Articles

07/11/2015 (Brève 507) Libération du Vizir de Tadjourah, mais 5 jeunes manifestants restent en prison. (Info correspondant)

Je viens d’apprendre à l’instant la liberation deVizir de Tadjoura.

Nous remercions l’ARDHD et son Président Jean-Loup Schaal pour le soutien qu’ils ont apporté.

Pourant rien n’est terminé car son terrain ne lui a pas été restitué par le Ministre des Affaires étrangères qui est soutenu par IOG

Rappelons que cinq jeunes sont toujours en prison pour avoir organisé une manifestation pour demander la libération du Vizir. Il s’agit de Haloyta Mohamed Haloyta, Ali Mohamed, Houssein Haloyta, Habib Mohamed Ahmed, Mohamed Houmed dit Gaalo, tous arrêtés le 6 novembre 2015 à 10 h:

Nous demandons leur libération immediate et sans condition.

17/07/09 (B507) Radio-Trottoir. L’état de santé de Mme Nima Djama Miguil se serait aggravé terriblement durant son incarcération à Gabode.

Selon des informations qui devront être confirmées dans les prochains jours, l’état de santé de la grande chanteuses Nima Djama, se détériorerait durant son incarcération à Gabode.

Paulette prenant l’exemple de son mari qui avait refusé les soins vitaux à son ex-ami le Général Yacin Yabeh, a-t-elle décidé de laisser Nima mourir en prison, pour satisfaire sa haine viscérale à l’encontre de celles et de ceux qui la raillent (à juste titre ?).

On a peur !

17/07/09 (B507) Détails sur la condamnation non pas des trois étudiants mais de quatre et d’une relaxe. (Informations communiquées par M Jean-Paul Noël Abdi, Président de la LDDH et Vice-Président de l’UIDH)

Jean-Paul Noël Abdi nous a confirmé que cinq étudiants avaient été jugés pour les motifs d’inculptation suivants : outrages et menaces de mort, diffamations, incitation à la haine contre le peuple.

Quatre d’entre eux ont été condamnés à six mois de prison fermes.
MM

Ibrahim Kalimeh Kayad,
– Madhi Robleh Habad,
– Barreh Saïd Elmi,
– Djibah Houssein Djibah.

Le cinquième a été relaxé : Houssein Kamlil Galib.

Ils n’ont pas été assistés par un avocat lors de leur procés et ils ont déclaré que, compte-tenu du fait, qu’ils n’avaient plus que deux mois de prison à effectuer (après quatre mois passés en préventive), ils ne feraient faire appel de la condamnation.

17/07/09 (B507) Radio-Trottoir. Inauguration du bâtiment que Paulette contestait à Borreh et pour lesquels elle n’aurait jamais payé les travaux réalisés. (Info lecteur)

La Paulette gère bien ses sous.

Sa méthode est parfaitement rôdée.

Elle accapare des immeubles et elle y fait effectuer des travaux de réhabilitation, pour lesquels, elle oublie de payer les factures. Investissement = Zéro !!

Si le créancier a l’outrecuidance de demande le paiement des sommes qu’elle lui doit, elle lui envoie un redressement fiscal extravagant, qui le contraint à s’exiler. (Cf Abdourahman Borreh)

Dès que le champs est libre, elle impose à l’administration (cette fois, c’est le port) de lui louer partiellement l’immeuble pour une somme de 4,5 millions de Fdj par mois (env. 18.000 €) !!! Le montant exact est à verifier, de même de savoir si c’est l’intégralité de l’immeuble ou seulement une partie.

Avec tout le trésor de guerre dont disposait le Port, il aurait certainement pu s’acheter des locaux en pleine propriété et ne plus avoir de loyer à payer. Mais non, il faut enrichir Paulette, qui touche par ailleurs environ 1,5 millions (environ 6.000 €) pour habiter chez elle à Haramous ….

17/07/09 (B507) A lire sur LOI cette semaine …

LA LETTRE DE L’OCEAN INDIEN N°1266 – 18/07/2009
Djibouti
Le président Ismaïl Omar Guelleh est généreux avec son plus jeune frère, Guirreh Omar Guelleh, unique propriétaire de la société d’import-export Goubet Trading Services. (…). [72 mots]

LA LETTRE DE L’OCEAN INDIEN N°1266 – 18/07/2009
Les espions US se mettent au tigrinya
L’Intelligence Authorization Act for Fiscal Year 2010, qui soumet au vote du Congrès le budget de la communauté américaine du renseignement, comporte un élément original. (…). [221 mots]

LA LETTRE DE L’OCEAN INDIEN N°1266 – 18/07/2009
Djibouti Shipping Service
Quelques mois après avoir raté d’une seule voix l’élection à la présidence de la Chambre de commerce de Djibouti (CCD), l’homme d’affaires Ilyas Moussa Dawaleh vient de créer une nouvelle agence maritime baptisée Djibouti Shipping Service. (…). [95 mots]

LA LETTRE DE L’OCEAN INDIEN N°1266 – 18/07/2009
Colas

La société française de BTP Colas est de nouveau à la "une" à Djibouti . (…). [93 mots]

_______________________________ Ethiopie

LA LETTRE DE L’OCEAN INDIEN N°1266 – 18/07/2009
Addis-Abeba
La compagnie Ethiopian Airlines (EAL) préfère acheter des avions Boeing ou Bombardier plutôt que des Airbus. (…). [64 mots]

LA LETTRE DE L’OCEAN INDIEN N°1266 – 18/07/2009
Défection du porte-parole du gouvernement éthiopien
Il y a seulement une dizaine de jours, le secrétaire d’Etat au ministère de la communication, Ermias Legesse, remplissait consciencieusement sa mission de porte-parole du gouvernement, apparemment sans état d’âme. (…). [150 mots]

LA LETTRE DE L’OCEAN INDIEN N°1266 – 18/07/2009
Les espions US se mettent au tigrinya
L’Intelligence Authorization Act for Fiscal Year 2010, qui soumet au vote du Congrès le budget de la communauté américaine du renseignement, comporte un élément original. (…). [221 mots]

LA LETTRE DE L’OCEAN INDIEN N°1266 – 18/07/2009
Djibouti Shipping Service
Quelques mois après avoir raté d’une seule voix l’élection à la présidence de la Chambre de commerce de Djibouti (CCD), l’homme d’affaires Ilyas Moussa Dawaleh vient de créer une nouvelle agence maritime baptisée Djibouti Shipping Service. (…). [95 mots]

LA LETTRE DE L’OCEAN INDIEN N°1266 – 18/07/2009
AAR Health Services
Une compagnie kenyane de services de santé intégrés (assurance, évacuation sanitaire, etc. (…). [69 mots]

LA LETTRE DE L’OCEAN INDIEN N°1266 – 18/07/2009
Des Américains dans le biocarburant
L’Ardent Energy Group (AEG) a signé, fin mai, un Memorandum of Understanding avec le ministère éthiopien de l’agriculture l’autorisant à cultiver 15 000 ha de terres dans la région du Benishangul-Gumuz (ouest du pays) pour produire du biocarburant. (…). [128 mots]

LA LETTRE DE L’OCEAN INDIEN N°1266 – 18/07/2009
Un gros projet routier sous condition
L’heure est à l’unbundling pour l’Ethiopian Roads Authority (ERA). La Banque mondiale va financer un important projet routier en Ethiopie pour plus de 300 millions $. (…). [225 mots]

16/07/09 (B507) Le Journal de la Flibuste (2 articles en Français)

______________________________ 2 – Marine marchande

Yémen: 22 Somaliens jugés pour piraterie maritime dans le Golfe d’Aden

Vingt-deux Somaliens ont comparu mercredi devant un tribunal d’Aden, dans le sud du Yémen, qui les juge sous l’accusation de piraterie maritime dans le Golfe d’Aden. De source judiciaire, on indique que ces 22 Somaliens, dont le procès s’était ouvert le 1er juillet, sont jugés en deux groupes par le même tribunal.

Les 12 membres du premier groupe sont accusés d’avoir "pourchassé et tiré sur un navire étranger", a indiqué le représentant du procureur général. Ils avaient été arrêtés par un navire de guerre indien faisant partie de la force internationale chargée de traquer les pirates et qui les a ensuite remis aux autorités yéménites, a-t-il ajouté, indiquant que 10 pièces d’artillerie avaient été saisies.

Le deuxième groupe est formé de 10 personnes, appréhendées le 14 février par un navire russe et accusées d’avoir tenté de capturer des navires étrangers dans le Golfe d’Aden et de s’être munies à cette fin d’armes et d’obus, selon l’acte d’accusation.

Tous les accusés ont plaidé non coupable.

Le président du tribunal, Mohammad Al-Abyadh, a ajourné le procès au 7 octobre. Le vice-consul de Somalie à Aden, Hussein Hajji Ahmed, était présent à l’audience. Les attaques et les détournements de navires étrangers se sont multipliés depuis 2008 au large de la Somalie, dans le golfe d’Aden et dans l’océan Indien. Selon Ecoterra International, une ONG environnementale qui suit de près la piraterie somalienne, 145 attaques menées par des pirates somaliens ont été enregistrées en 2009, dont 45 réussies.

______________________________ 1 – Nouvel Obs avec AP

Les actes de piraterie ont plus que doublé dans le monde au premier semestre 2009

Le nombre d’actes de piraterie dans le monde a plus que doublé lors du premier semestre 2009 par rapport à la même période l’année précédente, sous l’effet d’une recrudescence des attaques dans le golfe d’Aden et au large de la Somalie, a indiqué mercredi le Bureau maritime international (BMI).

Entre janvier et juin, 240 actes de piraterie ont été comptabilisés dans le monde, contre 114 sur la même période en 2008, selon un rapport du centre de lutte contre la piraterie du BMI à Kuala Lumpur.

Dans 78 cas, des navires ont été attaqués, et 31 vaisseaux ont été détournés. Au total, 561 personnes ont été prises en otage, 19 blessées et six tuées, selon ce rapport trimestriel. Dans la plupart des cas, les assaillants étaient lourdement armés.

Cette augmentation du nombre d’actes de piraterie est principalement due à la recrudescence des attaques dans le Golfe d’Aden et au large des côtes est de la Somalie, qui représentent à elles seules 130 cas, selon le BMI.

Les attaques au large de la Somalie ont atteint leur pic en mars et en avril, mais aucune n’a été recensée en juin, principalement en raison des mauvaises conditions météorologiques dues à la mousson, qui devraient se poursuivre jusqu’en août.

D’autres pays ont également connu une hausse des actes de piraterie au large de leurs côtes. Le Nigeria en a signalé 13, le Pérou 10, la Malaisie neuf et l’Inde six.

16/07/09 (B507) Nouvelles de Somalie (1 article)

____________________________ 1 – Le Matin (Ch) avec AFP

L’Ouganda veut que la force de paix africaine à Mogadiscio combatte les insurgés islamistes

L’Ouganda, dont les troupes font partie de la force de paix de l’Union Africaine en Somalie (Amisom), a appelé mardi à un changement de mandat de cette force pour lui permettre de combattre les insurgés islamistes dans ce pays ravagé par la guerre.

"Actuellement nous sommes engagés dans une opération de maintien de la paix là où il n’y a pas de paix", a déclaré le porte-parole de l’armée ougandaise, le commandant Félix Kulaiyigye.

"L’Amisom doit changer son mandat et passer du Chapitre 6 au Chapitre 7" de la Charte des Nations Unies, a-t-il affirmé en référence aux règles d’engagement de cette force. Selon le chapitre 6 de la charte des Nations Unies, l’Amisom peut uniquement se défendre en cas d’attaque, alors que le chapitre 7 l’autoriserait à s’engager dans des combats.

Le porte-parole de l’armée ougandaise a ajouté qu’un changement de mandat pourrait faciliter le renforcement de l’Amisom et soutenir le moral de la force africaine face à la violence en Somalie.

Depuis qu’elle a été déployée en Somalie début 2007, la force de paix africaine a subi des attaques incessantes des milices extrémistes islamistes qui ont lancé il y a deux mois une attaque sans précédent contre le gouvernement de transition somalien.

Le mandat de l’Amisom, tel qu’il est défini par le Conseil de Sécurité de l’ONU, stipule que les pays voisins de la Somalie ne peuvent contribuer à des troupes affectées à la force de paix africaine en Somalie.

L’Ouganda est, avec le Burundi, le pays qui contribue le plus à l’Amisom, forte de 4.300 hommes sur 8.000 initialement prévus. Depuis le départ des troupes éthiopiennes en début d’année, l’Amisom est la seule force étrangère déployée en Somalie, en guerre civile depuis 1991.

Les insurgés islamistes ont juré de combattre jusqu’au départ de l’Amisom qu’ils considèrent comme une "force d’occupation".