27/02/2000 – DJIBOUTI: le port et les transports ( Extrait des Nouvelles d’ADDIS)

LES “NOUVELLES D’ADDIS”. — Pour comprendre le conflit érythréo-éthiopien (origines, issues, enjeux), rendez-vous régulièrement aux pages publiées par Les Nouvelles d’Addis. www.lesnouvelles.org

http://membres.tripod.fr/lesNouvelles/index-LDN_006.html

LE PORT DE DJIBOUTI OBJET DE TOUTES LES ATTENTIONS. —

Selon Seven Days Update, résumé hebdomadaire de la presse éthiopienne (Waag Communications), “L’Éthiopie compte tellement maintenant sur le port de Djibouti qu’il ne se passe pas une journée sans que les médias disent quelque chose sur cette fenêtre unique de l’Éthiopie ouverte sur le monde aujourd’hui”. Extraits du relevé thématique de l’hebdomadaire.

Dubaï, mer Rouge. — selon l’hebdomadaire Capital (12 février), Djibouti devrait confier l’administration complète de son port à l’autorité du port de Dubaï. Un accord de bail de 20 ans serait sur le point d’être signé, si l’on en croit des “sources fiables”.

Équipements et investissements. — selon Reporter (13 février), Djibouti a reçu d’une société chinoise un ensemble de matériels de levage “de nouvelle génération” qui sera opérationnel en mars 2000 (coût : 15 millions de $US). Mais, comparés aux investissements des ports concurrents d’Aden (Yémen, 300 millions de $US) et de Salalah (Oman, 260 millions de $US), ceux de Djibouti paraissent un peu “légers”.

Vos problèmes sont les nôtres. — selon Reporter (16 février), Djibouti et l’Éthiopie, avec l’appui financier de la France, organiseront un séminaire dans chacun des deux pays en mars sur le thème : “Transport et transit plus faciles entre la République démocratique fédérale d’Éthiopie et la République de Djibouti.

Tours et détours. — Toujours selon Reporter (16 février), l’état de routes entre le port de Djibouti et la frontière éthiopienne est “très pauvre”. Mais une étude d’un constructeur français a été faite, pour l’améliorer et la mettre à niveau. La Commission européenne conduira aussi sa propre étude régionale.

En attendant, Addis Tribune, hebdomadaire privé (18 février), a annoncé la réparation de 40 km de route par l’Éthiopie. Ce projet, selon Debebe Gizaw de l’Autorité éthiopienne des routes, vise à sécuriser le transport des marchandises et à “prévenir n’importe quels dégâts aux marchandises”. Par ailleurs, l’hebdomadaire annonce un plan de Djibouti pour entreprendre un nouveau projet et chercher une solution durable du problème. 700 à 800 camions empruntent cette route quotidiennement.