à tous les dictateurs et qui dispose d’une arme redoutable : le gel des avoirs ?

Avis aux riches amateurs de sensations fortes :
L’éloge appuyé de Mahamoud Haid, frère de Paulette / beau-frère du Chamelier (peu connu pour sa rigueur dans la gestion des avoirs publics) en faveur d’un établissement qui assurerait du 50 % à ses clients, ne rassurera certainement pas sur la clarté ni sur la régularité des opérations futures qui seront réalisées dans cette banque.

_______________________________ Extrait ADI

DJIBOUTI (ADI) – 25 Juin 2006- Inaugurée dimanche par le Président Guelleh, une succursale de la Saba Islamic Bank a officiellement ouvert ses portes à Djibouti, en présence notamment du Président du Conseil d’administration de cette même institution bancaire yéménite, M.Hamid Houssein Bin Abdallah Al-Ahmar. 

Ce qui constitue, selon le gouverneur de la banque centrale de Djibouti M.Djama Mahamoud Haïd, « une grande chance pour la République de Djibouti où,  le paysage bancaire a été marqué, depuis près d’une décennie, par une situation de duopole (ndlr: la Banque Indosuez – Mer Rouge du groupe Calyon et la Banque p r le Commerce et l’Industrie – Mer  Rouge du groupe BNP Paribas) qui, a t-il ajouté, ne favorise guère la compétition entre les intermédiaires financiers. » 

Devenant ainsi le premier pays à accueillir cette banque en dehors de Sanaa où elle son siège social, l’ouverture d’une filiale de la Saba Islamic Bank à Djibouti « permettra non seulement de mieux servir la concurrence dans le secteur bancaire mais constitue également un facteur déterminant pour faire de la place financière de Djibouti un environnement de plus en plus attractif » a-t-il précisé. 

Pour ce même responsable,  » Saba Islamic Bank dont les investissements dépasseront les 400 millions de dollars au cours des trois prochaines années permettra également à la République de Djibouti de se doter d’infrastructures modernes de transport, de tourisme et de télécommunication « . 

« Ce qui fait que la croissance de notre produit intérieur brut devrait se situer, en moyenne annuelle, autour de 5 à 7 pour cent en termes réels sur la période 2006-2010 «  a fait remarquer M.Haid. 

Estimant que la République de Djibouti, de par son positionnement géostratégique, est appelée à devenir « une place financière attractive caractérisée par la libre circulation des capitaux », ce dernier a rappelé par ailleurs que le gouvernement djiboutien entend maintenir la stabilité macroéc omique grâce à une gestion fiscale prudente et mener à bien un programme de reformes structurelles. 

Créée en 1997 et disposant d’un capital social dépassant les 30 millions de dollars américains,  la Saba Islamic Bank s’est illustrée, selon le gouverneur de la banque centrale de Djibouti, au cours de ces dernières années par des performances particulièrement enviables avec un taux de croissance moyen des avoirs dépassant 50% par an.  

Outre la Saba Islamic Bank du Yémen, il y a lieu de noter enfin que l’International Commercial Bank (ICB) de la Malaisie, qui a déjà eu l’aval des autorités djiboutiennes, s’installera également à Djibouti avant la fin de l’année 2006.

26/06/06 (B356_A) A lire cette semaine sur LOI

LA LETTRE DE L’OCEAN INDIEN N°1186 – 24/06/2006
Toujours sur la piste de l’or
Conduite par son directeur technique Murray Surtees , une délégation de la société sud-africaine Green River Geology Pty Ltd (GRG) s’est rendue à Djibouti , la semaine passée, pour y rencontrer plusieurs personnalités dont le président Ismaïl Omar Guelleh . (…).

LA LETTRE DE L’OCEAN INDIEN N°1186 – 24/06/2006

Le directeur de l’industrie et de l’artisanat …
Le directeur de l’industrie et de l’artisanat au ministère éponyme à Djibouti a connu une promotion. (…).

LA LETTRE DE L’OCEAN INDIEN N°1186 – 24/06/2006

L’ancien ministre égyptien du commerce intérieur…
L’ancien ministre égyptien du commerce intérieur, Hassan Khadr, a été désigné pour siéger à la Banque africaine de développement (BAD). (…).

SOMALIE – 24/06/2006

Les multiples facettes du leadership islamiste

La victoire des milices de l’ Islamic Courts Union (ICU) à Mogadiscio et dans ses environs ne s’explique pas seulement par la déliquescence du pouvoir des chefs de guerre réunis dans une coalition « antiterroriste ». (…)

26/06/06 (B356_A) Guelleh dévoile en exclusivité pour les lecteurs de l’ARDHD son système de défense et de protection, face aux attaques personnelles, dont il devrait être l’objet cette semaine, après la diffusion du reportage de Canal +

Guelleh a choisi l’Observatoire de l’ARDHD pour dévoiler son système de protection et de défense. Bien qu’il ne l’ait pas confirmé officiellement, notre équipe croit savoir que le dispositif a été installé au sein du Palais d’Haramous et probablement sur le toit de la chambre personnelle du Président.

Guelleh, avec la grande sagesse et la grande prudence que chacun lui reconnaît, a choisi un double système de protection : siège éjectable pour échapper à un crash de l’aéronef du régime + une bombe à actionner en cas de non-fonctionnement du premier.

Notre équipe a pu surprendre Guelleh, lors des essais du nouveau dispositif. Nous demandons à nos lecteurs de nous accorder toute l’indulgence : la qualité de la photo n’est pas excellente, car nous avons du utiliser des télé-objectifs extrêmement puissants pour prendre ce cliché. En effet la multiplication des systèmes policiers de protection du Palais d’Haramous, nous a empêché de nous approcher du site …


Le double système de protection de Guelleh,
face aux risques de l’affaire Borrel :
siège éjectable + bombe à actionner en cas de défaillance.

25/06/06 (B356_A) Reuters : un islamiste recherché par les USA, placé à la tête du Parlement somalien (Info lecteur)

Un islamiste recherché par les USA préside le parlement somalien

MOGADISCIO (Reuters) – Les tribunaux islamiques en position de force depuis peu en Somalie ont nommé à la tête de leur nouveau parlement un dignitaire islamiste recherché par les Etats-Unis, annoncent des responsables.

Le cheikh Hassan Dahir Aweys a été nommé président du Conseil des tribunaux islamiques, parlement des tribunaux dont les partisans ont évincé les chefs de guerre de Mogadiscio le 5 juin et progressent dans l’intérieur du pays. Le cheikh Sharif Ahmed, qui représente le visage modéré des tribunaux, a été nommé à la tête d’un comité exécutif chargé de leur administration et de mettre en oeuvre les décisions du parlement. « Des consultations sont en cours. Ce n’est pas définitif », a déclaré à Reuters Abdirahim Isse, collaborateur d’Ahmed, ajoutant que d’autres nominations interviendraient dans le cadre d’une restructuration de l’Union des tribunaux islamiques.

« Cela (…) évitera de futurs désaccords sur le pouvoir. »

25/06/06 (B356_A) Selon une source établie à Addis Abeba (information diffusée le 11 juin), le Gouvernement Erythréen approvisionnerait clandestinement et gratuitement, depuis 2005, des groupes terroristes somaliens, en Armes légères et lourdes, mais aussi des Fronts de libération Omoro et Ogaden. Plusieurs aller et retour sur des Antonov (Avions présentant les plus grandes capacités de chargement) (Info lecteur)

Addis Ababa, June 11 – The Eritrean government has been generously providing military armaments to Al-Ithad, a Somali-based terrorist group, according to a UN Security Council monitoring body on Somalia.

The body said the Eritrean government has been supplying armaments to the group since October 2005.Over five shuttles of Antonov airplanes from Asmara, the capital city of Eritrea, and a supply by sea delivered the armaments, it added.

An Amharic weekly newspaper, Iftin, quoted the monitoring body as saying that the armaments were delivered to Sheik Hassan Tahir Aweyi, the leader of Al-Ithad, which is a close ally of the outlawed terrorist Ethiopian groups like Oromo Liberation Front and Ogaden National Liberation Front.

The report said the flight route of the planes was Asmera-Galgudad-Dusamareb.

According to same report, the recent supply was delivered in March 2006 by an airplane flight number AB-69 that landed at the Lower Shebelle. The 900 huge box arms catches comprised anti-aircraft and tank missiles, explosives, remotely controlled bombs,1,000 Kalashnikovs etc., it elaborated.

The Eritrean government has a permanent representative, Elias Hayte Taze, who coordinates such clandestine activities, in addition to the disguised businessmen that visit Somalia for similar purposes, the paper stated. (END)

25/06/06 (B356_A) Donnez-moi, Madame 27 juin une seule raison ? (Le lecteur poète d’Ottawa)

Donnez-moi, Madame 27 juin, une seule raison pour que je vous célèbre,
Donnez-moi, Madame 27 juin, .une seule raison pour que j’oublie que je fus votre victime et que j’en ai ressenti des souffrances quoditiennes,
Donnez-moi, Madame 27 juin, une seule raison pour que je me sente différents des esclaves,
Donnez-moi, Madame 27 juin, une seule raison pour que je ne me considère plus comme votre propriété domestique au même titre que votre âne ou votre chèvre,
Donnez-moi, Madame 27 juin, une seule raison pour me priver du droit de dire Non,
Donnez-moi, Madame 27 juin, une seule raison pour m’expliquer ce que je fais ici,
Donnez-moi, Madame 27 juin, une seule raison pour expliquer aux pauvres que les riches, les intellectuels et les hommes ordinaires ont tous émigrés,
Donnez-moi, Madame 27 juin, une seule raison, vous qui avez la parole, alors que l’on m’interdit de m’exprimer,
Donnez-moi, Madame 27 juin, une seule raison pour justifier le fait qu’il m’est interdit d’esprimer toute cette colère accumulée dans mon coeur depuis ma naissance,
Donnez-moi, Madame 27 juin, une seule raison, pour ne pas vomir ce besoin de vérité qui m’envahit,
Donnez-moi, Madame 27 juin, une seule raison pour m’expliquer pourquoi, bien qu’adulte, vous me traitez comme un enfant irresponsable,
Donnez-moi, Madame 27 juin, une seule raison pour jusitifier la chance insolente qui est la tienne, alors que moi je n’en ai jamais eu,
Donnez-moi, Madame 27 juin, une seule raison pour m’expliquer comment on devient aussi riche que vous en si peu de temps, alors que je m’appauvris chaque jour un peu plus,
Donnez-moi, Madame 27 juin, une seule raison d’espérance en confirmant que votre régime est éphémère et que bientôt tous les Djiboutiens pourront vivire dans la Démocratie et la Justice

Ottawa, mes chers camarades combattants.
Le chemin est encore long, mais il vaut la peine de l’emprunter !

26/06/06 (B356-A) LDDH : communiqué de condoléances pour la famille du journaliste suédois assassiné à Mogadiscio et diffusion du communique du réseau EHAHRD (Défenseur des Droits de l’Homme), qui condmane officiellement cet acte.

Le Président

DIFFUSION D’INFORMATION DU 25 JUIN 2006
SUR L’ASSASSINAT
D’UN JOURNALISTE A MOGADISCIO.

La Ligue Djiboutienne des Droits Humains (LDDH) reste choquée par
l’assassinat aveugle du Journaliste Martin Adler que Dieu garde son âme en
Paix.

La Ligue Djiboutienne des Droits Humains (LDDH) présente ses profondes
condoléances à la famille et aux proches de Martin Adler.

Il est temps que la lumière s’établisse sur cet odieux assassinat et que des
mesures soient rapidement prises pour permettre à la Presse libre, tant
nationale qu’internationale, d’effectuer et d’assurer en toute sécurité sa
mission d’information sur la République sour de Somalie.

M. NOEL ABDI Jean-Paul

________________________________

Ci-après le Communiqué du
Réseau des Défenseurs des Droits de l’Homme (EHAHRD)
EHAHRD-Net Index:   SOMA 023/005/2006   (Public)
24th June 2006  

KAMPALA:

MURDER OF SWEDISH JOURNALIST IN SOMALIA CONDEMNED

The East and Horn of Africa Human Rights Defenders’ Network (EHAHRD-Net) has
learnt with a lot of sadness about the unfortunate murder of a Swedish
Photojournalist in the Somali Capital Mogadishu.

Network members in the
capital say that a pistol wielding gunman shot Martin Adler from behind
during a demonstration by Somalis in support of the deal reached by the
interim government and the Islamic Courts Union in Khartoum recently.  

The deceased was at the time of his death, a freelance journalist with the
Swedish daily newspaper, Aftonblandet. 

His death comes in the wake of
continued harassment of the media in the conflict-ravaged Horn of Africa
country. Just recently, the Network noted with concern the closure of Radio
Shabelle and the harassment of its reporters, a move that sent scare waves
to the few media organizations operating within the country.  

« The death of Martin Adler has robbed us of a committed human rights
defender who offered his life for the rights of others. We highly condemn
such acts of lawlessness that have engulfed the country and call upon all
the warring sides to embrace peaceful means of ending the conflict in
Somalia, » says Hassan Shire Sheikh, Chairperson of EHAHRD-Net.
 

The Network extends sympathies to the family and friends of the deceased and
calls upon the international community to join hands and see to it that the
perpetrators of this brutal murder are brought to justice.    

For further information, please contact  

Tumusiime Kabwende Deo

Press Officer  

Regional Coordination Office

EAST AND HORN OF AFRICA HUMAN RIGHTS DEFENDERS PROJECT (EHAHRDP)

Human Rights House,
Plot 1853, Lulume Rd., Nsambya
P.O. Box 11027 Kampala, Uganda

Phone:  +256-41-267118(direct) or 071-2-943390
Fax: +256-41-267117  
E-mail: ehahrdp@yahoo.ca, or tumusiimedeo@hotmail.com  
Website: http://www.yorku.ca/crs/AHRDP/index.html

25/06/06 (B356_A) La vérité (suite) par GOA. Au lieu de pourrir la vie de nos concitoyens et de les maltraiter, sais-tu ce que tu gagnerais en respect, si tu engageais de grands et véritables changements pour rétablir la démocratie, la justice et les libertés. (Lecteur GOA)

Le règime utilise souvent la technique de l’intoxication, qui consiste à propager de fausses nouvelles concernant la violence,
les attentats, les crimes organisès.

IOG modifie la réalité. Réutilisant les vielles cartes obsolètes pour terroriser les citoyens,
IOG, donne l’impression de vouloir attraper le diable par la queue. Il lance une offensive sauvage et meurtrière contre les populations du nord, constituées principalement par des Afars.

Le mécontentement du peuple se généralise. Il dit non à toutes les formes de violence
Et il demande l’arrêt immédiat des destructions et des arrestations qui sont commises par I’Armée du régime.

Du plus jeune au plus âgé, chaque Djiboutien surveille attentivement toutes les violations causèes par ce régime.

Le fils
du rail gouverne dans le mensonge et il prend plaisir à écraser les faibles.

Alors que dans le monde, les responsables des nations démocratique se soucient, d’assurer une vie saine,
de protéger les libertès, de garantir le respect d’autrui, de protéger une justice libre,
et de sélectionner les meilleurs investissements dans les domaines de la santè, de l’èducation et des crèations
d’emploi, IOG, ce dictateur cruel commet des actions lâches et inhumaines

Des grenades
explosent en plein milieu des quartiers résidentielles et blessent des innocents, des faibles et/ou des
sans-abris.
Les grenades ne tombent par hasard du ciel ?

Le peuple n’est pas dupe ! Depuis I’indèpendance, les gens ont vécu et ont suivi l’ascencion du Chamelier.

Citoyens soyez vigilants, la propagande de la machine de Guelleh est perverse et trompeuse. Elle
pourrait contribuer à légitimer les graves violations qui sont commises contre la population déjà affaiblie et appauvrie par
le règime et sa mafia.

L’immense majorité des personnes visées par le règime est constituée de citoyens honnêtes et loyaux et non
de clans organisés. Pour quelles raisons, alors,
IOG et son Partinue unique s’amuse-t-il à les proquer en utilisant des méthodes absurdes et rétrogrades dignes de l’époque coloniale ? Pour quelles raisons utilise-t-il le mensonge et l’abus pour crèer d’un climat d’insecuritè afin de pouvoir jusitifer ses atttaques en règle contre certaines communautés ?

Voici les services habilitès à effectuer des missions spèciales :

– Services des renseignernents de l’Armèe, dirigé par le frère du noireau

– Service de Documentations et de securité, dirigé par le chef du cabinet (noireau)

– Services de recherches de la GENDARMERIE ( proche du règime)

– D’autres civils de la famille du règime (Maik), qui joue sur deux tableaus.

Cette ensemble constitue la machine à chasser les soit-disant sorcières : arrestations, tortures, emprisonnernent sans motif, pleuvent et tombent sur la tête de pauvres gens ahuris par ce déchaînement de violence et d’agressivité.

Que peut bien cacher IOG pour commettre ces actes ?

– Vente d’armes / drogues

– Asile pour les chefs de guene chassés de (mais capables de payer leur pension)

La triste politique du pouvoir en place n’évolue pas et elle place dans I’embarras et les difficultés toute une population,
qui attendait du chamelier l’accès à une vie meilleure et durable.

Nous voilà en 2006 et nous allons continuer à vivre dans le mensonge, la désinformation et la dictature.

IOG, pourquoi as-tu dérapé de la sorte ?

IOG, sais-tu combien tu gagnerais en reconnaissance, en respect et en notoriété si tu engageais des grands changements pour garantir la liberté et la vie
des citoyens.
L’histoire nous dira la suite, mais j’ai bien peur que tu n’en aies pas la capacité.

G.O.A.
Amérique du Nord